Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Z'humeurs : l'endurance en voie d'extinction ?

Reconversion du GMT94, départ de la #111 Honda, pas de pilotes de GP à Suzuka...

La rédac vous donne son avis sur la question

Les Z'humeurs
  • David

    David, Rédac'

    L'Endurance est une superbe aventure humaine, accessible... ce qui veut dire qu'il n'y a pas besoin de gros budgets comme dans d'autres compétitions comme le GP ou le WSBK. Mais cela veut dire qu'elle est aussi fragile, car dépendante des hommes et des femmes pour qui les sommes en jeu sont a contrario très importantes. Et on pense aussi à la #50 qui n'a pas pu faire tout le championnat faute de sponsor suffisant.

  • Grégoire

    Grégoire, Chroniqueur

    Qui aurait pu penser que les OW, RC et autres ZX ne résisteraient pas à l'épidémie de radars ? Faut-il relancer la discipline mais avec des GS, FZ et autres ER à la place ? Ou se résoudre à mettre la discipline en sommeil quelques années le temps de la réinventer ?

  • Sandrine

    Sandrine, Journaliste

    Le problème de l'Endurance, c'est que les teams enfermés dans les paddocks sont très loin du spectateur motard. Il faudrait réinventer l'endurance avec un accès facilité aux paddocks et aux rencontres avec tous les teams et les pilotes, dans le prix de base du billet et non pas réservé à une élite. Parce qu'un week-end à deux notamment, c'est quand même un sacré budget.

  • Hervé

    Hervé, Reporter

    Apparemment les usines en viennent à se désintéresser de l'endurance. Courses trop longues perdant de l’intérêt au fur et à mesure de leur déroulement, public plus enclin à faire la fiesta qu'à se préoccuper d'un quelconque fait de course, prix de revient d'un team usine non négligeable et retombées commerciales très aléatoires. L'endurance va devenir la chasse réservée des teams privés qui vont, comme dans les années folles, grâce à elle, mettre en exergue les qualités des concessions qui vont s'impliquer... ce n'est surement pas un mal et ainsi les courses deviendront plus intéressantes.

  • Alexis

    Alexis, Journaliste

    Non, je ne pense pas. Mutation semble plus approprié, c'est d'ailleurs ce qu'a voulu le promoteur en reprenant les rênes de la compétition il y a quelques années. Et si l'on peut regretter le départ de la #111, il faut aussi rappeler que BMW fait officiellement son retour cette année, comme le SRC Kawasaki est revenu sur une année complète (conclue au passage par le titre mondial 2018/2019). Le développement des épreuves hivernales, pour l'instant avec Sepang, va aussi permettre d'attirer des pilotes de WSBK et pourquoi pas de GP. On verra bien, mais l'endurance a encore de beaux jours devant elle. Personnellement, j'ai hâte de revoir Spa-Francorchamps.

Plus d'humeurs

Commentaires

big fish

je trouve que l'endurance en spectateur a perdu de son intensité par rapport aux années 70-80-90, il manque des challenges comme la OW31 avec sarron et pons, dans les courses actuelles, t'as qu'un son de moto, le 4 pattes, seule la yam sort un peu du lot par son bruit, cela montre que le plateau manque de diversité, pas de top pilotes non plus, on aimerait voir un top motogp, pour le bol d'argent c'est idem, toutes les mêmes bécanes, a une époque c'est les motos de tous les jours qui tournaient, genre 900 bol d'or, stinger, fz,... pas des prépa.
ca manque d'originalité.

05-09-2019 17:21 
ludo51

Exactement : de l'uniformité naît l'ennui et donc le désintérêt croissant ....

05-09-2019 17:30 
WHITEGOLD

Tout fout le camp mon pov monsieur...
Et c'est pas forcément dommage.

06-09-2019 20:21 
WHITEGOLD

Le fond du poroblème c'est les limitations drastiques de vitesse actuelles...
Je m'explique:dans les années 80 dans la vraie vie tu pouvais rouler à des vitesses très élevées
presque comme un pilote d'endurance , ben maintenant t'a plus que le droit de le le faire.
Bon: dans les années 80 t'avais pas plus le droit que maintenant mais y'avait beaucoup , mais vraiment beaucoup moins de radars...
Comme quoi ça devient difficile de s'identifier à un pilote...

06-09-2019 20:54 
did49

Ou le public a vieilli et se déplace de moins en moins sur les circuits.
A une époque, je faisais Spa, le Castellet, le Mans. Maintenant bon ca ne me dit plus rien. Je les mate dans mon canapé. Le prix du billet d'entrée y est pour bcp aussi.

08-09-2019 09:42 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous