english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai pneu Michelin PR4 : 4e dimension

Avec le Michelin PR4, le pneu Pilot Road entre dans la 4e dimension

Livré en première monte sur 40% des BMW R 1200 RT neuves et déjà disponible en magasin, le Pilot Road 4 reprend le flambeau Bibendum en catégorie Sport GT. Nous l’avons décortiqué et testé en compagnie de toute l’équipe Michelin, pour qu’il nous livre ses secrets.

Essai pneu Michelin PR4 : 4e dimension

Souverain sur sol mouillé, le PR3 avait marqué une progression telle que la concurrence n’avait pu rester sans réagir. Grâce à sa technologie à lamelles, il avait, de l’aveu même de certains concurrents, établi de nouvelles références. Dans un contexte de lutte acharnée, le quatrième opus du Pilot Road arrive donc avec de grandes ambitions et visiblement bien armé.

Essai pneu Michelin PR4 : 4e dimension

Ce qui ne change pas

Excellentissime sur sol mouillé, le PR3 avait cependant une marge de progression sur sol sec, évolution de la concurrence aidant. C’est donc surtout sur ce domaine et sur la longévité que Bibendum a focalisé son attention. Largement éprouvée, la technologie des lamelles(X-Sipe Technology) est conservée. Comme nous le verrons plus loin, elle est même améliorée. Le procédé bi-gomme (Michelin 2 CT technology) est lui aussi encore présent, à l’avant comme à l’arrière, mais nous verrons aussi que la répartition des gommes évolue selon la vocation du pneu. En effet, le PR4 offre un spectre d’utilisation plus large que son prédécesseur…

Ce qui change

Le profil des lamelles est modifié avec l’adoption d’un chanfrein à l’avant qui diminue la déformation du « pavé de caoutchouc » lors de freinages très appuyés. Un procédé qui évite les usures anormales dans des conditions extrêmes. L’effet de la lamelle qui rompt le filme d’eau n’est cependant pas altéré, autorisant toujours d’excellentes distances de freinage sur sol humide et très glissant. Mais la grande innovation du PR4, appelée 2AT (Dual Angle Technology), ne concerne pas tous les modèles commercialisés. En effet, nous l’avons dit, le PR4 ratisse beaucoup plus large que le PR3. Il est désormais disponible pour les roadsters, pour les trails et pour les GT lourdes, avec des spécificités propres à chaque segment. Là où le PR3 jouait la polyvalence, avec quelques limites, le PR4 se spécialise, pour approcher au plus près l’excellence. Ainsi, la répartition des gommes est-elle différente selon que le pneu est monté sur une routière (standard, ou GT) ou sur un trail. Il en va de même pour sa carcasse qui introduit une nouvelle innovation, que dis-je une révolution, pour les motos lourdes…
Diagonal + radial = 2 AT… Pour les GT

Essai pneu Michelin PR4 : 4e dimension

A l’image du Bridgestone T30, le PR4 se renforce pour mieux supporter les motos lourdes, capables de provoquer des usures anormales, surtout si les utilisateurs ne contrôlaient pas régulièrement les pressions de gonflage. C’est au terme de 5 années d’études et en combinant la structure diagonale qui donne la rigidité nécessaire aux motos lourdes, avec une structure radiale qui assure la stabilité et la tenue à haute vitesse, que Michelin a obtenu un pneu à la fois endurant et performant. En fait, le tour de force, c’est d’avoir conservé les qualités du pneu de base, sur ces motos lourdes, de telle sorte que malgré une structure différente, on retrouve le même comportement pneumatique sur une BMW R 1200 RT, ou une MT 07. Nous avons d’ailleurs pu en avoir la démonstration lors de quelques tours de piste. Dans ce court exercice, auquel il n’est pourtant pas destiné, le PR4 a fait étalage d’une grande facilité de mise sur l’angle, d’une bonne stabilité en virage, comme en ligne droite à haute vitesse et surtout d’un très bon niveau de grip sur l’angle.

Essai pneu Michelin PR4 : 4e dimension

Chantons sous la pluie

Maud Pillet, chef de produit, a tout particulièrement étudié l’accidentologie et décidé de mettre l’accent sur la confiance du pilote et l’amélioration de la tenue lors des manœuvres d’évitement sur sol mouillé. Un exercice délicat que nous avons été invités à pratiquer, en rentrant sur les freins à 70 km/h dans un parcours de cônes décrivant un « S » (photo A)… le tout abondamment arrosé bien sûr ! Une fois l’appréhension passée (quoique…) on constate qu’en freinant très fort sur l’angle notre ER6 ABS ne décroche pas de l’avant. (photo B) Bluffant !

