Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Le coût de l'insécurité routière

Un mort coûte-t-il plus cher qu'un blessé ?

L'insécurité routière coûte chaque année près de 50 milliards d'euros en France, soit 2.2% du PIB

Pour se défendre de leur politique de répression, les pouvoirs publics mettent en avant l'importance de l'accidentalité routière qui coûterait chaque année à l'Etat français près de 50 milliards d'euros, soit 2.2% du PIB. Info ou intox ? Quel est vraiment le coût des accidents de la route ? Un mort coûte-t-il plus cher qu'un blessé ? Focus sur l'aspect financier de la sécurité routière et du prix de la vie humaine...

Le coût de l'insécurité routière

La méthode de calcul

Le SafetyCube Project, un projet de recherche mené par la Commission Européenne sur le domaine de la sécurité routière, détermine les différents facteurs à prendre en compte pour estimer le coût de l'insécurité routière. Ces données sont d'ailleurs prises en compte en Europe depuis 1994.

Critères pris en compte dans le calcul du coût de l'insécurité :

  • Coût médical
  • Perte de production
  • Coût humain : coût immatériel, baisse de la qualité et de l'espérance de vie
  • Coût administratif : police, pompiers, assurance...
  • Dommages matériels : aux véhicules, infrastructures...
  • Autres coûts : congestion du trafic, frais funéraires, indisponibilité du véhicule...

Ces différents points permettent ainsi à chaque pays de déterminer avec plus de précision le coût direct et indirect résultant d'un accident de la route.

Valeurs moyennes du coût de l'insécurité routière en Europe

Coût médical Perte de production Coût humain Dommages matériels Coûts administratifs Autres coûts Total
Accident mortel 11.757 € 727.616 € 1.809.467 € 17.542 € 8.891 € 3.817 € 2.579.089 €
Accident corporel grave 19.158 € 50.285 € 263.945 € 11.143 € 5.557 € 709 € 350.796 €
Accident corporel léger 1.957 € 3.629 € 21.212 € 7.231 € 2.677 € 634 € 37.340 €
Accidents PDO (dommages matériels uniquement) 0 € 0 € 0 € 2.795 € 764 € 40 € 3.960 €

En France

En s'appuyant sur ces données de base, sur la méthodologie d'évaluation et sur les résultats généraux de l'accidentalité routière, en France, le coût de l'insécurité est estimé à :

  • 3,241 millions d'euros par personne tuée sur les routes
  • 405.180 euros pour un blessé hospitalisé plus de 24 heures
  • 16.207 euros pour un blessé léger
  • 4.970 euros pour les dégâts matériels

Par ailleurs, pour déterminer le coût total de l'insécurité routière quelques ajustements sont réalisés. En effet, les travaux menés par l'Ifstarr sur les données des hôpitaux et les données du fichier BAAC (forces de l'ordre) ont montré que le nombre de blessés recensés par le fichier BAAC était inférieur à la réalité puisque les forces de l'ordre ne sont pas toujours appelées en cas d'accident non mortel. Ainsi, pour son calcul du coût total, l'ONISR multiplie par 4 le nombre de blessés et par 2 celui des personnes hospitalisées par rapport aux relevés BAAC.

En 2016, les accidents de la route ont ainsi coûté l'équivalent de 38,3 milliards d'euros à la société de façon générale :

  • 11,3 milliards d'euros pour les accidents mortels
  • 22 milliards d'euros pour les hospitalisations
  • 3,8 milliards d'euros pour les blessés légers
  • 1,1 milliard d'euros pour les dégâts matériels résultants d'accidents corporels

A ces valeurs, l'Etat estime un total de 10,4 milliards d'euros supplémentaires liés aux accidents uniquement matériels n'ayant fait aucun blessé. Selon ce calcul, l'insécurité routière coûterait donc 48,7 milliards d'euros chaque année, soit l'équivalent de 2,2% du PIB français.

Autre chiffre qui fait réfléchir, mais les accidents génèrent 6 millions de jours non travaillés pour les entreprises avec les coûts afférents. Et les assurances versent plus de 5 milliards d'euros d'indemnisations chaque année.

Gare au langage politique !

Si l'Etat se justifie souvent de ne pas verser dans la quête de la rentabilité en avançant ce chiffre pharaonique de 48 milliards, il ne s'agit pourtant pas du montant réellement dépensé chaque année par les pouvoirs publics, mais du coût global que représente l'insécurité routière pour la société française. En effet, ce chiffre intègre tous les critères précédemment cités, comme le coût pour les assurances, les frais funéraires ou encore des coûts immatériels et la perte de production estimée. Clairement, l'Etat n'intervient pas financièrement sur ces points et insinuer le contraire n'est qu'une façon de détourner la vérité pour justifier une action politique pas forcément fondée.

Et en Europe ?

Au sein même de l'Europe, les valeurs sont très variables selon les pays et l'on constate des écarts énormes. Ainsi, dans le cas de gros accidents, le coût d'un blessé grave peut varier entre 28.205 € en Lettonie et 975.074 € en Pologne. Le coût médian d'un blessé grave sur la route en Europe étant de 254.777 euros.

Pour ce qui est de la mortalité routière, le coût d'un tué sur la route varie quant à lui entre 700.000 euros en Slovaquie et plus de 3 millions d'euros en Autriche. Ces écarts s'expliquent par les différences qui existent dans chaque pays sur la définition de ce qu'est un accident grave, les critères pris en compte dans le calcul du coût ou encore la méthodologie de calcul des différents critères.

Infographie : le coût de l'insécurité routière

Plus d'infos sur l'accidentalité routière