english

Dakar : Sunderland renoue avec le succès

Benavides se rapproche du titre avant l'ultime étape du rallye

Abandon de Barreda suite à une panne d'essence dans la 11e étape

Dakar : Sunderland renoue avec le succès - Crédit photo : DPPI/F.Le Floc'hL'abandon de Toby Price mardi a rebattu les cartes dans la course au titre pour cette 43e édition du Dakar, laissant Ignacio Cornejo seul aux commandes. Mais le Chilien ayant connu le même sort hier ce sont le tenant du titre Ricky Brabec et Kevin Benavides qui se retrouvaient dans un duel pour le titre pour l'avant-dernière étape du rallye en Arabie Saoudite. Encore une fois, les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Ce n'est pas parce que l'on approche de la fin que les étapes sont moins exigeantes, loin de là puisque les concurrents s'élançaient aujourd'hui dans la plus longue spéciale de l'année (511 km) qui marquait au passage le retour des dunes sur une centaine de kilomètres. Une onzième étape du rallye qui promettait ainsi de réserver de nouvelles surprises.

Et c'est Joan Barreda Bort qui en a fait les frais. Toujours rapide et multipliant les victoires d'étape, l'Espagnol qui participe cette année à son 11e Dakar a déjà dû abandonner 4 fois en raison de son excès d'enthousiasme. Et alors qu'il était en tête à mi-spéciale, le pilote Honda a tout simplement oublié de se rendre au point de ravitaillement. Outre la pénalité qu'il risquait, Barreda a surtout été stoppé dans son élan par une panne d'essence et une chute. Voilà qu'un cinquième abandon vient hélas s'ajouter à son palmarès.

Sur la longue route vers Yanbu, ce sont Brabec et Benavides qui avaient la charge d'ouvrir la piste aujourd'hui. Cette position, combinée au gros raté de Barreda, a permis à Sam Sunderland de s'offrir sa première victoire d'étape depuis 2019 et de mettre fin aux 7 succès consécutifs des pilotes Honda. Revenu en cours de spéciale à seulement 40 secondes de Benavides, le pilote KTM a finalement baissé le rythme pour accuser plus de 4 minutes de retard au classement général. Une victoire pour l'honneur.

Benavides emmène avec lui son coéquipier Brabec
Benavides emmène avec lui son coéquipier Brabec

Sam Sunderland :

Je savais que c’était une de mes dernières chances de gagner, alors j’ai tout donné, toute la journée. J’ai fait de mon mieux et je suis content de mon effort donc je ne peux pas être triste et que je n’ai peut-être pas récupéré assez de temps. Il reste encore une étape et tout est encore possible, mais en tout cas je ne peux pas me plaindre.

À la veille de l'arrivée du rallye, Benavides est donc largement favori pour la victoire finale, d'autant plus qu'il s'élancera derrière le Britannique et Pablo Quintanilla. Mais comme on l'a encore vu aujourd'hui, on n'est jamais à l'abri d'une surprise.

Côté tricolore, Adrien Van Beveren poursuit sa remontée avec le départ de Barreda et pointe désormais à la 8e place.

La situation se précise aussi chez les pilotes sans assistance puisque le leader Arunas Gelazninkas s'est imposé aujourd'hui devant Benjamin Melot. Avec 1h09 d'avance sur Emanuel Gyenes et 1h41 sur le Français, le Lituanien devrait être couronné dans la catégorie Original by Motul.

Côté RallyeFrd #125, encore beaucoup de navigation et de dunes sur cette étape, avec un beau planté de roue avant dans le sable, heureusement sans casse ni de bobo. Le pilote a même eu la chance de pouvoir créer sa propre trace et de passer là où aucun autre concurrent n'a encore roulé.

RallyeFred #125 (c) photo : Fotop
RallyeFred #125 (c) photo : Fotop

Plus d'infos sur le Dakar

dafy