english

Jeu vidéo : test de Monster Energy Supercross 4

Un positionnement plus arcade que le cousin MXGP

Disponible le 11 mars sur PC, console PS5, PS4, Xbox Series X/S et Xbox One

C'est la saison des jeux vidéos de moto tout-terrain chez Milestone. Alors que le studio milanais vient tout juste de sortir MXGP 2020, l'adaptation du Championnat du Monde de Motocross, c'est maintenant au tour de celle du supercross de pointer le bout de ses roues avec Monster Energy Supercross 4. Alors, on a repris les manettes pour tester en avant-première le jeu... qui n'est encore qu'un preview puisque le jeu définitif ne sort que dans un mois et demi et n'est donc pas encore disponible. Bref, on vous gâte ! Attention, prêt ? Partez...

Jeu vidéo : aperçu de Monster Energy Supercross 4
Jeu vidéo : aperçu de Monster Energy Supercross 4

Nouveautés

Pour ce nouvel opus, le développeur s'est surtout axé sur l'extension du mode carrière, avec l'ajout d'une catégorie Supercross Futures avant de pouvoir intégrer les catégories 250 et 450 du championnat AMA. Le mode central s'enrichit ainsi d'un arbre de compétences qui permet d'améliorer les capacités de son avatar numérique au fil des courses, des entraînements et des événements spéciaux.

Outre quelques ajustements du gameplay et des graphismes, Monster Energy Supercross 4 reprend le concept de terrain de jeu ouvert avec le retour du "Compound" sous un nouvel aspect, désormais inspiré des îles du Maine.

Parmi les nouveautés, le Compound a été revu
Parmi les nouveautés, le Compound a été revu

À un mois et demi de la sortie du jeu, nous avons donc eu l'occasion de tester le jeu, manette en main, avec un accès à la beta. Et çà c'est cool !

Test

Cette pré-version d'essai ne nous a par contre laissé accès qu'à une partie du contenu final, qui reprendra également tous les pilotes officiels, les 11 stades et les 17 pistes de la compétition. Malheureusement, le mode carrière était ici verrouillé. De même pour le Compound disponible uniquement sur une zone limitée et sans défis.

Visuellement, les différences avec le précédent volet de la série ne sautent pas aux yeux. Pilotes et motos sont toujours parfaitement modélisés et les animations plutôt fluides, mais les rendus des pistes, les décors et cinématiques n'ont pas vraiment changé.

Graphiquement, le jeu reste proche du précédent opus
Graphiquement, le jeu reste proche du précédent opus

En course, la physique de cette beta nous a été présentée comme quasiment finale, en dehors des derniers ajustements. Le gameplay est ici très orienté vers l'arcade, plus que sur MXGP 2020, ce qui permet d'afficher un rythme plus soutenu sur ces circuits courts dans les stades. En revanche, les réceptions sont assez aléatoires, de même que les contacts avec les adversaires, donnant parfois lieu à des chutes et parfois à des rattrapages fantaisistes.

Le titre est nettement plus arcade que la licence MXGP
Le titre est nettement plus arcade que la licence MXGP

Une des bonnes nouvelles, c'est que le jeu se dote ici d'un tutoriel, chose rare dans les dernières productions de Milestone. S'il a le mérite d'exister, il est encore trop succinct et se contente de nous indiquer les commandes sur quelques tours de piste. Les néophytes n'auront donc a priori toujours pas le droit à aucun conseil de pilotage.

Notons que l'on ressent très clairement le changement de revêtement. Certaines pistes alternent terre et sable et les variations d'adhérence y sont clairement notables. En revanche, la déformation ne reste que purement visuelle.

Le changement d'adhérence entre terre et sable est sensible
Le changement d'adhérence entre terre et sable est sensible

L'IA n'a quant à elle pas terminé son développement et se montre relativement coriace sur les pistes officielles. Sur les circuits que l'on crée, c'est une tout autre histoire. On attend donc la version finale pour tirer des conclusions.

Bien qu'encore en développement, l'IA se montre relativement corriace
Bien qu'encore en développement, l'IA se montre relativement corriace

Enfin, en plus des courses simples, championnats et contre-la-montre, nous avons pu prendre en main l'éditeur de piste. L'outil reste très, très proche de celui que l'on connaissait et se distingue uniquement par l'ajout de quelques options supplémentaires. Néanmoins, il est nettement plus adapté à l'univers du Supercross que la version "améliorée" qui a été introduite dans MXGP 2020.

L'éditeur de circuit convient bien aux spécificités du supercross
L'éditeur de circuit convient bien aux spécificités du supercross

Au niveau de la personnalisation, pas de surprise non plus, le titre conservant une recette qui fonctionne bien avec énormément d'équipements disponibles et globalement identiques à ceux du dernier MXGP.

En plus des licences officielles, la personnalisation est toujours présente
En plus des licences officielles, la personnalisation est toujours présente

Cantonné aux stades du Championnat AMA, Monster Energy Supercross 4 se présente comme une alternative plus nerveuse et plus arcade à MXGP 2020. Les amateurs de motocross/supercross devraient parvenir à trouver leur bonheur.

Le jeu sera disponible le 11 mars prochain sur PC, Playstation 4 et 5, Xbox One et Series X/S.

Disponibilités / Prix

  • Plateforme : Playstation 5, Playstation 4, Xbox Series X/S, Xbox One, Steam
  • Date de sortie : 11 mars 2021

Plus d'infos sur les jeux vidéos moto

Shoei