english

Essai scooter électrique Silence S01

100 km/h, 127 km d'autonomie... la vraie équivalence 125 thermique ?

Essai au quotidien

Les modèles de scooters électriques ont explosé ces dernières années avec une offre étendue, tant en termes de performances que de prix, entre premier prix à 2.000 euros jusqu'au C-Evolution à 15.000 euros. Entre les deux, on trouve de tout chez toutes les marques et il n'est pas toujours facile de s'y retrouver tant les chiffres avancés que les caractéristiques avec des valeurs de couple de folie sont difficiles à comparer. Sur ce marché, on trouve Silence, un constructeur espagnol dont on a commencé à parler en 2014 avec son modèle S02 pour les professionnels. Et puis, en 2020, la marque a dévoilé son modèle S01 pour les particuliers, avec des performances annoncées à 100 km/h avec 127 km d'autonomie grâce à un moteur puissant de 7 Kw et une batterie de 5.6 kW. Et naturellement, le tarif s'en ressent à près de 7.000 euros. Alors, le ramage est-il à la hauteur du plumage ?

Silence S01, le modèle pour particulier du constructeur espagnol
Silence S01, le modèle pour particulier du constructeur espagnol

Découverte

Compact, étroit, petit... malgré cette bulle haute (en option). Il y a des scooters électriques qui ressemblent à des modèles thermiques, celui-ci est clairement un modèle électrique. Plus gros toutefois qu'un modèle en libre service, il est difficile de déterminer sa puissance extérieurement, même si on le place plus volontiers dans la case petit scooter urbain.

7000 w dans la roue arrière
7000 w dans la roue arrière

Et pourtant, on a un gros moteur de 7 kW, soit presque deux fois la puissance des Bosch d'entrée de gamme plus près des 4.000 kW. Il en est de même pour la batterie de 5.6 Kw, une fois et demie les valeurs des batteries d'entrée de gamme de 4 kW. Si on note le moteur dans la roue, on remarque également le gros bloc central avec son rond central; il s'agit de la batterie électrique, extractible et transportable sur roulette... parce que le bloc fait quand même 40 kilos ! Par contre, il s'enlève facilement puis se fait rouler, afin de l'amener chez soi via l'ascenseur; condition sine qua non : avoir un ascenseur car sinon vous ne le monterez pas jusqu'au 4e étage de cette manière. Et c'est l'une des caractéristiques de ce S01 : un scooter conçu comme un scooter électrique et non pas comme un scooter thermique déshabillé dans lequel on a inséré des batteries, souvent à la place du coffre. Du coup, non seulement on peut extraire la batterie simplement mais en plus on dispose d'un vrai coffre permettant d'accueillir deux casques. Et çà, c'est déjà rare dans les scooters thermiques (sauf Forza ou XMax) et dans l'électrique, le rare frise l'exception. Et cette praticité est complété par un plancher plat qui laisse de la place pour les pieds et pour un sac, voire même un gros sac car il y a vraiment de la place.

111 kg sans batterie, 151 kilos avec
111 kg sans batterie, 151 kilos avec

Le tout donne un petit look sympa, souligné par l'éclairage avant avec une jolie signature lumineuse et un joli phare arrière également à LED pour un modèle qui sert même de base à sa déclinaison chez le constructeur Seat avec son MO.

Eclairage à LED avec une jolie signature lumineuse et un éclairage puissant de nuit
Eclairage à LED avec une jolie signature lumineuse et un éclairage puissant de nuit

En selle

Forcément, il y a un grand coffre et du coup, la selle est un peu haute et permet tout juste de mettre le bout des deux pieds à terre pour le pilote d'1.70m. Heureusement, le poids est bas et ne permet pas de ressentir les 151 kilos (111 kilos sans la batterie). On se retrouve avec un guidon relativement étroit qui font se resserrer les bras placés près du corps. Ensuite, la position globale est naturelle avec une bonne préhension sur les leviers de frein, réglables de plus est. Sous les yeux, on découvre un écran très lisible, avec des indications presque en double, entre pourcentage de batterie restant, aidé par une estimation de l'autonomie restante. Double trip partiel, horloge, indicateur de mode de conduite viennent compléter le tout surplombé par un indicateur de puissance utilisée et de capacité de régénération au freinage.

