Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Une Ninja électrique chez Kawasaki

Un système de cadre ouvert pour l'intégration des batteries

Une Ninja électrique à l'étude chez Kawasaki

Si l'on qualifie le printemps de saison de la reprise pour les motards, c'est assurément celle de la publication des brevets pour les constructeurs de deux-roues motorisés. Entre le V-Twin à refroidissement liquide de Harley-Davidson, la Honda à pile à combustible et le Neowing ou encore la BMW F850RS, les brevets et documents techniques ne cessent d'apparaître ces dernières semaines.

C'est maintenant au tour de Kawasaki de déposer en Europe un brevet portant sur une moto électrique. Si le constructeur d'Akashi n'a pour l'heure aucune machine électrique au sein de sa gamme, on sait qu'il y travaille de longue date, un système d'admission d'air forcé pour un moteur électrique ayant déjà fait l'objet de dessins techniques cette année.

Mais le brevet qui vient d'être rendu public ne date pas d'hier puisqu'il a été rempli en juillet 2013 par le constructeur. Contrairement à tout ce qui a pu être vu jusqu'à présent et qui reposait sur des dessins génériques, c'est ici sur la base d'une Ninja 300 que le brevet repose. On peut donc s'imaginer que c'est la base technique des Z400 et Ninja 400, plus légère, qui pourrait maintenant servir de référence.

Le brevet explique en détail comment faciliter l'intégration des packs de batterie grâce à un cadre treillis tubulaire capable de s'ouvrir sur le côté gauche. Le système parait cependant encore trop lourd pour permettre l'utilisation d'une simple batterie amovible, à la manière de ce que l'on peut trouver sur les scooters.

Si la nouvelle laisse planer de nombreuses interrogations, ce brevet confirme l'intérêt de la marque d'Akashi pour l'électrique. Il faut dire que l'alliance des 4 constructeurs japonais a déjà envoyé d'importants signaux dans cette direction.

Plus d'infos sur Kawasaki