english

Histoire constructeur : Horex

Les allemandes de caractère

Une renaissance tardive

Histoire constructeur : HorexLa marque voit le jour en 1923 en Allemagne sous l’impulsion du verrier Rex près de la ville de Hombourg, d’où le nom Horex. Elle fabrique dès le début de son histoire des deux-roues motorisés par des mécaniques Columbus allant de 250 à 650cm3. Finalement Horex fusionne avec Columbus en 1928 et met au point deux twins parallèles baptisés S 600 et S 800. La production est néanmoins vite ralentie en raison de la Seconde Guerre mondiale et ne reprend qu’en 1948 avec le modèle SB 35 Regina. Cette monocylindre de 350cm3 est un véritable succès et contribue à agrandir la réputation de la marque.

En 1951, le catalogue s’enrichit avec l’arrivée de l’Imperator. Puis c’est la Resident qui vient remplacer la Regina en 1955. Malheureusement, la firme fait faillite en 1960 et est rachetée par Daimler-Benz. Suite à sa chute, Friedel Münch, ingénieur au sein de Horex, décide de racheter l’outil de production pour fonder sa propre marque de motos. C’est le début des machines Münch dont la mythique Mammut reste le fer de lance.

Décadence et renaissance

Horex VR6 RoadsterTombée dans l’oubli après une tentative de relance ratée, la marque est finalement rachetée en 2007 par Clemens Neese et Franck Fisher. Ces derniers nouent des partenariats avec plusieurs grandes sociétés issues du monde automobile dans l’espoir de faire revivre Horex. Des rumeurs annoncent le retour d’une moto Horex à l’horizon 2010 et, en effet, c’est au salon de Francfort de cette même année qu’est dévoilée la nouvelle machine allemande. Bâtie autour d’un moteur six cylindres en V, elle adopte le nom de VR6 et inaugure le renouveau de la marque.

Plus d'infos sur Horex

dafy