Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Bimota : histoire constructeur

BIanchi, MOrri, TAmburini (Bimota)

Bimota : histoire constructeurLa société italienne Bimota naît à l’aube des années 1970 avec l’association de ses trois fondateurs Bianchi, Morri et Tamburini dont les premières syllabes vont composer le nom de la marque. A l’origine, les trois associés avaient fondé une entreprise de chauffage et de climatisation, mais leur activité va vite se tourner vers le monde de la moto avec la création remarquée d’un châssis maison.

Ce châssis haut de gamme sera considéré comme une véritable œuvre d’art technologique et les équipes participant au championnat du monde vont vite se montrer intéressées. L’ingénieur Massimo Tamburini développe dans un premier temps une Bimota pourvue d’un moteur de Honda 750. Dans la même période, il planche sur une moto dérivée de la Yamaha TZ 350.

Bimota SB2Les années 80 vont être l’âge d’or de Bimota avec un premier titre mondial remporté au guidon d’une de ses machines puis la mise au point de sa première moto de route complète : la SB2 dotée d’un moteur Suzuki GS 750.  Des innovations techniques vont également marquer durablement les esprits avec notamment le réservoir d’essence placé sous le moteur afin d’abaisser le centre de gravité.

C’est ensuite la KB1 qui fait son apparition avec une moteur Kawasaki positionné plus haut que sur la précédente SB2 et avec un cadre de type treillis. Sa principale caractéristique reste sa direction à géométrie variable grâce à des cuvettes de direction excentrées pour une chasse modifiable.
Les Bimota sont alors assemblées à la main à partir d’organes choisis pour leurs performances et affichent un prix relativement élevé en conséquence d’où des ventes pas toujours au beau fixe.

Bimota VDueCependant, Bimota parvient à échapper à maintes crises et c’est avec la DB1 dotée d’un moteur V-Twin de Ducati que le succès revient, permettant à la firme de nouer des liens étroits avec Ducati. La compétition demeure primordiale pour la marque notamment avec la SB4 qui brillera en course.

En 1991, la firme n’a pas oublié sa quête constante de l’innovation avec la mise au point du train avant inédit de la Tesi. Marconi, qui remplace Tamburini parti chez Cagiva, va vite faire ses preuves avec la direction à double bras oscillant.

Bimota DB9 Italy 2013La marque va ensuite inaugurer un moteur maison revendiquant 110ch, 500DVue. Malheureusement, la VDue montrera de sévères avaries d’injection qui mettront un terme à sa carrière mais la Mantra permettra à Bimota de renouer un temps avec le succès commercial.

Malgré des hauts et des bas, la marque dépose le bilan en 2001 et sera reprise par l’industriel Roberto Comini. La société dévoilera alors sa DB5 puis sa DB6 et s’engagera en moto2 dès 2010 avec la HB4.

En 2011, le salon EICMA de Milan accueille les deux nouveautés de la marque, la DB9 et la DB10. En 2012, ce ne sont pas moins de 19 modèles que Bimota présente sur son stand au salon EICMA.

Plus d'infos sur Bimota