english

Électrique : peu de bornes, beaucoup de problèmes

Un quart des points de charge indisponible en moyenne

Mais aussi une session défectueuse toutes les quatre recharges...

Electrique : peu de bornes, beaucoup de problèmesEn un an seulement, les ventes de voitures, motos et scooters électriques ont connu un essor sans précédent dans toute l'Europe. Mais voilà, les développements des infrastructures publiques de recharge sont à la traîne.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les constructeurs, les associations d'usagers et les écologistes ont demandé à l'Europe à durcir le ton et d'imposer des quotas de bornes de charge électrique d'ici 2024 et 2029. Seulement, avoir des points de recharge est une chose, mais qu'ils soient fonctionnels est encore une autre affaire.

L'AFIREV a mis en place un observatoire de qualité des services de recharge pour mesurer objectivement la situation. Différents acteurs du secteur ont ainsi mis en commun leurs retours d'expériences. Les statistiques de fonctionnement de plus de la moitié du parc de bornes émlectriques ont été collectées et la perception des conducteurs a été recueillie via une enquête.

La première édition de cet observatoire met en avant les importantes lacunes du parc de recharge. Sur les 22.000 bornes électriques surveillées sur les 28.928 que compte la France, il est apparu que 9 % ont été indisponibles plus de 7 jours consécutifs entre mai et octobre. En moyenne, ce ne sont même que 76 % des points de charges qui sont disponibles 99% du temps.

Pour ne rien arranger, ce n'est pas parce qu'une borne fonctionne que la recharge est réussie. En effet, sur les 600.000 sessions analysées, il est apparu que plus d'une recharge sur quatre comportait un défaut (câble bloqué, connexion impossible ou arrêt soudain).

Autant dire que l'objectif fixé par le gouvernement d'atteindre les 100.000 points de recharge opérationnels pour la fin de l'année 2021 est très loin d'être gagné.

Plus d'infos sur la recharge des motos électriques

Commentaires

PELE

Drôle d'écologistes que ceux qui demandent un renforcement du développement du parc de bornes sachant qu'elles sont en majorité alimentées par l'électricité d'origine nucléaire...
Quant aux batteries...

Je pense plutôt que ce sont les constructeurs qui font feu de tout bois.

17-02-2021 12:28 
fift

Tu as un bouton modifier qui reste actif. quelque temps après avoir posté ton message.

J'ai signalé ton message aux modérateurs pour qu'ils puissent intervenir.

17-02-2021 12:49 
PELE

Merci beaucoup, je viens d'avoir un mail, et une bonne frayeur...
Juré, je recommencerai pu!

17-02-2021 12:52 
fift

Sinon, si tu as le lien que tu voulais mettre à l'origine, je suis preneur (même s'il y a de fortes chances qu'on ne voit pas les choses de la même façon). clin d'oeil

17-02-2021 12:56 
PELE

Le voici ce lien... tout seul.
[www.youtube.com]

17-02-2021 14:06 
CLEW

J'aime bien les présentations avec des camemberts pour visualiser la pollution émise par les particules 73% + 7 % + 8% +13 % + 26 à 38 % = 127 à 139 %... c'est vrai qu'il y a un erratum qui est mentionné et que l'on passe de 73 à 40 %... et le compte n'y est pas NO

Après, je crois n'avoir pas appris grand chose. Au final rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. Peut de chose sur la pollution des centrales thermiques pas comme celle liée au centrales nucléaires et rien sur celle liée à l'éolien ou à l'hydraulique.

17-02-2021 15:53 
fift

Citation
CLEW
J'aime bien les présentations avec des camemberts pour visualiser la pollution émise par les particules 73% + 7 % + 8% +13 % + 26 à 38 % = 127 à 139 %... c'est vrai qu'il y a un erratum qui est mentionné et que l'on passe de 73 à 40 %... et le compte n'y est pas NO.


D'autant que même à 40%, les échappements représentent encore la première source d'émission de particules - il parait logique que ce soit la première source visée, non ?

Les 73% me paraissent correspondre à l'origine des particules si on enlève la "ré-émission" de celles déposées sur la chaussée (qui viennent donc vraisemblablement à 73% des échappements, à 12% de l'usure des pneus, à 8% de celle des freins et à 7% de celles de la route).
S'occuper en premier lieu de ce qui cause les 3/4 des émissions de particules dues au transport ne parait quand même pas fantaisiste.


Par contre il y a des données intéressantes : le coût énergétique de fabrication d'une voiture thermique (70 000 MJ) par rapport à une voiture électrique (120 000 MJ). Reste à voir quel est le nombre de kilomètres nécessaires pour qu'une voiture électrique soit à l'équilibre par rapport à une voiture thermique. Ca doit pouvoir se calculer en fonction du pouvoir énergétique de l'essence ou du gasoil.
Ils l'établissent à 40 000km environ (j'avais 50 000 bornes en tête, pas si loin) dans le cas d'une électricité décarbonée. Ils annoncent jusqu'à 160 000km si l'électricité est produite à partir de gaz ou de charbon, ça me parait élevé - il y a un rapport de l'ADEME qui était paru sur le sujet et plutôt bien fait, en comparant notamment les situations de la France et de l'Allemagne, qui, je crois, arrivait plutôt sur des valeurs autour de 80 à 100 000km.
Quand on sait que le kilométrage moyen du parc roulant en France est de 100 000 km environ, ça me semble laisser un bilan globalement largement positif.


Pour ce qui est du volet social de l'extraction du cobalt et du lithium, ils est évidemment déplorable. Il est dommage cependant que la comparaison ne soit pas faite avec l'extraction du pétrole. De plus, le cobalt et le lithium sont nécessaires en l'état actuel de la technologie, mais rien ne dit qu'ils seront à nouveau nécessaires d'ici 5 à 10 ans : la progression des batteries passe essentiellement par l'utilisation de nouvelles matières. Alors qu'a priori, on aura toujours besoin de pétrole pour rouler à l'essence ou au diesel.

17-02-2021 17:27 
KPOK

Quelques calculs ont été réalisés au sujet de l'énergie dépensée pour la fabrication et au cours de la vie d'un véhicule thermique et électrique. La batterie pèse lourd dans le bilan de l'électrique, bien sûr, d'autant que sa durée de vie est estimée aux environs de 8 ans. Même en faisant très attention, 12 à 15 ans est un maximum.
Quand on croise les courbes, on s'aperçoit que le bilan énergétique total de l'électrique n'est pas si réduit que ça par rapport au thermique, plutôt de l'ordre de 10 à 15% maximum, et certainement pas deux fois plus faible.

17-02-2021 18:03 
PELE

Ce qui prouve bien que rien n'est ni noir ni blanc, et que le choix doit être bien pesé en fonction de l'utilisation que l'on fait du véhicule. Ce genre d'article est intéressant parce qu'il pose des questions et donc nous oblige à nous positionner par rapport au matraquage pro-électrique, le même que l'on a connu pour le tout diesel. De plus cet article pose aussi correctement les objections par rapport aux utilisations des énergies fossiles. Quelle est la bonne solution? Bien malin qui peut répondre aujourd'hui.

17-02-2021 18:27 
CLEW

Citation
PELE
Quelle est la bonne solution?

Alors là rien de plus facile !
L'activité humaine est source de pollution donc en arrêtant toute activité humaine on met fin à la pollution super

Lorsque l'on sait que dans le meilleurs des cas (c'est à dire lorsque les dernières normes anti-pollutions sont appliquées, un peu comme euro5) un porte-conteneurs produirait autant d’oxydes de soufre qu’un million de voitures environ, je crois qu'il y bien d'autres pistes pour faire chuter la pollution (Il y a environ 32 millions de voitures en France)

18-02-2021 00:34 
Lightning

Bin de toute façon, le réchauffement du climat va bien finir par arrêter toute activité humaine...

18-02-2021 02:44 
Picabia

Oui mais les porte-conteneurs vous apportent toutes ces choses parfois inutiles produites à bas prix en chine, comme les éclairages de Noël, pour alimenter les GIFI et compagnie.Mais là chut, on parle de pouvoir d'achat, c'est différent. Pourquoi l'usine Danone à côté de chez moi achète le lait en Pologne pour fabriquer des yaourts, le lait il vient tout seul par les airs? Un socle de béton pour éolienne c'est 60 camions toupie de 25 tonnes, super écolo, il parait que l'on cherche du sable partout sur la planète.
Mais là on touche des sociétés privées donc on n'y peut pas grand chose.
Par contre se torturer l'esprit pour nous emmerder un peu plus, il y a du monde au balcon.Je pense qu'au bilan final thermique et électrique sera égal en terme de nuisances.
Je vais vous écoeurer, je suis collectionneur et fait oeuvre de mémoire j'ai 5 voitures et 4 motos, on me fusille quand?

