Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Aprilia MotoGP

Un prototype sur base moteur de la RSV4

A l'issue d'une saison auréolée d'un nouveau titre de Champion du Monde constructeur en Superbike, le 54e… et la victoire de Sylvain Guintoli, Aprilia recevait à Noale une délégation de journaliste Francais. Pour aborder son engagement en Moto GP dès la saison 2015, 10 ans après avoir quitté la catégorie reine, Romano ALBESIANO, responsable du département course Aprilia, nous donne les détails de ce projet.

Aprilia MotoGP : be a racer

La firme de Noale a avancé son calendrier, actant sa participation en Moto GP dès l'an prochain, quelles en sont les raisons?

"De nouvelles règles à venir en SBK venaient précipiter notre engagement, mais c'est surtout le fait d'être prêt dès maintenant qui a motivé notre décision. Plus nous commençons tôt, plus nous engrangerons des informations rapidement pour développer les machines. Ainsi, nous espérons être performant au plus vite."

Aprilia MotoGP à Noale

Le Repaire des Motards : Quels sont donc vos objectifs pour les saisons à venir?

"La saison 2015 est pour nous une année laboratoire où nous espérons figurer dans le Top 10 en fin championnat. Notre ambition par la suite est de finir dans les trois premiers en 2016."

Le Repaire : Pensez-vous rencontrer des difficultés comme celle d'une autre écurie Italienne (Ducati)?

"Nous ne pensons pas avoir à nous battre comme ils ont eu à le faire pour mettre au point les prototypes et obtenir des résultats. C'est étrange que cela ai été si long pour eux. Nous pensons que la philosophie Aprilia et son approche dédiée à la compétition nous permettra d'être rapidement compétitif, aux meilleures places."

Atelier de Noale avec l'Aprilia MotoGP

Comment a été développée l'Aprilia Moto GP?

"Notre prototype a pour base moteur celui de la RSV4, mais comporte de nombreuses évolutions. L'alésage passe de 78 à 81 mm, la distribution se fait par cascade de pignons et le rappel de soupapes est pneumatique. D'autres pièces sont également spécifiques. Mais cette moto 2015 est une machine de transition. Issu de celui de la machine de route, le propulseur actuel pose des problèmes de dimensions et poids. L'année suivante, nous aurons un moteur entièrement spécifique.

L'actuel délivre 40 à 50 ch de plus que celui équipant les machines de SBK l'an prochain (suivant le nouveau règlement, avec celui de cette année, il n'y a que 20 ch d'écart). Le régime maximum s'élève de 2000 tr.mn et l'Aprilia Moto GP pèse 168 Kg (contre 165 pour celle du SBK) que nous espérons encore réduire de 5 unités.

Moteur issu de l' RSV4 pour l'Aprilia MotoGP

L'électronique est développée en interne depuis 2005, tant en hardware qu'en sotware et loge dans un boitier APX, commun à tous les championnats Moto GP, WSBK et Superstock. Toutefois, un des deux prototypes fait appel à un ECU Marelli et sera développé spécifiquement.

Concernant notre boite de vitesse seamless (rapport suivant pré-engagé, permettant de descendre les vitesses à la volée), nous n'introduirons cette technologie qu'en milieux de saison car nous souhaitons être parfaitement sûr de sa fiabilité. Nous pensons pouvoir proposer cette innovation sur notre production de série mais devons encore optimiser son coût."

Boitier APX

Quel est justement la différence de votre budget entre Moto GP et Superbike?

"Celui du MotoGP est de 50% supérieur à celui du SBK. Notre approche rationnelle de la compétition nous permet d'aborder le Moto GP avec assez peu de différences. La saison SBK 2014 nous autorisait 8 moteurs. Mais le moteur du prototype est deux fois plus couteux. Cette année, nous aurons le droit à 12 propulseurs, l'an prochain à 9, ce qui fait donc varier les coûts.
La maintenance est actuellement faite à 100% ici, à Noale. Par la suite, nous envisageons des partenariats.
Pour supporter ces coûts importants, il faut une entreprise puissante. Le groupe Piaggio est le premier constructeur de deux roues en Europe, avec 150 000 machines vendues par an dont 40 000 en France, tous segments confondus. Aprilia a démontré de nombreuses fois par le passé, ses capacités à gagner face à des équipes puissantes en 125 cc et 250 cc. il n'est pas nécessaire d'avoir le plus gros budget du plateau. De plus, nous vendons nos machines de Superbike, Superstock, pièces et électronique Aprilia Racing ainsi que de nouveaux pack Race pour les nouvelles RSV4 (disponibles prochainement).
Le plus important est d'avoir les bonnes personnes dans l'équipe."

Conception Assistée par Ordinateur

Comment avez-vous procédé pour le choix de vos pilotes Moto GP

"Le choix n'a pas été facile. Celui d'Alvaro Bautista était le plus évident car nous cherchions un pilote ayant une grande expérience du Moto GP actuel, afin qu'il puisse comparer les qualités de notre machine à ses connaissances. Retenir le deuxième pilote nous a été plus compliqué. Le choix de Marco Melandri s'est finalement imposé à nous car son expérience passée est importante et il est également très rapide. Nous pensons qu'il saura nous aider à développer le prototype comme il a déjà su le faire en d'autres occasions (NDLR : pour BMW Superbike). Ces deux pilotes sont sous contrat pour deux ans. Enfin, nous discutons avec Max Biaggi pour que celui-ci soit notre pilote d'essai sur ce nouveau projet. Nous sommes très proches d'un accord.
Ce que nous n'avons pu faire avec Sylvain Guintoli qui avait également d'autres projets.

Romano Albesiano, Responsable du département course Aprilia

Comment se dérouleront vos essais à venir?

Les prototypes qui viennent de rouler à Jerez ont encore besoin de développement. Les prochains essais auront lieu sur le circuit de Sepang, Malaisie, en février 2015 et les machines auront alors beaucoup progressé.

Plus d'infos sur les motos engagées en Grand Prix moto