english

Ne demande jamais ta route à des motards

Demander sa route à un groupe de motards est une erreur à ne surtout pas commettre

Demander sa route à un groupe de motards est une erreur à ne surtout pas commettre : ça va durer trois heures et à la place d'un itinéraire tu collecteras un florilège d'anecdotes sans queue ni tête.

Ne demande jamais ta route à des motards (c) photo : eberhard grossgasteiger
Ne demande jamais ta route à des motards (c) photo : eberhard grossgasteiger

Même perdu en pleine cambrousse, ne demande jamais ton chemin à un groupe de motards, surtout si celui-ci est attablé à l'apéro. Même en panne de GPS, avec une carte routière en lambeaux mouillés sous la selle, ne demande jamais à tes potes motards un itinéraire pour Pétaouchnock-Plage. Parce que le dialogue qui s'ensuit va ressembler un peu à celui-ci :

- Pétaouchnock ? Ben passe par Trifouillis-les-Ridelles, à gauche, là et ensuite tout droit par la nationale.

- Ah ben non ! Par Fouillis-Bécasses, c'est plus court et en plus tu évites la deux fois deux voies qui est chiante à mourir.

- Plus court par Fouillis-Bécasses ? T'as vu jouer ça où, toi ?

- Ben carrément que si ! Tu prends à gauche, là, en sortant et puis au... deuxième... non, au troisième rond-point, après le Bricomachin, tu prends à droite. Tu passes le concess' KTM...

- Oh ! Pisskeu t'en parles ils ont la dernière Katoche en essais pendant deux semaines, faut en profiter.

...

- Ensuite tu prends à droite, mais tu restes sur la file de gauche parce que les flics sont souvent planqués en haut du talus. Si tu restes à gauche, ils ne te voient pas.

...

- Mais si ! Souviens-toi. C'est là qu'on était tombés en rade avec le Manu et qu'il avait fallu pousser sa CBR jusqu'au bled suivant. Merde... comment s'appelle ce bled, déjà ?

...

- Mais pas du tout, c'est la D981, pas la D77. La D77 s'arrête au premier croisement à hauteur du bosquet d'arbres là où il y avait la pompe à essence, pas loin de chez Eric. Non ! Pas le grand Eric. Le normal, celui qui avait la Multistrada noire avec les Termignoni. Çui qu'était allé au TT et qui avait failli mettre sa moto à l'eau en embarquant dans le ferry. Voilà ! Eh ben quand tu viens de chez lui -enfin, de son ancien chez lui parce que maintenant il a déménagé et c'est juste la galère pour se garer dans son coin...

...

- N'empêche que tu gagnes bien quatre minutes en passant par là et tu peux t'arrêter à midi manger chez la Marinette : elle fait les meilleures cuisses de grenouille que je connaisse.

- Mouais. Ça vaut pas celles du troquet à l'entrée de Diable-Vauvert.

- Quoi ? Celui avec la serveuse qui fait tout le temps la gueule ? Mais tu veux rire !

...

- Et là, j'y ai mis sa mère ! Il est resté scotché sur place, planté à la sortie du grand 'S'. Il la ramenait moins, avec son mille et ses 150 chevaux, c'est moi qui te le dis.

- Eh ben c'est bien ce que je dis : il vaut mieux un mille bien coupleux, mais le problème c'est qu'il y a que les Japonais pour en fabriquer.

Et ainsi de suite, jusqu'à ce que l'un d'entre eux te demande à un moment :

- Tu comptes partir à quelle heure ?

Ne réponds surtout pas à cette question-piège. Si tu fournis une réponse, c'est reparti pour deux heures de palabre où s'entasseront pêle-mêle : des conseils de réglages de suspensions, une revue des food-trucks du coin, une note synthétique sur la généalogie des quatre-cylindres "à air" de chez Suzuki, un violent réquisitoire contre la généralisation de l'ABS, plusieurs points de vue sur la circulation en région parisienne (témoignages de première main à l'appui) et le compte-rendu de l'essai impromptu des derniers pneus à la mode pour gros roadsters.

Néanmoins, il y a fort à parier que les deux premières remarques suite à ton estimation de temps de trajet ressemblent à celles-ci :

- Deux heures ?! 'Tain, la vache, ça se traîne drôlement la teube, une [insère ici le nom de ta moto]. Je le fais facile en une heure et quart.

- Tu rigoles ? Avec Christophe on l'a fait en très exactement une heure quarante pour aller chercher Anne-Sophie qui était là-bas avec les mômes et on a arsouillé tout le long du chemin. Ch'te jure que c'te fondu ralentissait même pas dans les villages. Alors deux heures, d'accord, mais une heure et quart j'ai un gros doute, là.

Lâcher le nom d'une destination, c'est le meilleur moyen de relancer une ambiance qui mollit dans un troquet à motards. C'est la garantie de deux heures d'engueulades, de points de vue sans nuance, d'appréciations pifométriques des distances et très créatives de la géographie du réseau routier. La discussion ira puiser dans la mémoire collective des participants pour brosser un tableau qui a lui seul pourrait servir de toile de fond à un pan majeur de la littérature naturaliste moderne -quinze volumes, pas moins.

Essaye, tu verras. Tente de lancer, innocemment :

- D'ici, c'est quoi la meilleure route jusqu'à Pétaouchnock ?

Plus d'infos sur les chroniques

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Commentaires

Le Modérateur

Jamais !?

17-12-2019 14:03 
XM

vécu dans la Somme un jour où la neige avait recouvert les panneaux et j'ai confondu "Arras" et "Amiens". je m'arrête dans un troquet où les mecs étaient enfermés depuis tellement longtemps qu'ils ne savaient même pas qu'il neigeait. je demande la meilleure route pour récupérer celle d'Arras, et au bout d'un quart d'heure d'explications comme dans la Kronik je les ai remerciés et j'ai refait le chemin à l'envers jusqu'à la fourche paumatoire. un grand souvenir.

17-12-2019 14:46 
fift



J’adore, je revois totalement les scènes

17-12-2019 16:13 
VFatalis

Ah, la mauvaise foi motarde... C'est ma préférée. Ça fait une bonne raison de demander le chemin. Merci Kpok

17-12-2019 16:14 
Peterpan

T exagère !..ça ne concerne pas que le milieu motard !!

Plus globalement ..Je ne demande jamais ma route à plus d'une personne ...je repère les personnes seules et je sélectionne toujours " celle qui connait par c½ur la région , dont je suis sur qu elle ne ne se trompe jamais ..et qui va m'indiquer en 3secondes la bonne direction à prendre !"

Parfois je m'ai trompé !! lol clin d'oeil

17-12-2019 18:02 
Picabia

Au moins ça laisse le temps de boire l'apéro pendant qu'ils donnent des explications.

17-12-2019 18:04 
Picabia

si c'est des Parisiens je les renvoie d'où ils viennent (humour provincial)

17-12-2019 18:07 
fift

... si ce sont des provinciaux, je les envoie place de l’Etoile (humour parisien) ange

17-12-2019 20:44 
Petit d'homme !

Moi je réponds toujours dans une langue étrangère aux touristes parisiens 🤗
(Oui, Je dis "bonjour" et fais un sourire🤣🤣🤣🤣)

18-12-2019 02:22 
fift

Comme disait mon provincial de père : un provincial te passe devant en te faisant un sourire, un parisien te laisse passer en faisant la gueule .

18-12-2019 03:53 
Picabia

Parisiens ou pas on partage la même passion c'est le principal. On a épuisé les blagues sur les Belges ou les blondes, soyons masochistes, on attend les blagues sur les Bikers

18-12-2019 08:02 
big fish

dans le même genre, préparer sa ballade ! chacun a son itinéraire, moi c'était plutôt éviter les routes fréquentées comme la DN7 ou le bord de mer en PACA, d'autres au contraire je préfère passer par le Muy ( quel horreur !), un autre c'était on va manger a ce resto ( que je détestai les arrêts prolongés !) donc on devrait passer par ici, les femmes suivaient généralement sans broncher, dommage elles avaient sans doute leurs mots a dire mais ces messieurs dominaient ( mon épouse ne fait pas de 2 roues). en résumé chacun y laissait des plumes, malgré cela c'était sympa, je parle au passé car en Guyane, ou je ferai dorénavant de la moto, ce genre de bléme ne se posera pas, il n'y a quasiment qu'une route, pas de virolos en cote digne de ce nom, donc ce sera un trail de cylindrée maxi de 650, si possible légère pour rouler sur piste, en solo avec une machette a portée de main ( comme me l'a conseillé un chasseur a l'arc de saint Laurent du Maroni), on ne sait jamais quel animal pourrait avoir envie de gouter à un métro !

18-12-2019 11:58 
BIG83

Salut
Un trail c'est bien pour les pistes et les gros ralentisseurs :

1576667126-gendar11.jpg

sourire

18-12-2019 12:05 
fift

Citation
Picabia
Parisiens ou pas on partage la même passion c'est le principal.

Ah non ! On ne va quand même pas se mélanger aux scooters en costards et aux bobos en neo-retro !!!!

18-12-2019 13:02 
tom4

tellement vrai

tom4

18-12-2019 14:32 
KPOK

Manquerait plus que ça qu'on soye obligé de fréquenter des béhèmistes ou du ducataires.

18-12-2019 16:35 
Picabia

Ah flûte j'ai une néo rétro depuis deux ans, j'en suis content. J'ai hésité longtemps avec un missile mais j'ai renoncé (aussi par manque de moyens), j'ai largué ce qui m'encombrait en 4 cylindres et je n'ai que des bi. J'ai investi dans les cartes routières, vieux jeu peut être mais je rêve sur papier avant de partir et au moins elle ne tombe pas en panne.
Road book en visu et ça roule.
J'ai laissé tomber le TT pour le bitume et je ne regrette pas

18-12-2019 18:47 
Picabia

Les béhèmistes ils ont les doigts crispés et les Ducatistes ils nous doublent sans nous voir. Et voilà je le suis mis à dos deux catégories de motards. N'empêche qu'une fois je me suis fais taxé par un scooter en montagne : les boules

18-12-2019 18:50 
fift

Citation
Picabia
Ah flûte j'ai une néo rétro depuis deux ans, j'en suis content.

Merde, moi aussi

18-12-2019 20:18 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Shoei