Feu arrière à LED
Feu arrière à LED

Contact

"Double clic" sur le bouton mode et le S01 est "ready", sans un bruit. Une simple sollicitation de la poignée droite et c'est parti, de façon vigoureuse, même en mode Eco. On note alors que le S01 se range immédiatement dans la catégorie des modèles silencieux, ne permettant à peine d'entendre le sifflement caractéristique de la plupart des modèles électriques.

En ville

Silence annonce le 0 à 50 km/h en 3.8 secondes. Et si on est plus près des cinq secondes, les démarrages sont francs et net pour arriver à 50 km/h, y compris en mode Eco. Car si on est souvent limité en mode Eco aux alentours de 40-45 km/h, il n'en est rien avec la S01 qui vous emmène allègrement à 60 km/h (voire 70 km/h compteur), bien utile sur les voies rapides des grandes villes ou le périphérique. De fait, les modes vont déterminer la réaction à la poignée de "gaz" ainsi que l'efficacité du freinage moteur. Souple en mode Eco, bon en mode City, il devient presque violent en mode Sport, en tout cas pour le frein moteur. On a souvent tendance à se mettre en mode ville avec du scooter électrique, le mode Eco étant trop doux ou lent. Rien de tel avec le S01 où le mode Eco se révèle agréable au quotidien voire suffisant. Et puis, de toute manière, il suffit d'une simple impulsion au commodo droit pour le faire passer en mode City ou Sport instantanément.

3 modes de conduite, Eco, City (ville), Sport et une marche arrière
3 modes de conduite, Eco, City (ville), Sport et une marche arrière

La maniabilité est au rendez-vous, aidée encore plus par une étroitesse du modèle qui permet de se faufiler aisément entre les files de voitures les plus serrées. On comprend mieux alors l'utilité du clignotant sonore qui entre en action via le warning, car cela permet d'attirer l'attention du modèle vraiment silencieux sinon (mais on aimerait bien le supprimer ce bip-bip au quotidien).

Maniabilité exemplaire en ville capable de se faufiler dans un trou de souris
Maniabilité exemplaire en ville capable de se faufiler dans un trou de souris

Le confort est là aidé par une position de conduite naturelle... tant que la route est de qualité. Mais dès que l'on arrive sur les pavés de Paris, cela devient ferme et dur, avec de grosses remontées de secousses nettes non seulement au niveau du dos que dans le guidon et les bras. Et ce aussi bien en solo qu'en duo. Il faut alors bien s'accrocher.

Enfin, une marche arrière, simple à enclencher via un poussoir au commodo gauche permet d'aider à se stationner et garer.

Un mode sport souvent de trop en ville
Un mode sport souvent de trop en ville

Sur autoroute

Le Silence s'élance vigoureusement sur autoroute, rapidement à 90 km/h, puis 100 km/h... compteur ! Car, la mesure GPS confirme les chiffres annoncés du constructeur de 90 km/h maximum. Si avec bons nombre de scooters électriques, bien lancé, en solo et en descente on peut atteindre une vitesse maximale supérieure de 10 à 15 km/h par rapport à la vitesse sur le plat, il n'y a rien de tel avec le Silence. Il est réellement plafonné à 100 km/h dans toutes les conditions. J'ai ainsi plusieurs endroits qui me permettent de tirer le maximum et le minimum des vitesses maximales de scooters avec une légère pente sur autoroute mais aussi une légère côte. Certains scooters thermiques me permettent ainsi de faire un 90 km/h sur le plat, un 100 km/h en descente et un 75 km/h en cote. Avec le Silence, je fais 100 km/h maximum dans ces trois conditions, y compris en duo. Et ces mêmes vitesses sur un thermique baissent encore en duo. On subodore donc ici un bridage volontaire de la vitesse afin de protéger moteur et batterie, gage également de longévité du modèle. Au moins, quand on annonce une vitesse maximale, c'est une vitesse facilement réalisable et non une vitesse réalisable uniquement dans des conditions propices mais rares au quotidien.

