Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Championnat de France des Rallyes Routiers : victoire Vélardi

Moisson de récompenses pour Christophe Velardi

Du rallye des Garrigues, des Ardennes, de l’Ain jusqu'à la finale du Dourdou

Rallyes Routiers : victoire VélardiLe Championnat de France des Rallyes Routiers 2016 aura été marqué par les chutes de ses principaux animateurs : Laurent Filleton dès la première épreuve, Benoît Nimis au rallye de l’Ain alors même qu’une place sur le podium lui semblait promise et enfin Bruno Schiltz lors de la finale du Dourdou dans son mano a mano avec Christophe Velardi pour le titre.

C’est donc très logiquement que le pilote du Team Ducati – moto prestige Ajaccio remporte ce championnat après une saison sans faute durant laquelle il s’est octroyé les rallyes des Garrigues, des Ardennes, de l’Ain et la finale du Dourdou. Il termine en catégorie Elite devant Bruno Schiltz et un invité plus inattendu : Maxime Mettra et sa Kawasaki 650 cc Versys qui après avoir dominé la saison en Sport 2, tient la dragée haute à Laurent Filleton dans le Dourdou pour monter sur le podium.

La superbe performance de Christophe Vélardi, sur sa Ducati 1200 Multistrada Officielle lui permet en outre de décrocher le titre en catégorie SW MOTECH-ROADSTER devant Bruno Schitz, pilote du Team KIWI-Helmets et Laurent FILLETON du Team KTM France – CTM 83.

Pour compléter la moisson du pilote ajaccien, le titre de la catégorie constructeur et teams pour le Team DUCATI – MOTO PRESTIGE devant le Team KIWI-Helmet de Bruno Schiltz tandis que le Team HELIT MOTO/Challenge 24 de Maxime Mettra prend la troisième place, devançant de peu le Team KTM-CTM 83 de Laurent Filleton et Sonia Barbot et le Team AVON TYRES de Sébastien Fassouli.

Enfin, Christophe Velardi est récompensé par le trophée André COURBON décerné pour la première fois au vainqueur du championnat en mémoire de « Gaston », officiel de la FFM au sein de la Commission Nationale des Rallyes Routiers, décédé au printemps ; ce trophée sera remis en jeu chaque année.

Les belles bagarres en 2016

Cinq catégories ont été particulièrement disputées tout au long de la saison.

Du mano a mano de Mathieu Bruneau et Fabien Assemat, en catégorie Scooter, avec avantage final au premier sur Honda 750 Integra après l’abandon de Fabien et son Yamaha 530 Tmax dans la seconde étape du rallye de l’Ain ; au mano a mano générationnel de Romain Cauquil et Germain Perrot en 125, remporté par le plus jeune des deux sur Yamaha 125 YZF-R grâce à une performance énorme dans le Dourdou.

N’oublions pas les duels diurnes, en catégorie Anciennes, entre Christian Lacoste et sa BMW 100 RT, finalement vainqueur de Joël Zabroniecka sur sa Honda 750 Four. Ou ceux de la catégorie Vétérans où la vieille Suzuki 1100 GSX de Nick Ayrton finit par dominer les KTM 1290 Super Duke R de Jean Berrabah et Patrick Jaillard ; en Top Sport, où Laurent Guinot sur Aprilia RSV4, décroche la palme malgré sa chute dans l’Ain, devant Maxime David sur Kawazaki ZX6R et Pierre Reynaud sur Triumph 675 Daytona.

Véritable combat permanent en catégorie monocylindre, dont se sont détachés petit à petit et malgré les incursions ponctuelles des pilotes corses ou de Julien Toniutti, les quatre concurrents encore en lice pour le titre dans le Dourdou : Tanguy Brebion sur Husqvarna 510 SM qui l’emporte de 5 points sur Florent Derrien, qui a pourtant manqué deux épreuves et Sonia Barbot sur KTM 690 Duke R, cette dernière devançant finalement Frédéric Ber et sa Yamaha 450 YZR.
Les dominations

Dans certaines catégories au contraire, la domination a été totale

La plus marquante d’entre elles revient à l’équipage Jacob/Bacon du side Suzuki 1340 GSXR qui a remporté les douze étapes du championnat devançant largement au classement final le side KTM RC8-R du team Sonilhac/Tous et le Suzuki 1300 de l’équipage Bleuzez/Bulot.

Mais l’anglais Nick Ayrton n’est pas en reste en Classiques, qui a raflé tous les rallyes, tenant à distance Antoine-François Caviglioli sur Honda 650 Dominator et Eric Mangematin sur Honda 600 XLLM.

Ni Sonia Barbot, qui remporte son troisième titre d’affilée en Féminines devant Catherine Demaison-Vandeginste sur Suzuki 1000 GSXR pour sa première participation et Alexandra Garcia sur BMW S1000 RR ; ou Julien Alifat en Espoir sur Suzuki 600 GSR ; ou encore Tom Dutilleul sur Honda 500 CB en Sport 1.
Et la saison prochaine ?

Modifications, nouveautés, voire véritables scoops, il y en aura et plus encore… Nous vous tiendrons informés pendant cette (trop) longue intersaison.

Plus d'infos sur le Championnat de France des Rallyes