Essai pneu Michelin PR4 : 4e dimension

Essai pneu Michelin PR4 : 4e dimension

D’autres ateliers nous montreront les qualités de grip exceptionnelles du PR4, lors d’un freinage longitudinal à 110 km/h sur bitume mouillé, ou encore lors d’un tour de piste arrosée où ce nouveau millésime de Bibendum se révèle « comme un poisson dans l’eau », mettant immédiatement en confiance son pilote. Il faudra cependant toute la persuasion d’Alexandra Curat, responsable du développement du PR4 et de Bruno Prérard, essayeur sans peur et sans reproche, pour nous convaincre d’aller freiner sur une bande d’époxy blanc, abondamment arrosée bien sûr. Le coefficient d’adhérence moyen inférieur à 0,2, soit environ celui d’une savonnette posée sur le bord d’un lavabo, avait tout de même poussé nos hôtes à équiper la moto de roulettes…. Au cas où. L’objet de l’exercice n’était pas de « bouffer du journaliste », mais juste de montrer que plus c’est glissant et plus le pR4 fait la différence avec ses meilleurs concurrents. Verdict une distance moyenne de freinage de 29,4 m pour passer de 40 à 10 km/h avec le PR4 contre 36,3 m pour son meilleur concurrent le Metzeler interact Z8 M/O. Soit une différence de 7 m (environ la longueur de 2 twingo) et 24%. Une sacrée performances, face à un concurrent extrêmement brillant dans ce domaine.

Essai pneu Michelin PR4 : 4e dimension

Et aussi sur le sec

Avoir un pneu pluie, ou presque, tous les jours c’est très bien, mais théoriquement ça ne tient ni bien ni longtemps sur sol sec et surtout ça s’use très vite. Ici aussi le PR4 revendique des améliorations. D’une part, grâce à de nouveaux mélanges polymères, sa gomme reste tendre entre -5 et 45°, ce qui lui confère une extrême amplitude de fonctionnement. D’autre part, grâce à ses nouveaux dessins au taux d’entaillement réduit sur les épaules (au-delà de 40° d’inclinaison), il garde d’excellentes performances sur sol sec. Enfin, les nouveaux mélanges de gommes, alliés à sa nouvelle structure, lui assurent une longévité accrue de 20% par rapport au PR3, qui n’était déjà pas manchot en la matière. Résultat, lors d’essais réels effectués sur route, 50 % des utilisateurs seraient parvenus à parcourir presque 13 000 km avec le pneu avant et plus de 11 000 avec le pneu arrière. A défaut de pouvoir le vérifier, nous avons tout de même constaté que le PR4 est effectivement très performant sur tous types de routes sèches. Qu’elle soit lisse ou très bosselée, il s’avère confortable et renvoie un retour d’information précis à son pilote. Plein angle, le grip est largement suffisant pour faire frotter une BMW R 1200 RT, sans la moindre amorce de glisse. Testé sur une Kawasaki Z 1000, il facilite la mise sur l’angle par rapport à la monte d’origine et réduit la tendance au redressement lors des freinages en courbe. Sur la speed triple, ses performances mettent à mal l’ABS Triumph qui donne des signes de déclenchement bien perceptibles sur le sec. Des qualités que l’on retrouve de la petite MT 07, à la grosse RT, preuve que version standart ou « 2AT » ( GT), le PR4 reste le même.

Essai pneu Michelin PR4 : 4e dimension

Well done ! *
•  * Bien joué

Au terme de cette présentation, le PR4 s’avère un excellent choix pour un roadster, sportif ou non, une GT, ou un trail à l’usage 100% routier. Polyvalent à l’extrême, il offre un très large spectre de compétences qui devrait lui assurer un franc succès auprès des motards, d’autant que son prix en hausse de 3 à 5% par rapport au PR3, rapporté à sa longévité accrue de 20 % lui confère un meilleur rapport qualité prix. Que reste-t-il donc au PR3 ?

Points forts

  • Les performances exceptionnelles sur le mouillé
  • La confiance
  • Le grip sur le sec
  • L’agilité
  • Pneus conçus, étudiés et développés en France

Points faibles

  • … Mais fabriqués à l’étranger. A quand un retour du 100% made in France ?

Tableau dimensionnel

PR4 STD

2 dimensions
AVANT
120/60 ZR17
120/70 ZR17
5 dimensions
ARRIÈRE
150/70 ZR17
160/60 ZR17
180/55 ZR17
190/50 ZR17
190/55 ZR17

PR4 GT
2 dimensions
AVANT
120/70 ZR17
120/70 ZR18
4 dimensions
ARRIÈRE
170/60 ZR17
180/55 ZR17
190/50 ZR17
190/55 ZR17

PR 4 TRAIL

2 dimensions
AVANT
110/80 ZR 19
120/70 ZR 19
2 dimensions
ARRIÈRE
150/70 ZR 17
170/60 ZR 17
MICHELIN Pilot Road 4 Trail

Prix constatés ( village moto Nantes le 5/04/2014) : le jeu avant arrière en 120/180 X 17 : 261 € en PR4 et 264 € en PR4 GT

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre pneu Michelin PR4 : 4e dimension? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance pneu Michelin PR4 : 4e dimension en 2mn avec SOLLY AZAR