english

La chasse aux livreurs en scooters est lancée en ville

Nantes et Montpellier haussent le ton après des plaintes de riverains

Plus de verbalisations face aux livreurs et des accès restreints

Les livreurs en scooters chassés des villes - Photo d'illustration, crédit : NiuAvec la crise sanitaire, les Français ont eu de plus en plus recours aux livraisons à domicile. Cela vaut pour les achats en général, mais aussi pour les livraisons de repas, d'autant plus que les restaurants sont fermés et que pour beaucoup de restaurants, la livraison à domicile est la seule solution pour arriver à travailler encore un peu.

Seulement voilà, si les services de livraison proposés par des acteurs comme Uber Eats et Deliveroo sont une aubaine pour les particuliers qui n'ont plus à se déplacer pour aller chercher leur repas, ils peuvent également être une plaie pour ceux qui vivent ou circulent à proximité des commerces concernés, notamment quand les restaurants sont dans les rues piétonnes.

Ça l'est en tout cas suffisamment pour avoir poussé Nantes et Montpellier à prendre des mesures à l'encontre de ces services de livraison.

Dans l'Héraut, la municipalité a ainsi pris la décision de verbaliser tous les contrevenants, notamment en raison du bruit provoqué par les attroupements de scooters thermiques devant les restaurants, mais aussi par la vitesse de circulation des livreurs qui pourrait conduire à des accidents. La ville s'est justifiée en rappelant que les zones piétonnes n'étaient autorisées qu'aux deux-roues électriques roulant à moins de 30 km/h. En début d'année, la mairie avait ainsi verbalisé 18 livreurs, avec à chaque fois une amende à 135 euros, en l'espace d'une heure seulement.

À Nantes aussi on prend des mesures pour limiter la circulation de ses scooters. Mais l'idée n'est pas de verbaliser systématiquement ces travailleurs précaires, mais de les soumettre au même règlement que tous les autres services de livraison. Autrement dit, les scooters ne pourront accéder aux zones piétonnes que jusqu'à 11h30 le matin. Au-delà, seuls les véhicules électriques seront autorisés. Cette réglementation sera appliquée dès le mois de mars. Là encore elle fait suite à de nombreuses plaintes de riverains exaspérés.

Si Montpellier et Nantes ont déjà pris des mesures, d'autres villes sont elles aussi concernées par des plaintes, notamment en région parisienne. Pour calmer le jeu, Deliveroo a ainsi interdit l'accès à son site de cuisines partagées aux livreurs en scooter le mois dernier.

Plus d'infos sur les livraisons en scooter

Commentaires

waboo

L'enfer, c'est les autres...

11-02-2021 11:02 
fift

Ce n’est pas Dante qui dira le contraire ange.

11-02-2021 11:13 
L'iguane

C'est bien. Les mecs sont déjà surexploités, en plus on leur met des bâtons dans les roues et des PV... nul

11-02-2021 11:18 
D3n1s57

Mais dites moi, dites moi, jusqu'où s'arrêteront ils?

11-02-2021 11:27 
CLEW

Citation
L'iguane
C'est bien. Les mecs sont déjà surexploités, en plus on leur met des bâtons dans les roues et des PV... nul

C'est vrai, on oublie souvent de mettre les donneurs d'ordre devant leur responsabilités.

Il faut quand même constater qu'une bonne partie des livreurs font un peu n'importe quoi tant qu'ils ne sont pas salariés des sociétés qui les emploient.

11-02-2021 11:29 
fift

Citation
L'iguane
C'est bien. Les mecs sont déjà surexploités, en plus on leur met des bâtons dans les roues et des PV... nul

+1.
Parce que ce ne seront pas les plateformes qui seront emmerdées.

11-02-2021 11:29 
D3n1s57

A priori tout coute 135¤ maintenant en France même le droit de respirer, un gouvernement de 135¤ en fait.

11-02-2021 11:30 
Charlie_41

Le but c'est de pousser tous ces travailleurs précaires à s'endetter pour des VAE, c'est çà ?
Ah, la croissance verte m'étonnera toujours...

11-02-2021 11:58 
Picabia

Je trouve ça génial, on prendra dorénavant son petit dej à 5Hoo du mat et on mangera à 11 H, comme ça tout le monde est content.
On oublie souvent que ces personnes travaillent pour livrer ces gens des "poulaillers d'acajou habitant les belles basses-cours à bijoux".
En un mot, on veut bien que vous bossiez pour nous rendre service mais en silence s'il vous plait.
Ils commettent le crime ultime, livrer en thermique alors que les forçats du vélo méritent toute leur estime.

11-02-2021 12:48 
olivierzx

Je vous souhaite pas de vivre l'expérience suivante (j'ai donné) :
Un livreur de pizza en sens interdit dans un virage au milieu de mon capot = mort !
Des mois d’emmerdements, obligé de déménager pour échapper aux représailles de la famille de ce C..

Donc pour moi, pas de tolérance.

11-02-2021 18:09 
1364

@olivierzx, c'est malheureux pour toi, mais hélas, encore plus pour lui.
Il faut se poser la question de savoir si cela n'a pas été un concours de circonstances regrettable... Car peut-être que ce livreur, était sous-pression, de son "non" employeur... De son responsable, qui peut-être, comme beaucoup d'autres responsables, ne mesure pas forcément tous les tenants et aboutissants de ce qu'ils font vivre aux autres... Ou alors, n'en n'ont rien à faire... Pas leur problème...

Ou le livreur à fait un mauvais choix, s'est cru invincible, à manqué de réflexion... Et d'intelligence...

Cet accident malheureusement mortel peut avoir une multitude de raisons. Mais une chose est sûre, ce mode de livraison n'est certainement pas une panacée, et, je ne crois malheureusement pas que l'on puisse envisager d'y faire une carrière ni à long terme, ni réellement rémunératrice.

Est-ce qu'un jeune réalise ou maîtrise toujours les risques qu'il prend ? Pas forcément mieux qu'un plus sage et plus adulte, qui lui-même fait des erreurs, toutefois.

Je crois que cette société du "Tout, tout de suite" à une grande part de responsabilité.

Et le modèle "Américain" vers lequel elle tend, n'ai pas obligatoirement "la solution !"

Dixit l'exit des gens de peu... Voire de n'importe qui, pour des raisons de profits. J'en veux pour preuve le scandale médical et humain des opioïdes.

Leur libéralisme me fait gerber !

11-02-2021 18:43 
tom4

donc déjà, à la base, ces plateformes sont arrivées en vendant le concept "vos livraisons à vélo"
puis de livraison proche, elles ont commencé à allonger les distances.
donc les gars sont passés aux scoots. pas tous, certains.
oui, ils sont exploités (et souvent, en tout cas à nantes, les comptes sont sous loués : [www.ouest-france.fr])

avec la prolifération des scooters, c'est clairement devenus invivables dans certains quartiers avant très calmes car en théorie en zone pietonne.

clairement, les livreurs n'y sont pas forcément pour grand chose, les plateformes ont laissé faire.
de plus en plus de resto à nantes reviennent en arrière et ont "leur" système de livraison, ou font appel à des plateformes plus "humaines"

tom4

11-02-2021 21:43 
AnKoR

erreur je pense : "ne pourront accéder aux zones piétonnes que jusqu'à 11h30 le matin"
Ca supprime la période du déjeuner et pas début/fin.

Zone piétonne ok pour l'électrique & <30km/h : c'est bien mais comme il n'y a rien pour se garer (et PV direct !) ils vont juste CIRCULER par ces zones... ce qui n'est pas le but.
Et au passage, pour les 30km/h et incivilités, on peut aussi s'occuper des dangereux sur vélo.

12-02-2021 07:45 
CLEW

Citation
1364
@olivierzx, c'est malheureux pour toi, mais hélas, encore plus pour lui.
Différencier ainsi le malheur de chacun me semble décalé. L'un va vivre avec cette mort sur la conscience, quand bien même il n'en n'est pas responsable, l'autre est décédé point. C'est triste pour ses proches qui d'ailleurs ont crié vengeance à tel point qu'Olivier a dû déménager ! Comme ça il paie une fois de plus !

