Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Les Conspirateurs

Comment imposer le contrôle technique des motos ?

Bien sûr que les Conspirateurs reptiliens dirigent dans l'ombre la planète. Mais comment vont-ils faire pour nous imposer en douce le contrôle technique des motos ?

Kronik : Les Conspirateurs

Dans la rue M., à Paris, l’État dispose d’une série d’appartements tous reliés entre eux alors qu’ils sont situés dans des immeubles différents. Les participants à une même réunion peuvent ainsi entrer discrètement par des portes différentes, c’est très pratique. Quatre hommes ont rejoint le même appartement ce matin. Trois sont des employés d’autant de ministères. Ce sont des « indéboulonnables » : assez haut dans la hiérarchie pour décider et faire appliquer, mais pas assez pour sauter au moindre remaniement. Le quatrième est l’envoyé d’une industrie, l’un de ces hommes chargés de mettre de l’huile dans les rouages. Ils sont là pour discuter de la mise en place du contrôle technique moto.

- Pour l’instant, les 80 km/h ont l’air de bien passer, mais il n’est pas dit que ça se déroule de la même manière pour le CT moto, explique l’envoyé de Matignon. Nous craignons surtout une mobilisation qui réunirait les associations de motards et d'automobilistes autour d’une cause commune.

- Et alors ? grogne l’homme du ministère de l’Intérieur. On la joue à l’ancienne : on colle une pute dans le lit de leur patron et on fait passer la loi pendant qu’il se démerde avec bobonne.

- J’aime assez l’idée, ricane celui du ministère des Transports.

- C’est inenvisageable, tranche l’homme de Matignon. On n’est plus sous Pasqua. Face à ces associations, il faut décrédibiliser en utilisant des chiffres.

- Pfff ! J'ai lu vos chiffres : ils ne tiennent pas debout, comme d’habitude. C’est tout juste s’ils ne concluent pas que le CT moto est contre-productif, renifle l’homme de l’Intérieur.

- Ça n’a aucune importance, il faut juste envoyer la bonne personne les répéter sur tous les plateaux télé et radio et ça passe. Enfin… la plupart du temps, dit l’homme des Transports.

- En tous cas, c’est un petit dossier et on ne veut surtout pas qu’il s’envenime. Il y a plus important que cette réformette qui peut coûter plus cher sur le plan politique qu'elle ne rapportera d'un point de vue fiscal, explique l’homme de Matignon. Donc on fait passer ça en douceur et avec le moins de casse possible.

- Et vous faites ça comment ? demande l’Intérieur, l’air dubitatif.

- Comme j’ai dit : une campagne télé et radio « soft » en répétant simplement que de toute façon le CT se fera, que c’est la volonté de Bruxelles, pas la nôtre et qu’il n’y a pas de raison que les motards bénéficient d’un régime de faveur par rapport aux automobilistes -on peut en rajouter une couche sur l’État de droit, les valeurs de la République et tout le tintouin habituel.

- On a vu ce que ça a donné à Notre-Dame-des-Landes, ce discours. Super-efficace, la marche arrière, raille l’Intérieur.

- Nous n’avons pas reculé ! Nous avons habilement désamorcé une situation explosive d’un point de vue politique ! postillonne Matignon, soudain furieux, l’index pointé sur la table qui les sépare.

- Messieurs, messieurs, tempère Transports, avec un geste d’apaisement.

L’envoyé de Matignon a un soupir exaspéré et sort un mouchoir de sa poche pour éponger son visage rougeaud. L’homme de l’intérieur affiche un petit rictus et se recale dans son fauteuil après avoir passé la main dans ses cheveux taillés en brosse courte.

- Je pense qu’il faut envoyer sur les plateaux un subalterne, même pas le ministre. Un secrétaire lambda, pour signifier que le dossier n’a pas d’importance. Un parfait crétin qui récitera sa leçon, point barre, poursuit l’homme des Transports.

- Vous pensez à quelqu’un ? demande Matignon.

- Pouf ! On en a des wagons entiers, des comme ça. Des quadras ambitieux prêts à faire le beau sous les projos. Ils se battent pour y aller. Hallucinant, soupire Transports.

L’homme du ministère de l’Intérieur se claque les paumes sur les cuisses et se tourne vers l’envoyé de l’Industrie :

- Alors ! De votre côté, ça donne quoi ?

...à suivre la semaine prochaine...

Plus d'infos sur les kroniks

Commentaires

XM

miam miam!
la kronik de l'été en hiver, merci KPOK!
je parie que ce sont les fabricants de pots d'échappement qui lobbyisent pour la mise en place du CT.

06-02-2018 07:33 
Surfeur

Criant de vérité...

07-02-2018 11:47 
Tempo

..comprend toujours pas les chroniques de K.

07-02-2018 15:08 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous