Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Le kéké, le retour

Il est de retour !

Le Kéké Nouveau est arrivé ! Réjouis-toi, frère motard ! On va à nouveau pouvoir se foutre de sa gueule et bougonner tous en choeur.

Le kéké revient (c) David Morcrette

Le Kéké Nouveau fleurit à peu près en même temps que les marronniers. Fin avril-début mai, le voilà tout pimpant dans son cuir qui sent bon le fond de placard. Bonne pâte, sa moto a démarré sans se faire prier malgré les cinq mois qu'elle vient de moisir dans le parking, douillettement emmitouflée sous une couche de poussière de béton et de suies de diesel. Les pneus au bord de l'asphyxie, les plaquettes collées aux disques, la chaîne raide de vieille graisse, les premiers tours de roue sont hésitants, forcément. Le Kéké reprend péniblement contact avec la route et ses embûches.

A l'image de ces plantes ou animaux des latitudes boréales, le Kéké sait qu'il a très peu de temps avant le retour de l'hiver et de sa période d'hibernation. Quatre mois, tout au plus et seulement si une sécheresse sévère sévit en Europe. Il va donc en profiter à fond : démonter la chicane de son pot d'échappement, passer un coup de brosse sur ses épaules de pneus pour essayer d'en atténuer les bandes de peur et programmer son GPS pour des horizons presque nouveaux.

Forcément grégaire, le Kéké va assembler autour de lui sa bande de potes, se fixer une destination banale -généralement un troquet- et enclencher le mode qualification pour s'y rendre le plus vite possible. Il faut faire vite : l'hiver approche, la pluie guette. Une fois au dit troquet, il pourra occuper trois tables à lui tout seul : une pour lui et ses potes, une pour les casques de ses potes et une pour les blousons de ses potes.

Du coup, le petit gastos tranquille où je m'arrête parfois au retour d'une balade se transforme en bouge bruyant où les éclats de rires gras succède au raffut des moteurs -je ne sais pas ce que je déteste le plus. J'ai un petit sourire triste pour la serveuse qui n'a rien fait pour mériter les vannes misogynes ou salaces dont elle est la cible. D'ordinaire poli et bien élevé, le Kéké s'enhardit dès qu'il sent la sécurité de la meute et se transforme en beauf' modèle.

Sur la route, forcément, son comportement n'évolue pas vers du mieux. Le pauvre caisseux pris au milieu du troupeau n'a pas intérêt à vouloir changer de file, sinon gare à ses rétros.

T'en as pas marre de lire les mêmes trucs année après année sur les Kékés ?

C'est quoi, un Kéké, d'abord ? Un type qui n'envisage pas la moto de la même manière que moi ? Par exemple, il n'aime pas rouler quand il fait froid ou qu'il pleut. Comme moi. Quand j'ai le choix, je prends la caisse plutôt que de me les geler sous la drache.

Il s'est acheté une moto à la mode... parce qu'il n'y a presque plus rien d'autre chez les constructeurs. Il roule sapé comme un clown... parce que l'alternative c'est le cuir anthracite sur fond noir. Pour les casques, c'est pareil : blanc, noir, ou Kéké-réplica. Il roule comme un sagouin... parce que moi je me traîne à l'abri des radars sur mon scoobite qui bouge du cul en courbe comme une Brésilienne un soir de carnaval. Il roule comme un sagouin parce que le reste de l'année il se traîne, parechoc contre parechoc, en comptant les points qui lui restent. Il se fait plaisir avec sa moto et profite de la vie comme bon lui semble. Comme moi, en fait.

Tu sais quoi ? Je vais arrêter de me foutre de la gueule des Kékés. Ça ne m'amuse plus. C'est facile de pointer du doigt les différences, de s'en tenir à la surface, de ne pas immédiatement me regarder dans la glace pour vérifier si, moi aussi, je ne serais pas le Kéké d'un autre quand je m'énerve tout seul en mode parigot au milieu de la circulation dijonnaise. Ptète que moi aussi je suis un Kéké. Un Kéké de la pire espèce : un Kéké en scoobite.

Han... la honte.

Plus d'infos sur les kroniks

Commentaires

l'haricot

T'as raison (pour la honte ) :)

15-05-2018 15:28 
Manu5108

Question:
Le "Kéké" a t'il un équivalent féminin?
Nan parce que qu'on parle de parité alors par mesure d'égalité égalitaire il faudrait pouvoir identifié les signes distinctif et comportementaux de nos congénères femelle.
Un peu de taxonomie*.



*Mots qui fait intelligent

15-05-2018 15:30 
XM

objection votre honneur: s'il n'y a que des motos à la mode et des sapes de clown à acheter, c'est que ça se vend bien. moi je laisse passer le kéké quand il "wabroo-wabroote" derrière moi en interfile, parce que je me dis que le reste de l'année il ronge son volant en me voyant passer à côté de sa caisse sur mon scoobite gris avec ma veste marron et mon black helmet (non kéké réplica). du coup je gagne au scratch sur l'année. je gagne quoi au fait? le titre de kéké toutes saisons!

15-05-2018 15:42 
Flakes

En commençant à lire, j'ai trouvé un texte sur un sujet bateau et n'ai fait que le parcourir distraitement.

Puis y'a la fin du texte qui me fait me dire qu'en fait on va peut-être pas avoir que la même rengaine cette année youpi :D

On est tous le kéké de quelqu'un d'autre de toute manière.

15-05-2018 16:04 
Peterpan

"kéké et Kékette sont sur une moto ...Kéké tombe ...qui reste sur la moto ???!é question
..il doit y avoir autant de catégories de kékés qu'il n'existe de catégories de motards qui roulent en sportives, customs, routières etc

..et dans chaque catégories de kékés, il doit surement y en avoir des sympas et d'autres bcp moins sympas !

15-05-2018 17:06 
olivierzx

J'espère que les femmes n'obtiendront jamais l'égalité en cette matière.
Vous avez déjà vu une femme en moto mal se comporter ?
Moi, jamais.

Quand par hasard il y en a une qui ose rouler "fort" c'est qu'elle sait le faire et sacrément bien.
Contrairement aux kékés qui essayent de suivre en vrac jusqu'à frôler la mort.

15-05-2018 17:49 
c@ssoulet

Sans kékés pas de ventes d'occases récentes peu kilométrées. Donc moi je dis merci et vive eux !

15-05-2018 18:28 
faublas

Kéké = pneus carrés... machines lourdes, lentes et bruyantes (on reconnaîtra). Kéké = pas plus de 100 km/jour sinon il fatigue...

et sans kékés, que ferait-on ?

15-05-2018 22:37 
tom4

ah ben chui un peu un kéké alors.
250 km fait entre fin octobre et fin avril
et 600 km le week end dernier dans les pyrénées

*bon, chui un faux kéké, parce que je vais probablement pas faire plus de 1000 km au total cet été :)


tom4

16-05-2018 07:53 
L'iguane

Citation
faublas
et sans kékés, que ferait-on ?

Et surtout, de qui médiriez-vous ?

16-05-2018 09:07 
Godzilla

Citation
olivierzx
J'espère que les femmes n'obtiendront jamais l'égalité en cette matière.
Vous avez déjà vu une femme en moto mal se comporter ?
Moi, jamais.



Bien sur que si, et plusieurs fois.
Même dans les conversations débiles sur la moto, plusieurs fois aussi.

16-05-2018 09:21 
fift

Citation
L'iguane
Citation
faublas
et sans kékés, que ferait-on ?

Et surtout, de qui médiriez-vous ?

Des scooters chinois, des béhèmes, des 125, ...

16-05-2018 09:32 
waboo

Les kékés étaient en avance cette année, la mi-Avril étant particulièrement propice à les faire sortir.

J'ai ainsi vu le premier vers le 15 du mois, arborant la panoplie inévitable, son costume trois pièces à lui : T-shirt, short, basket.
Qu'il était beau mon kéké sur sa GS flambant neuve.

Et surtout ridicule.

Non, on est pas tous le kéké d'un autre. Et surtout pas les vrais motards...

pipeau

16-05-2018 09:40 
Flakes

Un 'vrai motard' pourra être le kéké d'automobilistes par exemple, désolée de te l'apprendre

16-05-2018 10:16 
BIG83

Salut
Le kéké à de l'importance que si on le lui en donne...L'ignorer c'est le faire disparaître.... ( si ça se trouve j'aurais pu un jour disparaître...)
>Kpok
les gus qui prennent 3 tables, qui beuglent comme des veaux et qui sortent les bonnes blagues pourraves à la serveuse, ce ne sont pas des kékés, se sont des abrutis... c'est pas pareil.
V

16-05-2018 10:27 
Gringo

Bien sûr qu'on est le kéké de quelqu'un d'autre (kéké, pas forcément abruti). Je sais très bien qu'avec mon roadster moderne à allure "sportive" je peux passer pour un kéké pour quelqu'un d'autre.

On peut aussi voir du kéké en Moto Guzzi ou en Harley. Même en Trail. C'est pas l'apanage des roadster, hypersport, ou café racer utilisés pour se rendre au bistrot du coin.

16-05-2018 11:53 
BIG83

Salut

Citation
Même en Trail.
Impossiblej'aime

16-05-2018 11:55 
waboo

Citation
BIG83
Salut
Citation
Même en Trail.
Impossiblej'aime

Celui que j'ai vu en GS était pourtant de catégorie mondiale...

Ah, mais c'est vrai que la GS n'est pas forcément un trail... plutôt une routière haute. super content

16-05-2018 14:19 
waboo

Citation
Flakes
Un 'vrai motard' pourra être le kéké d'automobilistes par exemple, désolée de te l'apprendre

Nan, pas possible. pas d'accord

Un vrai motard est une icône pour tous les autres usagers, un jalon, un exemple, un repère...

Surtout pour un caisseux. tire la langue


menteur

16-05-2018 14:24 
BIG83

Salut
>Waboo
Quels sont les critères retenus pour le qualifier de la sorte ?
V

16-05-2018 16:09 
tom4

[attachment 29096 motard10.jpg]

tom4, service

16-05-2018 16:13 
BIG83

Ca date ça non ?

16-05-2018 16:16 
fift

Tom4> Une précision cependant : le bon motard transalpin a le bras gauche hypertrophié, et pas le bras droit. Parce qu'un embrayage d'italienne, c'est viril.
Et que celui qui freine est un lâche.

16-05-2018 16:16 
waboo

Voilààà, merci Tom4.

Tu as ta réponse BIG...


roi

16-05-2018 19:39 
tom4

Citation
fift
Tom4> Une précision cependant : le bon motard transalpin a le bras gauche hypertrophié, et pas le bras droit. Parce qu'un embrayage d'italienne, c'est viril.
Et que celui qui freine est un lâche.

il a surtout de l'huile plein les bottes :)


tom4

16-05-2018 19:53 
Vince Klorto

Citation
Gringo
...
On peut aussi voir du kéké en Moto Guzzi ...

OH ???

Une photo, une photo, une photo...
Hipské ou Képster

:-}

cool

16-05-2018 19:55 
cajo

Citation
BIG83
les gus qui prennent 3 tables, qui beuglent comme des veaux et qui sortent les bonnes blagues pourraves à la serveuse, ce ne sont pas des kékés, se sont des abrutis... c'est pas pareil

... et si en plus ils sifflent et injurient les pilotes qui concurrencent leurs idoles favorites, en agitant des drapeaux nationaux, ce sont de sombres crétins, nan ?

clin d'oeil

















... notez que j'dis rien sur les gus qui reluquent les porte ombrelles. dingue

16-05-2018 21:27 
BIG83

Salut
Pas besoin d'agiter des drapeaux, pour ça... siffler et injurier, suffit.

2%20(134).gif

clin d'oeil

17-05-2018 08:56 
toma301

Pour moi, le vrai kéké a une crête (sur le casque.)

le cocktail : Roadster pots vides + combi cuir noire + casque replica ou autre + crête rose.

On en rencontre dans le bassin minier, il migre aussi parfois dans les zones commerciales et concessions dans le 59, en fonction de la méteo.

Si on attends un peu, et que l'on ne fait pas trop de bruit, alors il se met à burner et accélère jusqu'au rupteur.

le kéké n'est pas en voie de disparition, loin de la, et peut représenter un danger pour les autres.

17-05-2018 13:03 
KPOK

Citation

dans le bassin minier

Je préfère les bassins houillers hou-yeah !

17-05-2018 18:50 
Lutrinae

Ba moi j'aime pas rouler sous la pluie, ou quand il fait vraiment froid, ça me fait juste chier.
Et quand je suis dans ma caisse, au chaud à écouter de la musique tranquillement, je rigole du "vrai motard" qui se trempe et se fait chier pour gagner 5 minutes sur son trajet.
5 minutes qu'il aura d'ailleurs perdu à cause du temps qu'il aura mit à mettre ses 3 couches d'équipement contre la pluie x)

Comme quoi, on est tous le kéké de quelqu'un d'autre :)

17-05-2018 20:40 
cajo

toma 301 > je ne vois pas en quoi ta description fait du kéké un danger pour les autres ...
1/ si la différence signifiait essentiellement "danger", on s'entretuerait certainement tous ?
2/ si on était tous pareil, on se ferait bien chier ... nan ?
V

17-05-2018 21:17 
freddy.lombard

Bah, puisqu'on est tous le kéké d'un autre, pourquoi ne pas continuer à en rire, si ce n'est pas méchant.
Ça n'empêchera pas le motard sérieux de s'arrêter si le kéké est en panne sur le bord de la route...

28-05-2018 17:12 
toma301

cajo >
Ba j'en ai encore croisé ce week-end, un Z750-pot vide (bizarre) un casque façon tête de mort, et hop gros weeling en plein centre-ville. le danger c'est qu'il se rate et fauche d'innocents piétons.

Dans un autre registre j'ai croisé un custom genre 1200 sporster + ape hanger + besace en tissu sur le coté et bien sûr pots vidés. le danger est ici pour les oreilles, mais c'était drôle à voir quand même.

si on étaient tous pareils, sûr qu'on se ferait un peu chier, mais ça n'excuse pas le kéké.

29-05-2018 13:00 
Gringo

Citation
freddy.lombard
Ça n'empêchera pas le motard sérieux de s'arrêter si le kéké est en panne sur le bord de la route...

Sauf si c'est un kéké en Nikken.

Moi j'm'arrête pas.

30-05-2018 10:28 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous