english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Pilote Johann Zarco

Double Champion du Monde Moto2 (2015, 2016)

Reale Avintia Racing Team - Ducati Desmosedici GP 19 #5

Johann Zarco - Crédit photo : Sebas Romero Johann Zarco a rapidement démontré une certaine aisance au guidon de pocket-bike. En 2003, il fait la rencontre d'un certain Laurent Fellon qui l'emmène dans les championnats italiens et européens. Dès sa première saison, Zarco termine 4e Junior en Championnat d'Europe de Pocket pike. Il passera ensuite par la place de vice-champion en Junior et en Senior.

Il est alors sélectionné pour prendre part à la Red Bull Rookie Cup, une compétition destinée à faire émerger les futurs talents et à les propulser vers les Grands Prix. Johann s'illustre en remportant le championnat grâce à ses 7 podiums en 8 courses. Cette même année 2008, il est appelé par le team Gabrielli en championnat d'Italie et s'illustre en remportant les deux courses de Vallelunga.

L'évolution est toute naturelle et Zarco est engagé par le WTE San Marino Team pour participer au Championnat du Monde 125 dès 2009. Pendant deux ans, Johann fait son apprentissage sur l'Aprilia du team italien et affiche une progression constante en terminant 20e puis 11e. En 2011, il signe chez Avant AirAsia Ajo, le team qui vient de remporter le championnat avec Marc Marquez. Les résultats ne se font pas attendre et Zarco enchaine les podiums même s'il devra attendre la toute fin de saison et le Grand Prix du Japon pour remporter son premier succès. Deuxième du championnat, il est promu dans la catégorie supérieure.

Zarco en 2011 sur la Derbi du team Ajo
Zarco en 2011 sur la Derbi du team Ajo

Progression constante en Moto2

En rejoignant JiR Racing sur une Motobi, Zarco ambitionne d'atteindre le top 10. Pari réussi pour le Français qui termine également Rookie of the Year. Il passe alors chez IodaRacing Project au guidon d'une Suter et poursuit sa progression en s'offrant deux podiums. Toujours sur une Suter, il rejoint alors Caterham, mais la première partie de saison est un calvaire pour le tricolore qui enchaine les déconvenues. Beaucoup plus performant sur la deuxième partie de saison, il s'offre 4 podiums et sa première pole position.

Toujours accompagné par Laurent Fellon, Johann saisit l'opportunité de retourner auprès d'Ajo Motorsport, l'équipe avec laquelle il avait brillé en 2011 en 125. Passé sur une Kalex, le Français franchit un cap. Sa première victoire lui tend les bras dès le Qatar, mais son sélecteur casse à quatre tours de la fin. Ce n'est que partie remise puisque Zarco remporte sa première course lors du GP suivant en Argentine. Il affiche alors un niveau bien supérieur à la concurrence, enchainant pas moins de 14 podiums en 18 courses et s'offrant 8 victoires et 7 poles. Sacré au Japon après l'abandon d'Esteve Rabat, le Français conclut la saison avec 352 points.

Zarco l'année de son premier titre Moto2
Zarco l'année de son premier titre Moto2

Alors qu'il aurait pu monter dans la catégorie reine, le Français préfère rester en Moto2 pour s'assurer une place dans une équipe de choix en MotoGP. Un choix audacieux, car jusqu'ici aucun pilote n'a jamais remporté deux fois le Moto2. La première partie de saison permet au tricolore de prendre de l'avance au classement malgré sa chute au Mans. Peu à peu rattrapé par Alex Rins, Zarco regagne en confiance et en performance pour finalement s'adjuger le titre au bout du suspens, devenant ainsi le premier pilote français double champion du monde, réalisant le premier doublé en Moto2 et terminant l'ensemble des courses deux saisons de suite.

Un passage mérité parmi l'élite

Pour 2017 et son arrivée dans la catégorie reine, Johann Zarco rejoint le team français Monster Yamaha Tech3 d'Hervé Poncharal où il est associé à un autre rookie, l'Allemand Jonas Folger. Bien que nouveau venu, le Français montre rapidement au plateau pourquoi il a été sacré deux fois de suite en Moto2. Dès la première course de la saison, Zarco s'installe en tête des débats avant de partir à la faute. Ce résultat blanc n'enlève en rien la performance du rookie qui surprend les cadors du championnat. Il enchaine d'ailleurs avec un premier top 5 dès l'Argentine, puis réédite sa performance trois fois de suite avant de signer son premier podium au Mans.

Zarco fait preuve d'une belle régularité et se classe même régulièrement devant les Yamaha YZR-M1 officielles. Il doit malheureusement composer avec quelques coups du sort, notamment à Saint-Marin où il tombe en panne d'essence et pousse sa moto jusqu'à l'arrivée sous les acclamations du public. Une performance héroïque pour un tout petit point seulement, mais qui montre la détermination du pilote. Avec deux autres podiums en fin de saison, mais aussi deux poles positions et 6 départs en première ligne, Johann Zarco s'offre les titres honorifiques de meilleur Rookie et de meilleur pilote indépendant. Pas mal pour une année de "découverte".

Zarco sur la Yamaha M1 du team Tech3
Zarco sur la Yamaha M1 du team Tech3

La saison débute comme la précédente s'était terminée et le Français affiche de plus en plus d'assurance. En pole dès le Qatar, il enchaine les premières lignes et passe près de la victoire en Argentine puis à Jerez. Au Mans, tout le monde espère voir le tricolore s'imposer et le miracle semble sur le point de se produire avec une nouvelle pole position. Mais alors qu'il lutte pour prendre les commandes de la course, il chute et abandonne. Les choses se compliquent alors pour le Français dont la Yamaha est à la peine. Il faudra attendre la fin de saison et la tournée du Pacifique pour le voir revenir en première ligne et signer un nouveau podium en Malaisie. Comme en 2017, il termine meilleur pilote indépendant.

L'erreur de parcours

Gros changement en perspective pour 2019. Alors que Tech3 a annoncé son départ vers KTM et que Yamaha a prolongé le contrat de Rossi, Zarco signe dans le team officiel du constructeur autrichien et acquiert pour la première fois le statut de pilote d'usine. Un nouveau défi se profile alors que la RC16 manque encore de compétitivité. Alors que Zarco est à la peine au guidon de sa nouvelle moto, trop physique à son goût, son coéquipier Pol Espargaro parvient lui a décrocher de bons résultats. Les relations se tendent rapidement entre le Français et le constructeur. Finalement, à l'été, Johann annonce qu'il mettra un terme à son contrat à l'issue de la saison. KTM ne l'entend pas de cette oreille et suspend le Français en le remplaçant par Mika Kallio, mais en lui laissant la possibilité de partir si une opportunité se présente.

Alors qu'il est en discussion avec Yamaha pour devenir pilote essayeur pour 2020, Zarco préfère finalement participer à trois Grands Prix avec le team LCR Honda en remplacement de Takaaki Nakagami devant être opéré. Alors que Lorenzo annonce sa retraite, c'est Alex Marquez qui est appelé en renfort, Zarco doit encore explorer d'autres pistes. Suscitant l'intérêt de Ducati, le tricolore reçoit le soutien du constructeur italien pour intégrer le team Reale Avintia Racing qui vient de mettre fin au contrat de Karel Abraham et passe au statut de team satellite. Zarco reçoit ainsi une Desmosedici GP19 pour 2020.

Fiche d'identité de Johann Zarco

  • Date de naissance : 16/07/1990
  • Lieu de naissance : Cannes
  • Moto : Ducati Desmosedici GP19
  • Team : Reale Avintia Racing Team
  • Coéquipier : Esteve "Tito" Rabat

Palmarès et résultats de Johann Zarco

Saison Catégorie Courses 1er 2ème 3ème Podiums Poles Moto Points Pos.
2019 MotoGP 16 0 0 0 0 0 KTM / Honda 30 18
2018 MotoGP 18 0 2 1 3 2 Yamaha 158 6
2017 MotoGP 18 0 2 1 3 2 Yamaha 174 6
2016 Moto2 18 7 2 1 10 7 Kalex 276 1
2015 Moto2 18 8 5 1 14 7 Kalex 352 1
2014 Moto2 18 0 0 4 4 1 Caterham Suter 146 6
2013 Moto2 17 0 0 2 2 0 Suter 141 9
2012 Moto2 17 0 0 0 0 0 Motobi 95 10
2011 125cc 17 1 6 4 11 4 Derbi 262 2
2010 125cc 17 0 0 0 0 0 Aprilia 77 11
2009 125cc 16 0 0 0 0 0 Aprilia 32 20

Plus d'infos sur les pilotes engagés en Grands Prix motos

KTM