english

Royal Enfield Meteor 350

Le cruiser de moyenne cylindrée s'inspirant du modèle de 1952

Monocylindre de 349 cm3, 20,2 ch et 27 Nm, freinage ByBre, compteur connecté, 4.099 euros

Roi sur son marché domestique, Royal Enfield n'est encore que très peu distribué à l'étranger. En 2016, la marque n'avait ainsi vendu que 3.500 motos à travers l'Europe. Mais les lancements successifs de nouveaux modèles lui ont permis de doubler ses ventes chaque année, avec l'Himalayan puis avec les 650 Interceptor et Continental GT, pour aujourd'hui atteindre les 12.000 immatriculations annuelles. Pour continuer cette progression, le constructeur indien lance désormais sa Meteor 350 sur le vieux continent.

Dessin du Cruiser Royal Enfield Meteor 350
Dessin du Cruiser Royal Enfield Meteor 350

Présentée en septembre en Inde et déjà sur le Repaire avec les premières infos, l'importation de la Meteor 350 avait été confirmée il y a un mois. Le constructeur de Chennai a aujourd'hui présenté en détail son nouveau cruiser s'inspirant du modèle éponyme de 1952.

On ne va pas tourner autour du pot, les différences avec la version indienne sont mineures, les normes d'homologation Euro6 et BS6 étant quasiment identiques. Pour faire simple, l'unique changement concerne la disparition du protège sari et du support de plaque avant. Tout le reste est identique.

Un nouveau cadre à épine dorsale plus rigide avec une assise à 765 mm
Un nouveau cadre à épine dorsale plus rigide avec une assise à 765 mm

C'est notamment le cas du moteur monocylindre à refroidissement air/huile et simple arbre à cames en tête de 349 cm3 qui développe donc toujours ses 20,2 chevaux à 6.100 tours/minutes. Ce bloc au son typique de Royal Enfield se concentre en revanche sur le couple à bas et moyen régime avec une valeur maximale de 27 Nm à 4.000 tr/min.

Toute la moto a été renouvelée par rapport à l'ancienne plateforme, notamment au niveau de la partie cycle avec un nouveau cadre à épine dorsale plus rigide et qui offre une assise à 765 mm. Avec des pieds légèrement en avant et un guidon haut, la position de conduite se veut très naturelle.

Les roues à 10 branches seront les seules proposées sur la machine, aucune version à rayons n'étant à l'ordre du jour. On retrouve sur celles-ci des étriers ByBre avec un disque avant de 300 mm et un arrière de 270 mm secondés par un ABS. La suspension est quant à elle confiée à une fourche télescopique de 41 mm débattant sur 130 mm et à deux amortisseurs réglables en précharge.

La meteor affiche un double compteur au style rétro
La meteor affiche un double compteur au style rétro

La Meteor 350 joue également un peu avec la modernité, avec son phare de jour à LED, mais surtout avec son double compteur au style rétro, mais aux fonctionnalités modernes. La Meteor reçoit ainsi sur le cadran de droite le système connecté Tripper qui permet d'assurer la navigation virage par virage via son smartphone.

La Fireball de base aux couleurs vives
La Fireball de base aux couleurs vives

Trois versions de la Meteor seront proposées : la Fireball de base aux couleurs vives, la Stellar aux peintures sombres dotée d'un dosseret passager et enfin la Supernova aux coloris bi-ton équipée du dosseret et d'une bulle haute.

La Stellar aux couleurs sombres
La Stellar aux couleurs sombres

Une gamme de 30 accessoires, garantis 3 ans comme la moto, a été mise au point par le constructeur avec 8 protections de moteur différentes, un sabot moteur en aluminium, des bulles, des selles pour le pilote et le passager... Il sera d'ailleurs possible de tout tester grâce au configurateur 3D proposé prochainement sur le site de la marque, mais déjà accessible sur le site indien.

Après une première révision à 5.000 km, Enfield préconise des intervalles de 10.000 km, ou au moins tous les 12 mois.

La Supernova aux coloris bi-ton avec dosseret et bulle haute
La Supernova aux coloris bi-ton avec dosseret et bulle haute

La Royal Enfield Meteor 350 sera proposée à partir de 4.099 euros pour la version Fireball puis s'affichera à 4.189 et 4.279 euros pour les Stellar et Supernova. La marque entend lancer sa machine en Europe pour le début de la saison, soit vers mars/avril.

Y aura-t-il des déclinaisons sur cette nouvelle plateforme 350 ? Ou encore une version twin 650 de la Meteor ? La question a bien été posée (plusieurs fois), mais la marque a préféré botter en touche. Autrement dit, attendez-vous à ce que la gamme accueille de nouveaux modèles ces prochaines années.

Photos de la Royal Enfield Meteor 350

La Fireball de base en jaune
La Fireball de base en jaune
Le modèle Supernova en marron
Le modèle Supernova en marron

Caractéristiques techniques Royal Enfield Meteor 350

  • Moteur : mono cylindre, 4 temps, refroidissement liquide
  • Cylindrée : 349 cm3
  • Alésage x course : 72 x 85,8 mm
  • Puissance : 20Ch à 6.100 tr/min
  • Couple : 27 Nm à 4.000 tr/min
  • Cadre : double berceau tubulaire en acier
  • Boîte de vitesse : 5 rapports
  • Suspension avant : fourche 41 mm. Débattement 130 mm.
  • Frein avant : disque de 300 mm, étriers 2 pistons,
  • Frein arrière : Simple disque de 270 mm, étrier simple piston
  • Pneu avant : 100/90 19
  • Pneu arrière : 140/70 17
  • Chasse : 170 mm
  • Empattement : 1.400 mm
  • Longueur : 2.140 mm
  • Largeur : 845 mm
  • Hauteur de selle : 765 mm
  • Poids plein fait : 191 kg
  • Réservoir : 15 litres

Disponibilités / Prix

  • Disponibilité : printemps 2021
  • Fireball : 4.099 euros
  • Stellar : 4.189 euros
  • Supernova : 4.279 euros

Plus d'infos sur Royal Enfield

Commentaires

AS

Le prix d'une 125....

09-12-2020 20:12 
L'iguane

Quelle misère pas content
Les Bullet avaient une vraie personnalité esthétique, ces Meteor sont désespérément consensuelles.

09-12-2020 21:29 
eriko

Oui mais pour la fiabilité combien
Sont partis ailleurs.je suis sur
Que celle là se vendra très bien.moi
Qui ait vendu ma Classic 2009 avec 9 pannes en 8000km!je vais peut être y
Revenir si les retours sont bons.
L'esthétique je m'en fous..

09-12-2020 21:39 
Lorenzo3372


A ceux qui critiquent l'esthétique, la Bullet est encore en vente , non ?

Une marque se doit d'évoluer et contenter le plus grand nombre, c'est la loi de base du commerce !

10-12-2020 08:34 
Gouniaf

Il lui manque la classe intemporelle des Bullets, celle qui faisait demander aux curieux : "Elle est de quelle année ?"

Après, si on m'apporte la preuve qu'il existe un marché pour les Benelli Imperial, Mash Five Hundred et autres, à côté des RE 650, pourquoi pas...

10-12-2020 08:42 
Picabia

Le moteur doit être plus ou moins dérivé de l'Himalayan 400 qui lui n'a pas de problèmes particuliers.
Il serait intéressant de connaitre les 9 pannes citées car ce serait de l'information.
Pas dit que pour tous les jours je ne craquerai pas, elle a une bonne bouille et dans cette cylindrée on doit être consensuel sinon on ne vend pas. Les Mash ne sont pas réputées plus fiables et vieillissent très mal.
Si tu veux du beau rétro, il y a la Kawa à 9000 balles.

10-12-2020 10:46 
eriko

Les 9 pannes ont été relatées sur le forum royal Enfield .démarreur , injection? Le mécanicien de tendance
Roadster n'a pas trouvé l'explication.A chaque intervention
2 jours de fonctionnement puis
Panne.Achetee 6500 euros revendue
4200 euros.

10-12-2020 14:02 
Gouniaf

"Si tu veux du beau rétro, il y a la Kawa à 9000 balles"

Comme s'il n'y avait que ça, et ce prix-là...

10-12-2020 17:01 
AS

Pour moi c'est plus une utilitaire basique qu'une rétro, en 3ième moto j'hésites entre ça et une Himalayan comme Picabia il n'est pas impossible qu'elle arrive dans mon garage. J'aurai vraiment aimé que Honda importe sa CB 350 qui me plait plus esthétiquement

10-12-2020 18:04 
Picabia

Oui à 9000 balles, Triumph aussi dans les mêmes critères de finition et de fiabilité.
Effectivement je la classe dans les utilitaires, ce qui n'empêche pas de prendre du plaisir avec

10-12-2020 19:01 
Charlie_41

Cette 350 est un peu trop ciblée pour le marché asiatique.
Je serai surpris qu'une version 500 ne soit pas envisagée pour l'export.

Le top serait une Bullet avec ce cadre et ce moteur en 500 cm3, histoire de pouvoir l’atteler à un Précision ange

11-12-2020 16:25 
Picabia

Le marché Asiatique est en train de prendre le dessus sur le marché Européen, c'est inéluctable.
La seule réponse du marché Européen a été de tirer encore plus vers le haut de gamme et son corrolaire, des prix en hausse constante.
On arrive à un seuil à partir duquel le motard moyen décroche.
On va voir arriver une foule de motos mid size pour combler ce vide et en majorité chinoises.

12-12-2020 09:56 
Picabia

Un side pourquoi pas mais il faut malgré tout un peu de puissance

12-12-2020 13:41 
dante

Pour moi c'est une suzuki GN 400 grosso modo quoi ... bonjour l'évolution, 40 ans pour perdre 6 ch et gagner un abs ...

12-12-2020 15:49 
1364

40 ans pour passer de la liberté débridée, à des modes de conduite de petits vieux... Avant l'âge de (couler un) bronze !

La chienlit n'était peut-être pas où certains le croyaient ! clin d'oeil

13-12-2020 19:26 
Toulalaho

salut a tous, je sors d'un essai de la supernova. je trouve la selle ferme et les suspensions aussi. elle saute sur les ralentisseurs courts noir et jaune. J'ai trouvé un point noir, a savoir a partir de 100 km/h la direction tient le cap mais est très sensible et si vous donnez un a-coup à droite ou a gauche,la moto saucissonne instantanément,c'est dangereux.
moi qui ai une utilisation urbaine principalement, la moto fait son taf, freins bien, souplesse en 3 ieme. le moteur n'a pas de puissance mais il semble accepter les montées en regime. D'ailleurs si vous voulez atteindre les 100km/h, il vous faudra pousser les rapports 3 et 4 pour obtenir en 5 la "vmax" avec un délai. il n'y a pas de compte tours mais a l'oreille le doux son du mono nous permet de comprendre aisémment quand il faut passer a la vitesse supérieure. le sissi bar et les poignées passagères sont d'un seul bloc donc pas de top case .
Je passe mon tour sur ce modéle qui me plaisait a l’½il et au bruit.

01-07-2021 17:07 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Mutuelle