Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Les bougies

Le rôle de la bougie est simple : fournir à la fois la meilleure étincelle possible afin de permettre une combustion optimum du mélange air-essence et aider à la dissipation de la chaleur issue de l'explosion du mélange.

Dans ces conditions, la bougie est soumise à de fortes contraintes :

  • le courant permettant l'étincelle, à fort voltage, pouvant aller jusqu'à 30.000 V
  • la température, pouvant aller jusqu'à 2.000° celcius.
  • la pression explosive pouvant aller jusqu'à 50 kg/cm2,
  • la corrosion chimique.

De la qualité de la bougie dépend les performances de la moto, non seulement au niveau du démarrage mais aussi sur route.

Types de bougies

Il existe 2 types principaux de bougies, dites chaude ou froide, en fonction de leur indice de dissipation thermique, codé par un chiffre sur la bougie, différent en fonction du fabriquant :

  1. chaudes : avec un indice de dissipation thermique faible (chiffre bas), idéal pour des conduites cool,
  2. froides : avec un indice de dissipation thermique élevé (chiffre élevé), idéal pour des conduites sport,

Exemple:

Bougie Standard Froide Chaude
NGK CR 9 EK CR 10 EK CR 8 EK
Nippon Denso U 27 ETR U 31 ETR U 24 ETR

Il n'y a donc pas de bougie à indice universel pour motos, pouvant s'adapter à tout (malgré ce que pourraient laisser penser certaines marques). Les contraintes sont différentes entre un gros-mono et un quatre-cylindres et il est nécessaire de bien respecter les recommandations constructeurs quant au choix de la bougie.

Constitution

Les bougies étaient constituées d'une tige centrale en cuivre (à l'intérieur). Le cuivre a fait la place à un alliage cuivre-nickel, lui même de plus en plus remplacé par l'iridium. La partie supérieure extérieure de la bougie est en céramique/porcelaine.

Certaines bougies intègrent en plus une résistance en céramique, destinée à diminuer les parasites (antiparasite) et protéger l'électronique embarquée.

Bonne ou mauvaise ?

L'aspect d'une bougie renseigne sur l'état de fonctionnement du moteur. Il suffit pour cela d'examiner les deux électrodes : l'électrode centrale et l'électrode de masse (quelquefois biseautée). Il faut vérifier leurs formes (arrondies après un fort kilométrage), leur écartement (entre 0,6 et 0,7 mm par exemple) et leur couleur.

Normal : le bec isolant peut changer de couleur, pour une couleur chocolat au lait. Il peut y avoir quelques résidus de combustion.

Blanche : le bec isolant est blanc ? la bougie a surchauffé. A changer.

Noire : le bec isolant est noir ? ce peut-être la présence de calamine et il y a alors encrassement. Ceci engendre un mauvais allumage avec des râtés. A changer.

Entretien

Les bougies doivent être remplacées à intervalle régulier, en fonction du carnet d'entretien, et aux environs des +/- 10.000 km. Elles ne sont pas obligatoirement changées lors de chaque révision mais doivent alors au moins être inspectées. Lors lors de la révision d'un quatre cylindres, on peut n'en démonter qu'une ou deux seulement pour la vérification. En cas de changement, elles doivent par contre toutes être changées en même temps. Note : il ne sert à rien d'essayer de limer les électrodes pour leur redonner un aspect "neuf".

Lors du changement, il est nécessaire de bien respecter la longueur du culot (filetage ) et le couple de serrage préconisé (exemple couple de serrage : 1,4 m.daN). Trop serré, il y a un risque de casser le culot de la bougie et/ou de détruire le filetage de la culasse. Pas assez serré, il y a un risque de surchauffe.

Un culot trop long peut amener l'électrode de masse à heurter le piston. Un culot trop court peut entrainer la formation de calamine sur le filetage intérieur de la culasse.

Montage

Une bougie se visse d'abord à la main. Lorsque la rondelle compressible située en haut du filetage arrive au contact de la culasse, on prend alors une clef à bougie. Il suffit de serrer normalement, sans forcer, en général d'un quart de tour maximum. Ceci permet d'écraser la rondelle qui assure l'étanchéité.

Conclusion

Une bougie usagée peut entraîner des problèmes d'allumage, de combustion, de l'auto-allumage, augmenter la consommation d'essence, diminuer la puissance de la moto, etc... Alors, ne pas hésiter à les changer.

Notez cet article : Soyez le 1er à noter cet article

  • Currently 0.00/5