Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Toniutti reprend la moto

Le pilote français remonte en selle 3 mois après son accident du Dakar

Une année 2019 tournée vers l'encadrement

Julien Toniutti reprend la moto à Alès - Crédit photo : DR
Julien Toniutti reprend la moto à Alès - Crédit photo : DR
Il y a trois mois, Julien Toniutti se lançait dans une nouvelle et grande aventure en prenant le départ de son premier rallye Dakar. Malheureusement, le pilote français le plus rapide du Tourist Trophy chutait très lourdement lors de l'avant-dernière étape. Un accident qui occasionnait d'importantes blessures nécessitant son hospitalisation et son placement en coma artificiel pendant plusieurs jours.

Après deux mois passés à l'hôpital, le quintuple Champion de France des Rallyes Routiers pouvait enfin rentrer chez lui. C'est maintenant une nouvelle étape que le pilote tricolore vient de franchir puisqu'il a finalement repris la moto le week-end dernier.

Il faut dire qu'en dehors des championnats et compétitions auxquels il prend part, Julien Toniutti assure également l'encadrement de stages de pilotages. Malgré la situation encore un peu compliquée, le pilote a donc bien assuré son rôle d'instructeur le week-end dernier sur le Pole Mécanique d'Alès, avec un plaisir certain, mais aussi un peu d'appréhension :

Ça fait du bien, vraiment ! Chaque année, j’encadre quelques roulages au Circuit d’Alès. Même si ces 2 jours étaient planifiés depuis longtemps, sortant de période de convalescence, j’ai un peu hésité à les faire. Je ne savais pas trop comment cela allait se passer. Au fond de moi, je savais que je remonterais sur une moto, tôt ou tard. Par contre j’avais de gros doutes en termes de timing. Est-ce que c’était le bon moment ? Est-ce que cela allait accélérer ma rééducation et me redonner de la motivation ? Ou est-ce que j’allais prendre des risques inutilement ? Finalement, après ces 2 jours à Alès, je peux dire que c’était le bon choix et la bonne formule.

Quand tu es sur des journées de roulage sur circuit, il y a une ambiance particulière et beaucoup d’échanges d’énergie positive. Dans la catégorie "expert" [...] Ça transpire la passion, le racing, la gomme chaude et boulochée... Bref, ça donne envie de revenir à mon meilleur niveau et ça nourrit la motivation.

Quand tu encadres, tu roules « cool ». Bon ok, j’ai fait quelques tours avec une Yamaha R1 mais c’était juste pour « voir », pour le « fun ». Pour accompagner les stagiaires, j’ai principalement roulé avec une Yamaha MT-07, 100% d’origine. Cela m’a permis de reprendre des sensations sans me soucier du chrono, des réglages, des pneus... Tu mets le cuir, les bottes, le casque et c’est parti ! C’est basique, mais ça me suffit pour le moment.

Le pilote a pu rouler à Alès lors de l'encadrement d'un stage
Le pilote a pu rouler à Alès lors de l'encadrement d'un stage

Comme il l'avait annoncé à sa sortie de l'hôpital, Julien Toniutti va quelque peu mettre de côté sa saison sportive, notamment le Tourist Trophy, pour se concentrer davantage sur d'autres projets.

Avec l’expérience, avec le nombre de courses que j’ai effectué dans ma carrière, je sais qu’actuellement je ne suis pas prêt, ni mentalement, ni physiquement pour prendre le risque rouler au TT. Après l’accident au Dakar, l’hôpital et la période de rééducation m’ont appris à vivre au jour le jour. Aujourd’hui, le plus important, c’est qu’il y a un lendemain. Le soleil se lève à nouveau. Je prends donc de la distance avec les plans du passé.

Ses projets justement sont nombreux puisqu'il souhaite déjà renforcer sa présence en encadrement de stages pour transmettre sa passion et son expérience. Parallèlement, il assure un rôle de consultant pour un jeu vidéo de moto, un projet déjà en cours. Enfin, celui qui a tenu un magasin de moto pendant 9 ans avant sa carrière professionnelle de pilote souhaite aussi renforcer sa collaboration avec une marque pour l'encadrement de road-trips, de présentations presses ou de road-shows. Un rôle qu'il connait bien pour l'avoir déjà tenu ces dernières années auprès de KTM puis de Yamaha.

Plus d'infos sur Julien Toniutti

MotoGP