english

Bilan mortalité routière 2019

Baisse de la mortalité des motocyclistes avec 615 morts en 2019

Palier pour l'accidentalité routière en très légère baisse en 2019

Evolution de la mortalité routière 2008-2019L'accidentologie routière baisse année après année, avec un record historique en 2018, conforté en 2019 avec une nouvelle baisse de l'accidentalité en 2019.

Le nombre de morts sur les routes continue en effet à diminuer avec 3.244 morts en 2019 contre 3.248 en 2018, soit 4 personnes de moins (-0,1%). On parlera donc plutôt d'un seuil ou d'un palier, d'autant plus que les autres indicateurs sont en progression avec 70.490 personnes blessées (hausse de 0,9%) et 56.016 accidents corporels (hausse de 0,4%).

La vitesse est à nouveau montrée du doigt par les pouvoirs publics, mais également l'alcool. Ce qui est surtout intéressant de noter, c'est la baisse significative des accidents hors agglomération (où on roule plus vite), effacée par une nette augmentation en agglomération (ou on roule normalement moins vite) avec une augmentation de 8% des tués.

Analyse des causes par âge de la mortalité routière 2019
Analyse des causes par âge de la mortalité routière 2019

Même sur autoroute, où l'on roule le plus vite, la mortalité est en baisse de 2% encore cette année, alors qu'en 20 ans, la mortalité a baissé de -55% sur le réseau autoroutier. Cette année, la baisse essentiellement due à la baisse de la mortalité des motards (18 tués de moins) quand celle des automobilistes et des piétons sont en augmentation de 9 tués chacune.

Pour en revenir aux agglomérations, l'augmentation de la mortalité a principalement touché touché les motards (+27 tués dont +20 tués chez les 18-24 ans) et les piétons (+22 tués dont +14 tués chez les seniors de 75 ans et plus).

Hors agglomération, la mortalité a baissé de 4% en 2019 (- 72 tués), surtout chez les automobilistes (-24 tués, tous âgés de 35 à 54 ans), les motards (-20 tués dont -17 tués chez les 35-44 ans) et les piétons (-19 tués dont -12 tués chez les 18-24 ans).

C'est bien la mortalité des piétons qui est en hausse (+12 tués (+3%), surtout chez les seniors âgés de 65 ans mais aussi les cycliste (+12 tués, soit+7%) auxquels s'ajoutent 10 tués en engin de déplacement personnel motorisé (trottinette électrique ou autre engin).

Mortalité 2019 par catégorie d'usagers en France
Mortalité 2019 par catégorie d'usagers en France

Mortalité motocycliste en baisse

La mortalité motocycliste est en baisse de 2% à 615 tués en 2019, soit -12 tués par rapport à 2018. Elle a particulièrement bénéficié aux 35-44 ans.

La mortalité automobiliste poursuit sa baisse en 2019 avec -1% par rapport à 2018. 1 622 automobilistes sont décédés en 2019 pour 1 637 en 2018 (-15 tués), parmi ceux-ci, on note 6 tués de moins chez les 45-54 ans, mais 21 tués de plus chez les jeunes de 18-24 ans.

On note en fonction du nombre de motos qui roulent, une saisonnalité importante dans la mortalité des motocyclistes, saisonnalité qui ne bouge presque pas d'une année sur l'autre, ou qu'il faudrait faire correspondre avec la météo.

Evolution de la mortalité motocycliste mois par mois
Evolution de la mortalité motocycliste mois par mois

Mortalité des jeunes en hausse et en baisse pour les seniors

Les enfants et jeunes adultes âgés de 24 ans ou moins représentent désormais un peu moins d'un quart (22%) de la mortalité routière.

La mortalité des jeunes de 18-24 ans est en hausse de 9% en 2019 (+46 tués, soit un total de 549 jeunes tués). La mortalité des jeunes motocyclistes est en hausse avec 107 tués en 2019 (+16 %) après une baisse en 2018. La mortalité des jeunes adultes de 18-24 ans en véhicule de tourisme est en hausse de 21 tués en 2019 par rapport à 2018. Une augmentation est également relevée sur cette tranche d'âge concernant les véhicules utilitaires (+11 tués). Chez les jeunes de 0-17 ans, une baisse significative de ces tués est constatée en tant que piéton (-16 tués) et à bord d'automobiles (-12 tués).

La mortalité des personnes âgées de plus de 65 ans représente un peu plus d'un quart de la mortalité routière (26 %). Elle augmente de 1% en 2019, 849 personnes âgées de 65 ans ou plus ont été tuées en 2019 (soit +7 tués). La hausse des tués concerne les piétons avec +15 tués en 2019 par rapport à 2018.

Évolution de la mortalité routière dans les régions

Par rapport à 2018, la mortalité est en augmentation dans 6 régions avec une forte hausse en Auvergne-Rhône-Alpes (+16,8 %), suivi de l'Occitanie (+6,6 %), des Hauts-de-France (+4,9%), de la Corse (+3,4%), de Provence-Alpes-Côte d'Azur (+1,7%) et de la Normandie (+1,2 %).

À l'inverse, 7 régions métropolitaines présentent un bilan stable ou en baisse. La baisse la plus forte de la mortalité revient à l'Île-de-France (avec -13,3%), suivi du Centre-Val-de-Loire (-9,9%), du Grand Est (-6,4%), de la Nouvelle Aquitaine (-5,7%), la Bretagne (-4,5 %) et les Pays de Loire (-2,5 %).

Plus d'infos sur la mortalité routière

Commentaires

nanou17

Très bien résumé , maintenant , j'ai un peu peur qu'avec tout les déficits annoncés l'état des routes n'aille pas en s'arrangeant

02-06-2020 17:39 
Peterpan

Un peu trop gavé de tous ces bilans de mortalité ….tout ce que l on veut

, c vivre ...encore un peu ...mais vivre ! respect

V

02-06-2020 18:04 
Picabia

Enfin un bilan détaillé et non global comme bien souvent et l'augmentation de la mortalité vélo qui ne fera que s'amplifier si on ne prend pas des mesures concrètes en ville.
Jeunes de 18-24 ans à moto, la liberté c'est bien mais à quel prix, des machines de plus en plus fiables qui poussent à aller plus vite.
Pas plus tard que dimanche dernier je me suis fait dépassé par une bande de fous furieux dont un qui a dépassé entre deux voitures sur la nationale !!de l'inconscience.43 ans de moto, j'ai vu trop d'accidents.

03-06-2020 06:34 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Shoei