Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !

Jusqu'à 5.500 euros par jour par agent verbalisateur et 1560 agents et contrôleurs en action

Des entreprises privées chargées de contrôler les rues pour demander les 35 et 50€ de "Forfait Post Stationnement"

Stationnement : 75.000 contrôles par jour à Paris !Le fameux "big-bang du stationnement" évoqué par Christophe Najdovski, l'adjoint au maire de Paris chargé des Transports a commencé ! Depuis le 1er janvier, c'est près de 1500 agents qui circulent dans Paris pour chercher ceux qui n'auraient pas payé leur stationnement et leur faire payer le fameux FPS, qui peut aller jusqu'à 50€ en centre-ville.

La mairie de Paris a ainsi à sa disposition 1.300 agents de l'ASP passés sous le contrôle de la ville au 1er janvier et 260 contrôleurs privés du stationnement payant, qui travaillent pour Mooveo et Streeteo. Leur but est simple : contrôler le plus de véhicules possibles, avec un objectif de 75.000 vérifications par jour. La ville espère ainsi récupérer un peu des 300 millions d'euros qui lui échappent chaque année en raison du non-paiement du stationnement.

À en croire les premières équipes qui ont parcouru les rues de la capitale, la formule a du succès ! Un contrôleur interrogé par Le Parisien dans le Journal de Paris du 4 janvier confie qu'il aurait dressé à lui tout seul 110 "forfaits post stationnement" en six heures, soit 5.500€ potentiels pour le centre de Paris, où il s'élève à 50€ (35€ si payé dans les quatre jours). Effectivement, si chaque agent permet de faire rentrer 5.500 euros par jour et qu'il y en a plus de 1.000 en services, les yeux des financiers de la ville doivent briller.

Impossible désormais de passer entre les mailles du filet : les contrôles sont dématérialisés et il faut entrer son immatriculation dans les horodateurs, qui ont été modernisés pour l'occasion. Le contrôleur scanne la pastille Crit'Air, ou entre la plaque du véhicule dans son ordinateur, qui lui dit immédiatement si l'usager a payé ou non son stationnement.

Enfin, finie la tolérance envers les deux roues. Toutes les motos qui se trouvent sur un trottoir sont désormais systématiquement verbalisées, même si elles ne gênent pas les piétons.

Attention si vous allez à Paris, en ce mois de janvier, votre portefeuille pourrait attraper froid...

Plus d'infos sur le stationnement à Paris