english

Malte : Infos pratiques

Le plus petit état membre de l'UE

Etat insulaire de la mer Méditerranée, la République de Malte repose en grande partie sur l'économie du tourisme, attirant chaque année près d'un million et demi de voyageur. Mais que faut-il savoir avant d'embarquer pour le plus petit état de l'Union européenne ?

Malte : Infos pratiques
Malte : Infos pratiques

Papiers

Malte étant un pays membre de l'Union Européenne, il n'est pas nécessaire de faire une demande de visa pour s'y rendre. Pour un séjour de moins de trois mois, on peut ainsi n'utiliser qu'une simple carte nationale d'identité ou un passeport en cours de validité. La prolongation de 5 ans de la validité des CNI délivrées entre 2004 et 2013 est reconnue dans le pays, mais il est conseillé de privilégier un passeport si l'on en dispose d'un ou à défaut d'imprimer la notice multilingue expliquant cette prolongation.

Pour conduire sur l'ile méditerranéenne, le permis de conduire français est également reconnu. Attention toutefois, ici la conduite se fait à gauche.

Monnaie

L'ancienne livre maltaise a cédé officiellement sa place à l'euro le 1er janvier 2008. Il n'y a donc aucune précaution à prendre sur le plan de l'argent. Dans l'ensemble, le coût de la vie est légèrement inférieur à celui dans l'Hexagone.

Langue

Le maltais est la première langue officielle de la République de Malte et elle est la langue maternelle de la très grande majorité des habitants. Deuxième langue officielle, l'anglais reste largement pratiqué, notamment dans le secteur du tourisme. Au niveau des autres langues étrangères, on retrouve tout d'abord l'italien puis le français, parlé par près de 10% de la population.

Horaires

Il n'y a pas le moindre décalage horaire entre Paris et La Valette. En effet, Malte se situe sur le même fuseau horaire que la France et pratique le changement d'heure été/hiver aux mêmes dates.

Santé

Il faudra penser à faire sa demande de carte européenne d'assurance maladie au moins quinze jours avant de partir pour Malte afin de bénéficier d'une prise en charge par la sécurité sociale. La couverture par une assistance ou une assurance est aussi conseillée en cas d'accident grave. En dehors de ça, le pays présente un niveau sanitaire comparable à celui des autres états européens et ne nécessite donc pas de précautions particulières en dehors des recommandations d'usage.

Sécurité

Comme le chapitre sanitaire, celui de la sécurité n'est guère différent. On prendra donc garde aux pickpockets et voleurs à la tire dans les transports et lieux touristiques. L'archipel étant situé sur la faille de Pantalleria, on y enregistre parfois des secousses, mais le plus souvent de faible importance. Enfin, il faudra faire attention à la baignade notamment dans la zone du Blue Lagoon sujette à de forts de courants. De manière générale, on privilégiera les zones de baignade surveillées en respectant le code couleur identique au nôtre (vert, jaune, rouge).

Plus d'infos sur les voyages

dafy