english

Pilote de légende : James Toseland

Double Champion du Monde Superbike (2004, 2007)

Ascension express et retraite prématurée

Pilote de légende : James Toseland - Crédit photo : TriumphJames Toseland est un pilote de vitesse moto britannique qui a connu de nombreux succès en Championnat du Monde Superbike.

Né le 5 octobre 1980 à Doncaster, dans le South Yorshire en Angleterre, James Toseland s'adonne à de nombreux hobbies durant sa jeunesse, apprenant d'un côté le piano et débutant le motocross de l'autre, enchainant ainsi les leçons de musique et les compétitions tout-terrain.

Comme beaucoup d'autres jeunes, James passe de la terre à l'asphalte. Une transition réussie puisqu'il est sacré Champion Junior Road Race en 1995. Ce succès l'entraine vers les UK Superteen series où il pilote des sportives de 125 cm3 puis vers la Honda CB500 Cup qu'il remporte à l'âge de 17 ans.

En 1998, il signe avec Castrol Honda pour piloter la CBR600 officielle en Championnat du Monde Supersport. Le jeune anglais participe ainsi au World Supersport deux saisons de suite, finissant 18e puis 11e, mais ne parvenant pas à s'imposer. Il fait alors le choix de retourner vers le Royaume-Uni en 2000 pour participer au British Superbike avec Paul Bird au guidon d'une Honda VTR. Il participe aux 7 premières épreuves, mais manque ensuite la moitié de la saison en raison d'une blessure.

La voie du succès

Malgré ça, il est recruté par GSE Racing aux côtés de Neil Hodgson pour participer au Championnat du Monde Superbike sur une Ducati. 13e de sa première année en mondial, Toseland progresse rapidement et s'installe durablement dans le top 10 dès 2002, allant même jusqu'à monter sur son premier podium à Assen en fin de saison.

De plus en plus performant, c'est lui qui met fin à la série de victoire de Hodgson en s'imposant à Oschersleben où il décroche son premier succès (l'unique cette saison-là). Après huit autres podiums, il conclut le championnat en troisième position.

James Toseland défend son titre en 2005
James Toseland défend son titre en 2005

Puis Hodgson et Ruben Xaus quittent le WorldSBK pour les Grands Prix. Toseland ne laisse pas passer sa chance et s'impose dès la première course de l'année en Espagne. Face à lui, la concurrence est rude avec Régis Laconi, Noriyuki Haga ou encore Chris Vermeulen qui totaliseront tous plus de victoires, mais Toseland fait preuve d'une grande régularité et décroche finalement le titre avec seulement 9 points d'avance sur Laconi. À 23 ans et 364 jours, Toseland devient le plus jeune Champion du Monde Superbike de l'histoire.

La suite est plus compliquée, notamment du fait du retour de Suzuki et de Yamaha, mais aussi face à l'armada de pilotes Honda qui mettent un terme à la domination de Ducati. En 2006, c'est d'ailleurs chez Ten Kate Racing Honda que Toseland migre pour remplacer Vermeulen parti en MotoGP. Le changement est payant même si le Britannique s'incline largement face à Troy Bayliss cette année-là.

Toujours chez Honda, Toseland voit Max Biaggi débarquer dans le championnat et s'imposer dès l'ouverture. Encore une fois, la saison est très disputée avec Haga, Biaggi et Bayliss face à lui. Mais cette fois l'Anglais multiplie les succès avec pas moins de huit victoires et six podiums. Il est sacré au bout du suspens avec seulement deux points d'avance sur Haga. Il est le seul, avec Troy Corser, à remporter le WorldSBK avec deux constructeurs différents.

Toseland dans la dernière ligne droite de Magny-Cours, à quelques secondes d'un 2e titre
Toseland dans la dernière ligne droite de Magny-Cours, à quelques secondes d'un 2e titre

Une brève expérience en Grands Prix

À son tour, James Toseland décroche son ticket pour le MotoGP en signant chez Tech3 Yamaha aux côtés de Colin Edwards. Alors que plus de la moitié des circuits lui est inconnue, Toseland s'attend à une saison compliquée. Il parvient toutefois à se montrer assez compétitif en se qualifiant en première ligne lors de l'ouverture au Qatar où il termine 6e. Certains pilotes se plaignent rapidement de son agressivité et Toseland souffre d'un manque de régularité dans ses performances. Il termine 11e du championnat et repart pour 2009 avec la même équipe, mais les choses se compliquent avec des chutes durant la préparation puis une communication compliquée avec son mécano en chef qui le poussera à réclamer celui d'Edwards. À la mauvaise ambiance s'ajoutent des résultats toujours plus irréguliers, deux faux départs et une disqualification. Alors que son coéquipier américain termine 5e du championnat, Toseland pointe à une lointaine 14e place.

Retour manqué

La rupture annoncée a bien lieu et Toseland repart en direction du WorldSBK en échangeant sa place avec Ben Spies qui fait le chemin inverse. Associé au jeune Cal Crutchlow tout juste sacré en Supersport, Toseland n'est plus dans le rythme et ne parvient à monter sur le podium qu'à 4 reprises avec la Yamaha R1. Alors que le constructeur japonais ne lui renouvelle pas sa confiance, Toseland trouve un guidon chez la nouvelle équipe satellite de BMW Motorrad en provenance du Superstock.

Associé à Ayrton Badovini, il connait un premier round très compliqué puis se fracture le poignet lors de tests au Motorland Aragon. De retour sur le circuit de Miller, aux USA, il termine 15e de la première course avant de déclarer de nouveau forfait. Revenu à Silverstone, il chute au Nürburgring et sent la douleur de son poignet revenir. À bientôt 31 ans, James Toseland met un terme brutal à sa carrière de pilote.

Dès lors, il se consacre à la musique. Après avoir quitté son groupe Crash, il fonde un nouveau groupe nommé Toseland, dont le premier des trois albums sort en 2014. On le verra toutefois revenir à la moto en 2020 en tant que team manager du Wepol Racing team en Championnats du Monde Supersport 600 et 300, puis en tant que consultant télé sur le WorldSBK et les Grands Prix.

Plus d'infos sur les pilotes de légende

Commentaires

did49

Pilote qui a empêché Régis Laconi de devenir champion du monde. Mais je me souviens que Régis menait largement le championnat mais il chute tout seul alors qu'il est en tête d'une course et d'une autre ou sa chaîne se casse. Pas de bol pour lui, il aurait dû être champion.

23-08-2023 10:16 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

dafy