Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Dans la peau d'une Monster Girl

Rencontre avec Barbara Amerigo, une jeune fille simple qui aime le MotoGP, le WSBK, le MX...

Une vie de voyages et d'insouciance : la good life ?

Monster BarbaraBonjour Madame, pouvez-vous vous présenter ?

"Facile, mon petit Phil : 90, 60, 92. Ben qu'est ce qu'y a, t'es tout rouge. Ça te rend timide ? Ah oui, j'ai 25 ans et je fait 1,71 m, aussi. Ah ben c'est bizarre, tu tournes au violet..."

Et dans la vie, Madame, vous faîtes quoi, Monster Girl ?

"C'est ça. Mais tu sais, petit, Monster Girl, c'est pas un métier comme les autres. C'est un mode de vie..."

C'est quoi les compétences pour être Monster Girl, Madame ?

"C'est très difficile, en fait. Il faut aimer voyager. Il faut sourire et être sociable avec les gens, il faut aimer le fun, il faut aimer se faire prendre en photo quand on fait des concours de T-Shirt avec les autres filles. Il faut aussi aimer un style de vie où l'on est un peu tout le temps entre nous, avec les autres Monster Girls. Elles sont une famille pour moi".

Bonjour la famille ! Et c'est prenant, comme boulot ?

"Ah oui, c'est vraiment dur ! Quand la saison commence, on est tout le temps en voyage, chaque semaine, je voyage principalement sur l'Europe et la Thaïlande. Cela fait 5 ans que je suis Monster Girl et Monster nous envoie sur plein d'événements, comme le World Superbike, le MX, le Motocross des Nations et le MotoGP. Il y a des moments où je travaille quasiment un mois d'affilée, sans arrêter"

Gasp ! Comment vous faîtes pour évacuer toute cette pression ?

"Ce que je préfère, c'est aller me détendre sur la plage et me promener avec mon chien"

Barbara GirlEt quel est votre secret de beauté ? Boire beaucoup de Monster Energy ?

"Non, pas vraiment. Je mange très sainement, beaucoup de poisson et je vais aussi à la gym tous les jours. Et comme j'habite à Barcelone, j'ai la chance d'être près de la plage, j'adore aller jouer au volleyball"

Et à part faire Monster Girl, un art que vous maîtrisez visiblement à la perfection, vous avez d'autres qualités ?

"Oui, je chante très bien. Et j'ai aussi été sélectionnée parmi les 6 finalistes de la manche qualificative espagnole de Miss Universe en 2014".

Quelles sont les relations avec le public et avec les pilotes ?

"Ca dépend des pays mais les gens sont assez respectueux en général. C'est un peu différent en Italie, où tout le monde veut être pris en photo avec nous. Concernant les pilotes, nous ne pouvons pas avoir de relations avec eux, c'est interdit. Mais j'aime bien Pol Espargaro, c'est le plus gentil avec nous".

Monster Energy Girl

Il y a des aspects négatifs à être Monster Girl ?

"Quand je suis dans Barcelone, sans mon uniforme, personne ne me reconnaît. Par contre, quand on a cette vie, c'est difficile d'avoir une vie de famille. Je ne peux pas avoir de bébé, par exemple. Et depuis 5 ans, je n'ai pas de petit ami. Quand on y pense, à mon âge, c'est quand même un peu triste".

On peut être une Monster Girl Cougar, où à un moment, il faudra que ça s'arrête ?

"Ce n'est peut-être pas éternel mais depuis 5 ans que je fais ce métier, chaque année est meilleure que la précédente. Alors je ne fais pas de calculs, je vis l'instant présent".

Dernière question : qu'est ce que vous aimez chez un homme ?

"Son sens de l'humour. Et j'aimerais bien qu'il m'emmène en Amérique".

Plus d'infos sur les Monster Girls