Tom4, les livreurs indépendants sont exploités dans toute la France. Les reportages sur ce sujet ne manque pas dans les médias, tant de la presse écrite que de la presse audio-visuelle

12-02-2021 08:45 
tom4

Citation
AnKoR

Et au passage, pour les 30km/h et incivilités, on peut aussi s'occuper des dangereux sur vélo.

oui, tout comme de celles des motards et automobilistes.


tom4

12-02-2021 09:24 
tom4

Citation
CLEW

Tom4, les livreurs indépendants sont exploités dans toute la France. Les reportages sur ce sujet ne manque pas dans les médias, tant de la presse écrite que de la presse audio-visuelle

je sais bien ,hélas.
mais je pense que Uber et consort ont aussi leurs parts de responsabilité. ils sont largement au courant des dérives.
dès l'apparition des 1er scooter (alors que au début, les livreurs étaient tous à vélo), ils ont fermés les yeux, alors que normalement, pour livrer de la bouffe en scooter, il faut une licence spéciale.
à nantes on a une boite de coursier plus "vertueuse" (je sais pas trop quel mot mettre comme qualificatifcontent qui s'est monté, justement pour offrir une alternative à ces plateformes.
[naofood.fr]

tom4

12-02-2021 09:28 
fift

Citation
AnKoR
erreur je pense : "ne pourront accéder aux zones piétonnes que jusqu'à 11h30 le matin"
.

Non, je ne pense pas que ce soit une erreur : c'est la réglementation concernant les livraisons de marchandises.

12-02-2021 10:29 
CLEW

Tom4, c'est l'ubérisation de notre société. Ubérisation vers laquelle nos grands politiciens nous ont conduit à marche forcée !

Le paradoxe dans tout cela étant que pendant le premier confinement, ces premiers de corvée ont été félicités et cités en exemple. Maintenant on leur vient leur taper dessus plutôt que de les mettre dans des conditions de travail dignes.

Les verbalisations à outrance mettront-elles un terme à course à l'échalote ? J'en doute puisque seule une partie des coursiers se feront prendre et que pour payer leur amende, ils vont encore faire plus vrombir leur moteur (comprendre l'utiliser encore plus pour compenser la perte financière et non pas donner des coups d'accélérateurs).

Le statut d'auto-entrepreneur trouve ses limites dans ce modèle ! Est-ce que leur donner un statut de salarié de la société qui les emploie, ce que leur reconnaît la justice dans les condamnations qu'elle prononce à l'égard des plateformes, est une des solutions ? Je ne sais pas mais je pense que cela ferait baisser un peu la pression et de fait limiterait les comportements "abusifs". L'exemple des sociétés ayant recours à leur propre livreur ou a des sociétés employant des livreurs est sans doute une autre des solutions.

12-02-2021 11:19 
1364

@ CLEW. Je n'ai pas de doute qu'une telle expérience n'est à souhaiter à personne. Et que, en la circonstance, Olivier ZX, n'a certainement rien pu faire, surpris par l'immédiateté de ce qui est arrivé. Et effectivement, ce n'est pas à moi ni de juger, ni de prononcer une quelconque condamnation.
Je comprends que sa situation s'est révélée problématique et périlleuse, sans qu'il l'ai voulu, et je formule auprès de lui, une demande d'excuses, si il a pu croire que j'inconsidérais sa situation.

Mais je maintiens par ailleurs le reste de mon propos, à la correction près d'utiliser le verbe être dans l'expression "Et le modèle "Américain" vers lequel elle tend, n'EST pas obligatoirement "la solution !"", et non le verbe avoir, puisqu'il s'agit d'une erreur d'écriture.

En tout cas, voilà une raison contre laquelle je me suis toujours élevé, et qui a été mise en place durant la Sarkosie... Permettre aux vélos de prendre les sens interdits dans les agglomérations ! En dépit de tout bon sens... Sécuritaire, s'il en est.

Maintenant, que de ce fait, certaines personnes aient pris davantage de libertés... Ce peut être une autre dérive.

12-02-2021 15:01 
kick47

Ce qui m'étonne c'est de lire : scooter bruyant à moteur thermique. En principe, un scoot d'origine respecte la limitation des décibels.

12-02-2021 15:20 
CLEW

1364, je me suis contenté de répondre sur l'accident car pour le reste je partage sans doute une bonne partie de ton point de vue s'agissant du modèle américano-anglo-saxon que l'on nous a vendu et que l'on nous vend encore (quoique les glaouches tendent à revenir vers plus de social et moins de libéralisme, peut être la fin du fameux TINA de Tatcher...).
J'adore les USA et leurs leçons de morale. Que dire d'un pays qui est l'archétype du colonialisme poussé à l’extrême ? C'est quand même un pays où les natifs sont cantonnés dans des réserves... et en plus il nous vend son modèle d'individualisme sauvage (mais quand ça va vraiment mal les individualistes demandent à l'Etat de les aider... selon la règle bien connue de la privatisation des profits et de la mutualisation des pertes)

Reste que là je m'écarte un peu du sujet.

Kick47 même full origine, un scoot est assez bruyant et en plus il n'y en a pas qu'un...
Il y a deux choses qui sont pointées du doigt par les municipalités, le bruit et le comportement routier. Si le bruit peut se résoudre en prenant des scooters électrique pas sûr pour autant que le comportement routier change... Ces mecs sont tellement pressurés par les plateformes qu'ils prennent tous les risques pour faire un max de livraisons. Ce qui pose aussi la juste rémunération des courses... et donc du travail.

12-02-2021 16:14 
dante

La thématique des scooters de livreurs qui dérangent par leur présence massive et le bruit est un dérivé emblématiques des problématiques de stigmatisation de ceux qui se chargent de la sale besogne en lien avec des "modes de vie cool" pour ceux qui en profitent.

On veut des villes "peace", des "espaces de rencontre apaisée" (pour parler de la débilité conceptuelle des zones où les piétons ont le droit de marcher sur la chaussée et les véhicules de pas dépasser le 20 à l'heure pour éviter de leur rouler dessus), des livraisons à domicile de tout et n'importe quoi, et idéalement le moins cher possible, à tout heure du jour et de la nuit, "allez envie d'un petit apéro en fin de journée, j'ai rien dans mon stock, commandons donc un petit kit apéro voyons ..."

Mais par contre, des nuisances sonores?!? "houla non allons pas de vilains gueux en scooters bruyants pour les emmener, non, moi je veux un charmant hipster moustachu sur son fixie vintage avec un panier en osier à l'avant ... mais je veux pas payer ce que ça coûterait par contre, ah ben non hein c'est trop cher".

Bref, cachez moi ces vilains croquants (parfois c'est même des sauvageons de banlieux figurez vous !!) et ne dérangez pas mon confort de "citadin vert apaisé"

12-02-2021 16:58 
Picabia

Je pense que Dante a bien résumé la question.
On veut tout à portée de clic mais on se contefiche de son mode de fonctionnement, pas écolo du tout mais on feint de ne pas le voir.
Effectivement celui qui est le plus visible c'est le dernier maillon de la chaîne, le pauvre type qui vient de sa banlieue à scooter ou l'étudiant avec son vélo pourri.
Par contre le mec qui se balade en triporteur du genre "sauvont la planète", il aura les honneurs de TF1

12-02-2021 19:28 
tom4

oui, "un" scooter ne fait pas forcément de bruit (encore que, un 2tps, même avec un pot d'origine, ça s'entend quand même), mais si je prends l'exemple du quartier bouffay à Nantes, c'est un ballet de scooter tout les midi et tout les soirs.
on est dans une zone en théorie pietonne, et quand on a 1 scooter/mn qui passe sous sa fenêtre, on a beau être "amoureux de la musicalité du 2 tps", ça finit par agacer.

Comme dit Clew, je pense que le passage des livreurs en CDI et non plus en étant payé à la course serait bénéfique.

Comme dit Picabia, on veut tout tout de suite, quand je vois des gens qui commandent un truc en livraison dans un resto à 500m, ça donne envie de se taper la tête contre les murs. à quel moment les gens sont devenu trop feignant pour marcher 4mn pour aller chercher un plat.

mais encore une fois, si les plateformes avaient respecté les règles du jeux, les types seraient encore à vélo, et les livraisons seraient raisonnables en terme de distance/délai

on a bien vu le changement chez nous, il y a encore 2 ans, on avait en rayon des Uber/deliveroo tout les jours, qui venaient acheter des vélos, des équipements. maintenant, on a juste des types qui viennent demander "des gants chaud pour le scooter et un poncho de pluie" (oui, je vends des vélos, mais on a beau leur répéter que c'est pas adapté :( ).
A noter que très très souvent, ils sont maintenant 2, un qui montre et un qui fait "interprête" et choisi pour l'autre, donc sans doute un gars qui sous loue le compte à l'autre :(

tom4

12-02-2021 21:30 
Picabia

Quand je vais en ville, je les vois se regrouper tel les taxis et attendre la course, téléphone en main.La plupart parlent une langue inconnue de moi, ce sont aussi des proies facile pour des exploiteurs.
Bien entendu ces regroupement créent de la nuisance.
Les voitures de police passent à proximité sans même faire semblant de les voir.En fait tout le monde s'en fiche du moment qu'il nous apportent notre commande, à part les riverains.

13-02-2021 09:40 
tom4

voila :(

à nantes, ils font des opérations de controle de temps en temps, ils en chopent 3 qui seront remplacés aussi rapidement , et ça continuent :(

tom4

13-02-2021 09:47 
1364

Mais attendez... Les "riverains" ne sont-ils pas ces mêmes personnes qui commandent les courses ? Ou alors, n'ai-je pas tout compris !?

Ne serait-ce pas le roquet qui se mord la queue ?

Et en matière de roquets... Y'en à quelques uns...

Ont-ils des queues pour autant?

Vous avez 2 jours pour me rendre sur la copie ! clin d'oeil

14-02-2021 13:12 
CLEW

Citation
1364
Mais attendez... Les "riverains" ne sont-ils pas ces mêmes personnes qui commandent les courses ? Ou alors, n'ai-je pas tout compris !?

Pas obligatoirement, dans un immeuble en ville ou dans des bureaux, il peut y avoir une personne qui commande pour dix qui ne le font pas.

Finalement ce qui est le plus dérangeant ce n'est pas le bruit d'un scooter mais celui de plusieurs et au moment de la pause méridienne, la valse des scooters est incessante par endroit.

14-02-2021 18:06 
Godzilla

Mouais...
Et ces "rassemblements" de scoots au mêmes endroits aux même heures, ça serait pas un peu dûs à la fermeture des restos...?

Les pouvoirs publics ne peuvent pas fermer les yeux sachant qu'on est dans une situation inédite et subie...?

Pv dans les embouteillages dès 18h sonnées, on tape sur les scoots qui livrent la bouffe, tout va bien ...

14-02-2021 21:36 
CLEW

Godzilla, ceux qui demandent de taper sur les automobilistes embouchonnés à 18h00 ne sont pas les mêmes que ceux qui demandent de taper sur les scooters. Ce sont les joies de la décentralisation et des pouvoirs accordées aux maires.

15-02-2021 08:23 
Godzilla

Je ne dis pas que ce sont les mêmes, je trouve qu'on vit une époque complètement débile et que tous les prétextes sont bons dans de plus en plus de domaines pour faire payer du pv.
Plus on cherche à s'informer plus on trouve de quoi s'énerver.
"Bon sens" et "vivre ensemble" sont morts et enterrés côte à côte.

Et pour paraphraser quelqu'un d'ici, bienvenue en Absurdistan.

15-02-2021 16:13 
tom4

à Nantes en tout cas, le ballet de scoobites ne datent pas du confinement ou couvre feu.
c'est devenu pire, mais c'est pas ça.
le pb est que clairement la police s'en tapait jusque là.

je me souviens d'une scène qui m'avait fait rire jaune. j'attends un pote devant un resto dans la zone pietonne de nantes.
arrive un scoot qui remonte la rue pietonne "rapidement".
2 agents de la PM passent, font signe au type en scoot, "faut rouler moins vite monsieur".
tu parles que les livreurs s'en tapent :(

tom4

15-02-2021 19:43 
L'iguane

Petit éclairage...

[www.francetvinfo.fr]

26-04-2021 09:01 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

dafy