Un bon 100 km/h compteur sur autoroute y compris en duo et en côte (90 km/h réel)
Un bon 100 km/h compteur sur autoroute y compris en duo et en côte (90 km/h réel)

La bulle haute protège bien, notamment de la pluie, mais génère des infrasons et basses avec le bruit qui va avec. Et si les yeux sont juste au-dessus, elle gêne sensiblement pour regarder à travers et notamment pour déceler les trous dans la chaussée déformée. En résumé, je conseille plutôt de rester sur la bulle basse d'origine.

Sur route

On apprécie les reprises existantes à 90 km/h pour grimper à 100 km/h, alors que sur bon nombre de modèles, on met souvent longtemps avant d'arriver doucement à la vitesse maximale. Et au moins, ici, le moteur a de la "gnac" et encore plus pour un modèle électrique.

Le mode Eco est suffisant en ville, voir péri-urbain avec ses 67 km/h max.
Le mode Eco est suffisant en ville, voir péri-urbain avec ses 67 km/h max.

En mode Eco et City, on sent à peine le freinage quand on relâche la poignée, en ayant plus l'impression d'être en roue libre. Ce n'est pas du tout le cas une fois en mode sport, où on ressent nettement le freinage en relâchant la poignée droite.

Freinage

Au premier freinage un peu violent sur une chaussée mouillée, j'ai bloqué la roue arrière et fait une virgule, me faisant douter de l'ABS ! Avec raison, puisque le Silence propose un CBS, c'est à dire un freinage couplé avant et arrière et non pas un CBS. Sinon, le freinage se révèle puissant et maitrisable, voire plus puissant que nécessaire.

Simple disque, freinage régénératif
Simple disque, freinage régénératif
Freinage combiné CBS avant et arrière
Freinage combiné CBS avant et arrière

Confort

Le simple amortisseur arrière arrive vite en butée et encore plus en duo. Et à l'avant, ce n'est guère mieux quand la chaussée se dégrade, avec de vraies remontées directes dans la direction et les bras. En bref, tout va bien et c'est très bien tant que le bitume est bon. Et quand les pavés arrivent, il faut vraiment ralentir pour ne pas se faire brutaliser par la suspension.

Une longue selle épaisse, mais le simple amortisseur arrive vite aux limites
Une longue selle épaisse, mais le simple amortisseur arrive vite aux limites

Les poignées ont la bonne forme mais n'offrent pas beaucoup d'écart et du coup avec les gants hiver on se tient du bout des doigts.

Pratique

Il y a un vrai coffre sous la selle permettant de loger deux casques intégraux et encore quelques menus affaires comme un pantalon et veste de pluie ou de bonnes grosses courses. On aimerait que tous les 125 le permettent, ce qui est loin d'être le cas. C'est vraiment l'atout clef de ce modèle.

Une béquille centrale complète la béquille latérale et le scooter est vraiment facile (et sans force) à mettre sur centrale. La béquille latérale se déplie facilement sous le pied et assure une bonne position stable.

A l'article de l'ouverture du coffre, on peut l'ouvrir via l'application, via la clef de contact au tableau (pas facile) ou simplement en actionnant les deux leviers de frein en même temps quand la béquille latérale est dépliée, cette dernière solution étant de loin la plus simple (parce qu'avec la clef de contact au tableau, c'est pas toujours évident sur ce modèle).

Il reste enfin ce grand plancher plat, surmonté d'un crochet pour arrimer son sac et ses courses.

Un plancher plat et un crochet pour transporter des affaires
Un plancher plat et un crochet pour transporter des affaires

Autonomie

Silence annonce un 127 kilomètres d'autonomie en L3E WMTC. En utilisation réelle, on sera plus proche d'un bon cent kilomètres. De fait, au quotidien en conditions réelles, avec des cotes et des feux rouges y compris en duo, on perd en moyenne 1% de batterie tous les km, ce qui donne bien une centaine de kilomètres. Et ce qui est bien, c'est que l'on a de la patate y compris sous les 10 km d'autonomie même si la vitesse max descend un peu lors des derniers kilomètres. Mais là ou certains scooters sont limités à 25 km/h sur les derniers kilomètres, à 5% on peut encore faire du 60 km/h. On parle donc bien d'une vraie autonomie de 100 kilomètres et non pas d'une autonomie de 80 km avec 20 km de mode dégradé ou limité. Par contre, si on est en mode sport en permanence avec une conduite dynamique, l'autonomie peut baisser à 90 km et a contrario si on est en solo en mode Eco et avec une conduite coulée, on peut allonger à 110 km l'autonomie.

Une batterie extractible sur le côté, au niveau du cercle
Une batterie extractible sur le côté, au niveau du cercle

Recharge

Il suffit de brancher la prise présente dans le coffre du scooter vers une prise standard pour recharger toute la batterie en charge lente en... sept heures ! Et dans la pratique, si la batterie est bien déchargée, ce sera même plutôt huit heures. En fait, elle recherche de 12.5% par heure. C'est long. Mais l'avantage est de pouvoir extraire facilement la batterie et de la transporte ensuite sur ses roulettes via la poignée de transport ce qui permet de la recharger aussi bien au bureau que chez soi, pour une charge partielle ou complète, d'autant plus que la charge se fait sans aucun bruit, via le chargeur interne (pas besoin d'un chargeur en plus indépendant ce qui est souvent le cas sinon). Il y a par contre un joli effet lumineux pendant la charge qui vous évitera de le faire dans la chambre sous peine d'avoir l'impression d'être dans une boite de nuit.

La batterie extractible à faire rouler et brancher chez soi (chargeur inclus)
La batterie extractible à faire rouler et brancher chez soi (chargeur inclus)

L'essai du Silence S01 en vidéo

Conclusion

Le Silence S01 affiche ce que l'on attend d'un scooter électrique, avec des performances quotidiennes proches voire meilleures que certains scooters thermiques, notamment en duo. Car, le duo est à peine perceptible au quotidien et on ne passe pas ainsi d'un petit scoot à un veau. Avec un vrai 90 km/h et surtout dans toutes les conditions, le S01 permet aussi de prendre les autoroutes interurbaines sans se faire peur, idéal ainsi pour l'urbain qui doit faire une cinquantaine de kilomètres chaque jour. Enfin, ses capacités de rangement et son grand coffre permettent d'apporter la praticité que l'on attend d'un utilitaire au quotidien. Il reste son confort perfectible et son prix à près de 7.000 euros qui le placent au-dessus d'un 125 thermique, même s'il est moins cher qu'un Vespa Elettrica aux performances moindres. Il faut alors profiter d'une promotion (6.500 au lieu de 6.990 euros actuellement) et de bien calculer les aides, à partir de 900 euros pouvant se cumuler avec l'aide de 1.500 euros pour les professionnels. Et à 4.100 euros, le silence en plus, l'étincelle peut commencer à se lire dans les yeux pour faire le pas.

Points forts

  • coffre et rangement
  • moteur, y compris en duo

Points faibles

  • confort
  • temps de recharge

La fiche technique de la Silence S01

Conditions d’essais

  • Itinéraire: villes + autoroutes interurbaines + petites routes
  • Kilométrage de la moto : 300 km

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre scooter électrique Silence S01? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance scooter électrique Silence S01 en 2mn avec Axa 2 Roues

Mutuelle