18-02-2021 08:45 
kikou 13

Portes conteneurs polluants ..... cette compagnie a ouvert la voie avec deux navires, et d'autres à venir , fonctionnant au gaz naturel liquéfié ........
[attachment 35698 06188581324-web-tete.jpg]

18-02-2021 09:02 
cricridu34

@kikou13: " cette compagnie a ouvert la voie avec deux navires, et d'autres à venir , fonctionnant au gaz naturel liquéfié ......." Rien de bien extraordinaire. Des voitures, bus et autre fonctionnent au GPL depuis de décennies, mais comme pour les porte-container, ça reste une niche. Pétrole, Gaz ou Electricité, aujourd'hui et comme toujours, des lobbyistes mettent la charrue avant les boeufs. On veut nous faire aller vers l'électrique à tout prix alors que les technologies ne sont pas abouties et les infrastructures quasi inexistantes. Quand je vois tous ces gros SUV hybrides ou électriques qui pullulent dans nos villes, je pense vraiment que l'on marche sur la tête. L'électrique, c'est d'abord pour la ville, et pour la ville, on a besoin de petits véhicules.

18-02-2021 09:14 
kikou 13

criccri ... "rien de bien extraordinaire "...!!!

"Le GNL, une énergie d'avenir qui préserve la qualité de l’air en éliminant 99% des oxydes de soufre et des particules fines, 92% des émissions d’oxydes d’azote, et permet d’émettre jusqu’à -20% d’émissions CO2 par rapport à une motorisation au fuel."

à part çà pour des monstres pareils je dirais plutot que c'est remarquable , et de la part d'une compagnie francaise sous pavillon francais, un bel exemple ...

mais nous somme sur un site moto et c'était juste un exemple .

18-02-2021 09:41 
Bronco

Citation
KPOK
Quelques calculs ont été réalisés au sujet de l'énergie dépensée pour la fabrication et au cours de la vie d'un véhicule thermique et électrique. La batterie pèse lourd dans le bilan de l'électrique, bien sûr, d'autant que sa durée de vie est estimée aux environs de 8 ans. Même en faisant très attention, 12 à 15 ans est un maximum.
Quand on croise les courbes, on s'aperçoit que le bilan énergétique total de l'électrique n'est pas si réduit que ça par rapport au thermique, plutôt de l'ordre de 10 à 15% maximum, et certainement pas deux fois plus faible.

En tous cas le bilan carbone (et donc l'impact climatique) dépend en fait beaucoup d'avec quoi on a produit l'électricité. Donc en gros dans quel pays on roule.

18-02-2021 10:00 
Goldorak

Je roule en en moto électrique depuis 4 ans, je suis en Isère. Les bornes SEDI du département sont toutes bien entretenues, et fonctionnent vraiment sans souci. En 4 ans, j'ai eu une fois une borne en panne. Les bornes du parc de la ville de Grenoble (ville écolo) sont généralement défectueuses, c'est assez déprimant.
Le procès en non écologie fait aux véhicules électriques est entendable, à condition de faire le bilan du pétrole, depuis son extraction, son raffinement, son transport... Bref, du côté des ayatollahs verts comme du côté des vieux réacs attachés à leurs fumantes, la mauvaise foi est assez bien répartie.
Il faudrait parler aussi du plaisir de la conduite de ces véhicules électriques, qui, notamment pour les motos, sont terriblement funs et agréables. Je raffole de ma moto qui fait bziiit comme un vaisseau spatial et qui décolle comme un missile :)

18-02-2021 10:52 
cricridu34

@kikou: je ne remets pas en cause les qualités du GNL, loin de là. Par rien d'extraordinaire, j'entends surtout le fait que seulement 2 navires ne sont pas représentatifs par rapport au nombre global. On reste sur une niche, même si l'idée et l'effort sont louables, alors que cette alternative existe depuis des lustres. Evidemment, tant qu'il y aura des résidus de pétrole à bruler, alors navires et avions ne seront pas prêts à passer à une énergie plus propre, sauf, comme ces 2 là. Mais n'est-ce pas aussi matière à se donner bonne conscience ?

18-02-2021 11:13 
Picabia

Ce qui m'énerve c'est opposer les deux mondes, sauf pour les plus jeunes, tout le monde a su profiter du thermique sans se soucier d'autre chose et dorénavant c'est presque criminel.
Le thermique s'arrêtera de lui même, de part la loi, resteront les modèles antérieurs qui rouleront de moins en moins.
En avançant on découvrira d'autres inconvénient à l'électrique comme souvent.
Question? Etes vous prêts à accueillir une décharge d'enfouissement nucléaire dans votre région?
La fabrication d'une batterie est énergivore, il faut ensuite la dépolluer, il faudra des usines pour ça comme à Flins, il y a toujours un prix à payer.

18-02-2021 12:26 
D3n1s57

L'électro = L'arnaque du siècle, nous en reparlerons.

18-02-2021 12:55 
1364

Pour en revenir aux bornes... Moi je leur suggèrerai de mettre en place des bornes fictives... Pour remplir le quota... Augmenter le pouvoir attractif d'une si incontournable avancée technologique...
Bref ! Renforcer son impact attractif, pour que le consommateur moyen ait vraiment l'impression que les pouvoirs publics s'occupent vraiment de sa petite personne, et plus si affinités.

Bon, je l'avoue, l'idée m'est venue en pensant aux radars fictifs. Si ceux-ci font ½uvre pédagogique... Pourquoi ne pas réitérer ce mode d'approche des problématiques, en se calant sur une idée similaire... Pour notre bien, commun à tous !?

Moi J'dis, que ça ! C'est une vachte de bonne idée ! clin d'oeil

Pas toujours aux mêmes de se creuser la cervelle, après tout !

18-02-2021 17:56 
fift

Ah oui, mais si tu mets des bornes fictives, tu augmentes le nombre de bornes, certes, mais tu augmentes aussi la proportion de bornes inutilisables .


D3n1s57> Un petit argument pour étayer ?

18-02-2021 18:21 
Peterpan

C effectivement pas la panacée ..mais dans certaines grandes métropoles où l air est devenu irrespirable et qui cause de nombreux décès ..il y a peut être une certaine urgence à passer à l électrique ??!!!question..après c à ceux qui y vivent à décider !
V

18-02-2021 18:47 
Picabia

"De nombreux décès" et si en plus ils fument, patatra, et si ils boivent aussi, catastrophe. J'espère que l'on ne peut pas s'électrocuter avec les bornes.

18-02-2021 19:09 
Peterpan

Picabia--> pas nécessairement des fumeurs et alcooliques !

..autant je peux comprendre tes arguments pour ceux qui roulent en 4x4 en campagne ! ..autant ta mauvaise foi à ne pas constater et reconnaitre une catastrophe écologique qui s annonce irrémédiablement si on ne change rien..me laisse perplexe ! question

18-02-2021 19:31 
fift

Citation
Peterpan
dans certaines grandes métropoles où l air est devenu irrespirable et qui cause de nombreux décès .
V


Faut peut-être pas exagérer : l'air n'est pas plus irrespirable que dans les années 80*. La pollution atmosphérique cause de nombreux décès, c'est vrai, mais ça ne date pas d'aujourd'hui. Seulement aujourd'hui, on s'en rend compte et on le prend en considération.

L'urgence que tu mentionnes me parait plus lié aux gaz à effet de serre qu'à la pollution locale.



* je parle bien entendu de nos métropoles européennes, pas des métropoles d'Amérique latine ou d'Asie, on est bien d'accord.

18-02-2021 21:23 
Peterpan

* je parle bien entendu de nos métropoles européennes, pas des métropoles d'Amérique latine ou d'Asie, on est bien d'accord.
respect

18-02-2021 21:33 
Picabia

Je suis d'accord Peterpan, il ne faut pas généraliser, c'était avant tout de l'humour.Mais vivant dans un territoire isolé et peu peuplé on voit la chose autrement.

19-02-2021 09:11 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous