english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Voilà la tempête

Tu dois être au courant, pour la tempête qui s'est levée ?

Tu dois être au courant, pour la tempête qui s'est levée. Celle qui va mettre des grains de sable partout et coincer les engrenages qui font avancer ta moto. Non ?

Voilà la tempête (c) photo : Pixabay
Voilà la tempête (c) photo : Pixabay

Par la fenêtre, je regarde les traits cotonneux qui barrent le ciel. N'importe qui d'un peu consciencieux te dira que nul ne sait -exactement- comment ces avions volent. Trop compliqué. Trop de gens. Trop d'entreprises emmêlées. Les avions volent, mais personne ne sait comment. Et pourtant c'est l'aviation, gars ! L'aviation ! Là où le moindre rivet, le moindre pot de peinture d'apprêt arrive avec son certificat EASA de conformité, son certificat matière, son certificat de feu.

Alors imagine toi et ta moto. Elles viennent d'où, tes bougies ? La porcelaine, ok, c'est facile. Mais l'iridium ? D'où vient-il ? Comment s'appelle le type qui conduit la pelleteuse ? Qui, ce matin-là, était en poste à la concasseuse ? Et ainsi de suite.

Quand la tempête se lève, elle ne soulève pas seulement des grains de sable bien réels, elle soulève aussi l'énorme paquet de doutes et d'angoisse qu'est la logistique moderne, mondiale, intégrée. Tu sais l'histoire des sept poignées de main, non ? Qu'on n'est pas à plus de sept serrages de paluches de l'autre bout du monde ?

Mais ta bougie, par combien de main est-elle passée avant d'arriver dans les tiennes ? Par le magasinier de la concession, ça fait un. Par celles du transporteur qui l'a livrée à la concession, ça fait deux. Par la magasinière de la centrale de pièces détachées de ton fabricant chéri, ça fait trois. Par celles du transporteur qui l'a acheminée jusqu'au "hub", en provenance d'un port maritime -parions sur Rotterdam, quatre. Par le préparateur de commandes qui a dépalettisé, cinq ; le grutier qui a déchargé le conteneur, six ; celui qui l'a chargé (parions sur Shanghai), sept. Sept poignées de main, déjà et on n'a même pas encore attaqué la fabrication.

Pour une simple bougie. Le truc le plus commun à toutes les motos.

Alors imagine pour les pneus ! Ou les ampoules -putain, comment on va regretter les ampoules à incandescence standardisées et interchangeables quand nos leds vont commencer à claquer !

La tempête se lève et de petits grains de sable viennent gripper la mécanique. Le problème, l'énorme problème à 84.000 milliards de dollars, c'est que plus personne ne sait, de bout en bout, qui fait quoi et où. Par petits bouts, par tronçon, oui. Mais de bout en bout ? Personne.

Tire sur ta bougie et imagine tous les innombrables fils qui la relient à d'innombrables personnes partout dans le monde, dans des endroits dont tu ne sais même pas qu'ils existent. Qu'un seul d'entre eux lâche son fil et c'est foutu : ta main se referme sur du vide. Même le plus modeste d'entre eux, comme le gars qui surveille la machine qui fabrique la pâte de carton qui va servir à l'emballage. Une bougie sans emballage, c'est une bougie qui reste sur son rack dans l'usine qui l'a fabriquée. Une bougie qui ne sera pas vendue. Une bougie qui immobilise ta moto parce qu'un grain de sable, en Corée ou en Finlande, est venu gripper la machine logistique mondiale.

On fait les fiers avec nos motos de 200 chevaux qui se conduisent après 2 heures de plateau tellement elles sont faciles. On la ramène avec nos suspensions pilotées, nos bidules variables qu'on règle au tableau de bord, peinard ; avec nos motos d'aujourd'hui qu'en virant les clicos on pourrait s'aligner au départ du Superbike d'il y a 15 ans et coller une raclée à tout le monde en gardant les pneus d'origine.

Tout ça parce que d'innombrables fils relient tous les bouts de ta moto à d'innombrables gens qui, quoi qu'en disent les fabricants de cimetières, sont carrément indispensables. Qu'un seul d'entre eux lâche la rampe, s'il n'y a personne pour le remplacer tout s'arrête. Pas juste le gars qui conduit la pelleteuse à iridium. Il y a aussi le gars qui écrit le code dans les processeurs. Le gars (ou plutôt la fille, je pense) qui se paluche le bobinage des inductances. Celle qui surveille cette machine qui vomit 13.000 rondelles M3 à la minute.

Un seul d'entre eux, une seule d'entre elles manque à l'appel ?

Ta main se referme sur le vide.

Au loin, encore : la tempête.

Plus d'infos sur les chroniques

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Commentaires

froggyfr99

"Human factor" ou "safety management system" ou "premiers secours"suivant le cours que t'es obligé de suivre tous les 2 ans:
La chaîne est aussi solide que son maillon le plus faible ...

25-02-2020 08:10 
max098765

Triste mais réaliste vision de notre époque "moderne".
Et là on s'arrête au consommateur, au stade où le produit est en utilisation.
Mais tout produit continue sa vie après cela, une fois usé, obsolète...

25-02-2020 09:05 
Dblz

J'aime bien le petit encars "chronique de mauvaise foi". Me rappelle celui qui débute chaque épisode de south park.

25-02-2020 09:56 
KPOK

Citation

tout produit continue sa vie après cela, une fois usé, obsolète...
Oui, je n'y avais pas pensé. Les déchets.

Dblz : moi il me désespère. Etre obligé de préciser : "attention, réfléchir avant de cliquer".

25-02-2020 10:07 
southeagle

j'ai rien compris

25-02-2020 15:43 
Philippe21

Oui, si le coronavirus n'est pas endigué, on va avoir une petite idée sur ce qu'est une rupture de stock !

Comme disait la Martine (c'est une copine qui bosse à la chaîne) : "Un seul ouvrier vous manque et tout est déserté" ou un truc dans le genre, arf!

25-02-2020 16:34 
KPOK

southeagle : je parle du bazar en Chine et de la rupture dans la chaîne d'approvisionnement. on se sert tous les jours d'un tas de bidules dont on ne soupçonne pas la provenance.

tiens : Audi arrête sa chaîne de fabrication d'étrons pendant 5 jours par manque de batteries.
[www.businessinsider.fr]

25-02-2020 17:28 
froggyfr99

M'en fout: les magnétos mécaniques pour anglaises ne sont pas fabriquées en Chine...
En fait, elles sont plus fabriquées du tout. Faut faire durer. C'est ça la véritable écologie.

26-02-2020 08:49 
KPOK

ouaip. faire durer et apprendre comment s'en passer avant que ça tombe définitivement en panne.

26-02-2020 13:26 
southeagle

Ok KPOK.
j'avais effectivement rien capté.
Bah, s'il faut on passera tous sur la LiveWire..encore un coup de Trump.

26-02-2020 17:01 
cajo

Ah le joyeux boxon ... Où on commence à se poser des questions quant au choix des industriels et des actionnaires de délocaliser massivement à l'autre bout du monde !!

Font moins les malins, les commentateurs et chroniqueurs économique qui vantaient ces mêmes choix ... avec quelques minables rétropédalages dans lesquels on évoque qu'on a peut-être été trop loin, sans remettre en cause fondamentalement le modèle économique dominant ! Les baltringues !!

La Chine va pas bien et c'est toute l'économie qui va morfler. C'est con qu'il faille attendre les catastrophes prévisibles pour réfléchir.

dingue on vit une époque formidable !

26-02-2020 18:11 
fift

Citation
cajo

La Chine va pas bien et c'est toute l'économie qui va morfler. !

En même temps, la Chine c'est 25% de la population mondiale. Ca me semble parfaitement logique que lorsqu'elle subit une perturbation majeure, ça ait des conséquences sur le reste du monde. C'est sa position économique des 100 dernières années qui était une aberration.

26-02-2020 22:52 
froggyfr99

100 ans ???
Tu remontes pas un peu loin là ?

27-02-2020 07:39 
fift

Non, il y a 100 ans, la Chine était un des pays les plus pauvres du monde. Et ceci en partie "grâce" à l'opium introduit par l'Angleterre (et peut-être la France).

En fait, le déclin de la Chine a commencé il me semble au XIXè siècle mais je ne connais pas bien l'histoire chinoise. Avant cette période, c'était un des pays les plus puissants du monde - logique, toujours, en rapport avec la taille du pays et sa population.
Finalement, depuis les 20 dernières années, elle ne fait que reprendre sa place logique dans le classement des nations.

27-02-2020 09:22 
froggyfr99

D'ou la concession de HK pour 99 ans à la Grande-Bretagne: port d'entrée de l'opium en Chine.

27-02-2020 10:07 
fift

Voui.
Et les concessions étrangères de Shanghai, cédées par la Chine à la France, l'Angleterre et les Etats-Unis.

27-02-2020 10:09 
BIG83

[www.youtube.com]

27-02-2020 21:44 
KPOK

Tiens, puisque tu es là, Big :

procédure de démarrage d'un gromono

[www.youtube.com]

oui, oui, ça démarre au kick, monté directement sur la masselotte du vilo.

29-02-2020 14:56 
Picabia

Il y a une usine de fabrication de bougies dans le département de la Loire (42) et elle fournit entre autre BMW, pas besoin d'aller au bout du monde, ce sont des capitaux Allemands pour une industrie pérenne et non Chinois.
Intéressez vous à la vente de l'aéroport de Toulouse aux Chinois et le tour de passe-passe pour ne rien faire et engranger une belle plus value aux frais du contribuable.
La nouvelle route de la soie, cela ne vous dit rien??

01-03-2020 09:11 
Picabia

HK c'est le nouveau fusil d'assaut de l'armée Française ouarf ouarf.
Egalement fabriqué en Allemagne, là aussi ils ont un réel savoir faire

01-03-2020 09:21 
Godzilla

Pour les armes de poing, les allemands et autrichiens pour le coup ont un réel savoir-faire.
Là, puisque les politiques n'ont pas fait grand-chose pour garder les usines françaises, autant que l'armée se serve là ou on sait faire de la qualité.
Il reste encore des gens pragmatiques et efficaces dans ce pays.

L'histoire de l'aéroport de Toulouse mériterait un bon gros reportage diffusé en "prime time". Mais non, à part quelques articles dans la presse (et pas toute la presse), bof, à croire que ce n'était pas grand-chose.
On avait déjà nos amis américains (la branche énergie d'Alstom les remercie), on a désormais nos amis chinois.


La mondialisation aux pieds d'argile, ça a été évoqué depuis longtemps.
Une pandémie de classe mondiale, ou internet dans le sac, et hop, le commerce mondial a du plomb dans l'aile. Et le reste suit.


J'ai même pas réussi à faire commander deux vis(!) d'origine pour ma moto chez BM, le magasinier est malade et personne ne sait faire...
Ca se grippe comme un rien quand même, la machine.
Donc, plan B comme bricolage.

01-03-2020 11:57 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous