Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Aujourd'hui, en mars 2039

La futurologie est une science qui passe rarement l'épreuve du lendemain. Mais c'est un exercice amusant, surtout à relire ses écrits vingt ans plus tard. Voyons voir du côté de 2039 comment les choses se passent.

Aujourd'hui, en mars 2039
Aujourd'hui, en mars 2039

Je remonte l'Avenue de l'Opéra en serrant un peu les fesses : le couvre-feu approche et je suis encore loin de ma destination. Je n'ai pas envie de pousser ma bécane sur une trop longue distance, après : elle a beau être électrique et légère, il faut quand même déplacer 55 kilos. 21h53. Dans sept minutes, le moteur sera coupé automatiquement pour faire des économies d'énergie.

Au moins suis-je à peu près en sécurité dans le flot de véhicules : je suis entouré d'une barrière infrarouge qui me protège de manière efficace contre les conducteurs étourdis. Si les voitures automatiques ont fait un flop, les détecteurs de collision et les correcteurs de trajectoire automatiques sont obligatoires sur les voitures depuis je ne sais plus trop quand, un peu comme l'ABS ou l'anti-tête-à-queue il y a trente ans. Sur les motos, on se contente d'émetteurs passifs : avoir des correcteurs automatiques serait trop dangereux -et puis on a manifesté contre ça.

La reconnaissance faciale ? On s'y fait. L'un des effets de bord c'est qu'avec les caméras de surveillance qui ont poussé partout, les délits de fuite sont devenus bien rares -il n'y a que les imbéciles et les naïfs qui s'imaginent pouvoir passer au travers. Même avec un casque sur la tête c'est peine perdue : avec seulement cinq images, la police obtient des données biométriques suffisantes pour identifier n'importe qui presque à coup sûr, même les petits malins qui ont essayé de rouler avec un oreiller glissé sous le blouson.

C'est comme toutes les technos : il y a du pour et du contre. Je sais que si d'aventure un type sans anticollision me fout par terre et se barre, il sera retrouvé neuf fois sur dix. J'ai échangé ça contre le couvre-feu énergétique, les impôts hebdomadaires et les véhicules électriques en ville.

Il faut quand même admettre que depuis que les véhicules thermiques ne sont plus autorisés dans le périmètre de l'A86, on respire carrément mieux à Paris. Entre 22 heures et 5 heures, on peut dormir la fenêtre ouverte. Pendant sept heures, on n'entend plus que le bruit des pas, des voix et de la pluie. C'est un peu comme l'interdiction de fumer dans les restaurants : on a râlé sur le moment, mais plus personne aujourd'hui ne serait d'accord pour faire marche arrière.

J'ai quand même gardé ma moto : une CB 330 F qui fête ses treize ans cette année. Elle est garée chez mes parents, en banlieue lointaine. Je la sors quelques week-ends par an après avoir rassemblé suffisamment de bons d'économies d'essence -merci Papa de me refiler ceux pour ta voiture qui ne roule plus. De chez eux, je file plein sud vers le Cantal où le réseau de surveillance est encore partiel. Je soupçonne l'Etat de traîner les pieds pour achever la couverture parce qu'il sait l'utilité sociale des zones "grises". Il préfère que l'on roule en France plutôt qu'au Luxembourg ou en Lombardie, rapport à la taxe de circulation kilométrique. Là-bas, on peut tomber l'airbag et déconnecter l'antipatinage sans risquer de se prendre une prune, mais ça coûte une blinde d'y aller.

Place de l'Opéra. Je fais super gaffe, ici : je me suis pris trois prunes depuis le début de l'année pour avoir mordu sur un passage piéton. Les nouvelles caméras ne rigolent pas du tout. Un coup de scan sur le gros flashcode du carénage, un autre sur celui de mon casque et pouf ! Amende de 520 euros débitée directement sur mon compte en banque avec notification par e-mail. Heureusement que les prunes sont indexées sur le "reste à vivre" : mon pote Antoine, avec son salaire, prend jusqu'à 1008 euros sur les carrefours les plus embouteillogènes de la capitale. On rêve du temps où on ne nous enlevait que 6 points sur le permis pour un passage piéton non respecté ou 135 euros pour être resté bloqué dans un carrefour.

Dix heures moins deux. Au moins j'aurai réussi à grimper jusqu'à la Place Clichy. De là, je vais pousser jusqu'à la maison. Comme d'autres, je me range le long du trottoir pour ne pas être surpris par la coupure d'alimentation du moteur. Une voiture me dépasse : lui va s'en prendre une sévère, sauf s'il arrive à rejoindre un parc de stationnement avant l'heure fatidique.

Quand j'ai commencé à rouler à moto il y a quarante ans, on enquillait le Périphe à 110-120 vers trois heures du mat' sans forcer ni penser à mal : c'était la norme. C'était même risqué de rouler à seulement 90 la nuit : pas assez vite par rapport aux voitures. C'est bien fini, ce temps-là. 50 maxi sur le Périphe, fermé de 23 heures à 4 heures et bardé de ralentisseurs comme si les radars et les caméras ne suffisaient pas.

Oui, les temps ont bien changé. En bien ou en mal, je ne sais pas. C'est juste différent d'avant. Quand j'y repense, c'est comme évoquer les trains fumeurs, les 18.000 morts par an sur les routes ou les bourrés au volant à la sortie des boîtes : tout ça c'est fini, mais on n'a pas perdu que ça dans l'histoire. J'imagine que c'est toujours du donnant-donnant : liberté contre sécurité. Combien seraient prêts à revenir en arrière ? A débrancher définitivement leur ABS ou leur anticollision, à couper les éthylodémarreurs et à voir à nouveau des imbéciles risquer la vie des autres pour se donner des airs virils ? Serions-nous prêts à renoncer à ces commodités technologiques que nous assimilons au progrès et au mieux-vivre ?

On en reparle en 2059, d'accord ?

Plus d'infos sur les chroniques

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Commentaires

XM

waaah! l'éclate! on va enfin pouvoir mourir en bonne santé avec tout ce progrès.
tu feras aussi une chronique sur les communautés de "déconnectés" qui se sont constituées pour refuser l'aliénation associée à tous ces beaux progrès, avec leurs convictions, leur histoire depuis leur fondation par Gilles AIJONE, leur contradictions et leurs luttes intestines, toussa?

19-03-2019 07:14 
PERSO

le pire c'est que c'est , au minimun exact et au pire en dessous de la verité !
la liberté c'est aussi accepter certains risques. je prefere etre libre avec des risques que d'etre en prison (parce que c'est une prison electronique , informatique) et en pseudo securité (car ce qui auront le pouvoir ne se géneront pas pour en abuser).
triste avenir , s'il existe.

19-03-2019 07:38 
guillaumev

J'ai envie de pleurer... triste

19-03-2019 08:57 
Karalex

BREF : c'était mieux avant ?

19-03-2019 10:14 
cajo

Citation
Karalex
BREF : c'était mieux avant ?

Si tu te poses la question, ma proposition serait de te dire que non, mais est-ce le sujet du cauchemar de KPOK ?

Perso ça me fait pas penser à hier, mais plutôt à aujourd'hui ... ou comment on accepte passivement des dérives sécuritaires, notamment (mais pas que !) en nous laissant séduire par la technologie connectée-envahissante-toute puissante et l'intelligence (sic) artificielle.

Alors certes, on peut évoquer le progrès et le bien vivre, mais on peut à l'opposé redouter la réduction d'autonomie, la dépendance, les limites plus importantes de nos capacités de réflexion pour pouvoir prendre nos vies en main, la réduction de nos espaces de liberté y compris dans la sphère privée, etc ...

Bref, je crains que notre soumission d'aujourd'hui à la technologie, mais aussi à l'économie dominante, à l'ordre, à la pensée unique et aux médias qui ne nous aident pas à réfléchir, ... nous coûte fort cher à l'avenir.

clin d'oeil

19-03-2019 12:28 
PERSO

lisez : 1984 de georges orwels , et vous verrez ou on va .

19-03-2019 13:38 
PERSO

citation : BREF : c'était mieux avant ?

pour l'instant je pense que non , mais pour un avenir semble t il proche ( a la vitesse ou se multiplie les mesures) , j'ai bien peur que oui .

19-03-2019 13:41 
Rackham

"Même avec un casque sur la tête c'est peine perdue : avec seulement cinq images...", seul ceux qui savent manipuler ces fameuses IA brouilleuses d'images peuvent encore rouler comme des furies, on les voit roulant tel un Akhal-Teke fonçant dans la nuit.

Bref l'avantage avec la technologie, c'est qu'il y a toujours un moyen de la hacker :)

19-03-2019 13:57 
Karalex

Citation
cajo
Citation
Karalex
BREF : c'était mieux avant ?

Si tu te poses la question, ma proposition serait de te dire que non, mais est-ce le sujet du cauchemar de KPOK ?

Perso ça me fait pas penser à hier, mais plutôt à aujourd'hui ... ou comment on accepte passivement des dérives sécuritaires, notamment (mais pas que !) en nous laissant séduire par la technologie connectée-envahissante-toute puissante et l'intelligence (sic) artificielle.

Alors certes, on peut évoquer le progrès et le bien vivre, mais on peut à l'opposé redouter la réduction d'autonomie, la dépendance, les limites plus importantes de nos capacités de réflexion pour pouvoir prendre nos vies en main, la réduction de nos espaces de liberté y compris dans la sphère privée, etc ...

Bref, je crains que notre soumission d'aujourd'hui à la technologie, mais aussi à l'économie dominante, à l'ordre, à la pensée unique et aux médias qui ne nous aident pas à réfléchir, ... nous coûte fort cher à l'avenir.

clin d'oeil

C'est plutôt pessimiste, c'est pour ça que j'ai posé cette question. Je fais partie des jeunes motards (j'ai 24 ans), et tous les vieux motards (que jamais) que je connais me louent l'"époque bénie où on avait encore le droit de rouler", et que toutes ces évolutions nous font devenir plus dépendants, moins libres...

Mais quand même, y'a de quoi sourire, on est passé de ~11500 morts en France sur les routes en 1986 à ~3500 en 2017, on a des équipementiers qui nous permettent de passer d'un accident potentiellement mortel à des blessures dont on peut se remettre sans séquelles grâce à des matériaux plus performants, des casques bien conçus, la technologie de l'Airbag qui arrive petit à petit. Ma moto à l'ABS, et je le remercie à chaque jour de pluie, à chaque freinage appuyé pour éviter quelqu'un qui me fait une queue de poisson.

Et puis la technologie c'est pas une entité toute puissante qui contrôle les hommes, si tu estimes que les méchants médias te formatent, tu peux éteindre ta télé. Si tu estimes que l'ABS c'est trop, tu débranches le fusible, si tu trouves que le dernier essai du Katana réalisé par le Repaire, il est pourri, tu ferme ton ordi, tu réserves l'essai et tu vas le tester toi même.

Quand on voit tout le stress qu'on se tape déjà au quotidien, avec le boulot, la politique, les attentats, si je peux rester zen sur ma moto, c'est cool. Loin des conflits FFMC vs Perrichon vs Hidalgo vs je-sais-pas-qui, calé à 80, je sillonne les routes tranquille, parce qu'à moto on prend notre temps, mon pti SV consomme quasiment rien, il refait beau, et puis je réalise qu'en fait la vie elle est pas si pourrie que ça aujourd'hui en fait respect

19-03-2019 14:27 
cajo

Karalex > Je n'ai pas du tout l'intention de te noircir un avenir que je souhaite le meilleur possible, sois tranquille ... d'autant qu'avoir 25 piges aujourd'hui m'irait tout à fait clin d'oeil !

Sans être dans les extrêmes pour revenir aux charrettes et autres clichés réducteurs-moqueurs à 2 balles, peut-on s'interroger sur la sécurité béate et l'assistante permanente qui s'impose à l'insu de not' plein gré pour notre "bien être" ... ?

pipeau

19-03-2019 15:01 
nanou17

2018 3500 morts sur les routes , 10 000 suicides , 2038 : 35 morts sur la route (bugs ) 40000 suicides , ça fait rêver ton monde futur , m'en fout , ch'rais plus là

19-03-2019 16:00 
KPOK

Citation

Et puis la technologie c'est pas une entité toute puissante qui contrôle les hommes, si tu estimes que les méchants médias te formatent, tu peux éteindre ta télé.

Hmmm... non ?

Non, tu ne peux pas éteindre ta télé. La télé te rattrape par le biais de ceux qui la regardent, l'absorbent et te la renvoient sans te demander ton avis.

Cela n'a rien de nouveau : échapper à la société est presque impossible tant celle-ci s'est étendue à l'ensemble de la planète.

Sur ton île déserte, tu es rattrapé par les émissions de télé et de radio qui passent quand même au travers de ta tête même si tu n'as pas de poste ; tu est rattrapé par les déchets qui s'échouent sur ta plage ; tu est rattrapé par les courants marins qui changent, par les vents qui tournent, par les ouragans qui migrent, par les invasions d'espèces étrangères qui modifient son équilibre.

En réalité, les choix qui s'offrent à nous sont très limités : nous avons créé une société à laquelle rien de doit échapper. Ni qui tu vois, ni ce que tu lis, ni ce que tu manges ; de là, il n'est pas bien dur de déterminer ce que tu penses : demande à Google.

Nous vivons en symbiose avec la technique. Sans elle, que sommes-nous ? Sans l'électricité, qui ne fait pourtant pas partie de mes besoins naturels, combien de temps puis-je survivre ?

(ceci n'est pas une attaque contre toi,hein, c'est juste des remarques générales quant à cette erreur fréquente sur la neutralité du 'progrès' ; le progrès n'est pas neutre, il pose ses conditions)

19-03-2019 16:16 
Karalex

Citation
KPOK
Citation

Et puis la technologie c'est pas une entité toute puissante qui contrôle les hommes, si tu estimes que les méchants médias te formatent, tu peux éteindre ta télé.

Hmmm... non ?

Non, tu ne peux pas éteindre ta télé. La télé te rattrape par le biais de ceux qui la regardent, l'absorbent et te la renvoient sans te demander ton avis.

Cela n'a rien de nouveau : échapper à la société est presque impossible tant celle-ci s'est étendue à l'ensemble de la planète.

Sur ton île déserte, tu es rattrapé par les émissions de télé et de radio qui passent quand même au travers de ta tête même si tu n'as pas de poste ; tu est rattrapé par les déchets qui s'échouent sur ta plage ; tu est rattrapé par les courants marins qui changent, par les vents qui tournent, par les ouragans qui migrent, par les invasions d'espèces étrangères qui modifient son équilibre.

En réalité, les choix qui s'offrent à nous sont très limités : nous avons créé une société à laquelle rien de doit échapper. Ni qui tu vois, ni ce que tu lis, ni ce que tu manges ; de là, il n'est pas bien dur de déterminer ce que tu penses : demande à Google.

Nous vivons en symbiose avec la technique. Sans elle, que sommes-nous ? Sans l'électricité, qui ne fait pourtant pas partie de mes besoins naturels, combien de temps puis-je survivre ?

(ceci n'est pas une attaque contre toi,hein, c'est juste des remarques générales quant à cette erreur fréquente sur la neutralité du 'progrès' ; le progrès n'est pas neutre, il pose ses conditions)

Jamais je n'ai dit que le progrès était neutre, ni que c'était tout génial. Parce que j'apporte un point de vue opposé, tu me renvoies l'image de l’île déserte. Ce n'est pas mon propos.

Ce que je dis, c'est qu'à partir du moment ou c'est l'Homme qui fait ce progrès, tu peux être conscient et ne pas agir comme un zombie, déconnecté au sens littéral, sans cerveau. D'ailleurs, si tu relis mon message, tu verras qu'il est parfaitement en accord avec ton passage "Nous vivons en symbiose avec la technique". Il faut savoir prendre ce que la technologie t'offre de bon, et t'en détacher, même sur des petites choses.

D'ailleurs, tant qu'à parler d'aliénation, ça me rappelle quand Le Repaire a fêté ses 20 ans sur le trophée Andros. Au départ de la course moto, j'ai été sidéré de voir que personne ne regardait la course, préférant la filmer au smartphone, dans une qualité dégueu pour un film de 10 secondes qu'ils ne regarderont sans doute jamais. Ben tu vois dans ce cas, te détacher de la technologie (SANS PARLER D'ALLER SUR UNE ÎLE DÉSERTE), c'est juste regarder avec tes yeux, et déjà tu fais un premier pas. Tu peux pas te détacher à 100% de la technologie, mais faut arrêter de croire que nous sommes incapables d'avoir un minimum de contrôle. C'est comme les gens qui disent "C'est la faute à la société" en balançant les bras dans tous les sens.

Et le coup de la TV, c'était surtout pour répondre à l'éternel argument de la bien pensante et des médias qui ne nous aident pas à réfléchir. Et si la TV s'impose à toi comme tu le dis, c'est qu'il y a quelqu'un pour la regarder. Si BFMTV fait son journal en continu, c'est parce que tout le monde regarde le journal en continu et que ça marche. Si tout le monde arrête de regarder les journaux en continu, plus personne ne parlera des journaux en continu, et plus personne ne fera de journaux en continu. Et je vous rassure, pour avoir bossé dans une autre vie au Repaire (qui continue un peu avec la couverture SBK MotoGP), et avoir effectué quelques piges à la radio, et même des stages en TV, aucun gros lézard vert ou portrait de Macron n'est affiché nulle part.

19-03-2019 17:28 
XM

c'est pour ça qu'il faut vraiment que KPOK fasse cette Kronik sur les "déconnectés"! évoquée dans mon premier post.
on peux toujours polémiquer en poussant à l'extrême les concepts opposés, en l'occurrence "aucune liberté ne mérite un risque pour la sécurité" vs "aucune sécurité ne mérite un risque pour la liberté". c'est intéressant et ça aide tout le monde à se faire sa propre opinion (tant que les échanges restent corrects comme présentement). V à tous

20-03-2019 08:27 
Dblz

Le problème de la futurologie c'est que c'est une science de plus en plus complexe, car le futur n'est plus ce qu'il était.

20-03-2019 10:08 
Karalex

Citation
XM
"aucune liberté ne mérite un risque pour la sécurité" vs "aucune sécurité ne mérite un risque pour la liberté".

Un vrai bon sujet de philo, sachant que le principe même de liberté inclut forcément des risques, reste à savoir 1) si ça vaut le coup, et 2) c'est ce qu'on veut. C'est pour ça que j'ai pris l'argument du chiffre de la mortalité parce qu'il illustre parfaitement cette question. D'un côté on se plaint d'être moins libres à cause des lois, que la technologie est présente sur toutes nos motos et que c'est nul parce qu'on est moins autonome, mais en attendant on a réduit par trois le nombre de tués sur les routes.

Et puis ensuite y'a un autre point qu'on a pas abordé mais c'est le côté faillible de l'Homme. On a du mal à accepter qu'un ordinateur puisse réagir beaucoup plus vite que nous. A moto on a le sentiment d'être un peu au dessus du lot, avec un sentiment de liberté qui nous fait oublier qu'au moment de prendre les freins parce qu'on a pas vu le virage, on va avoir le temps de réaction qui varie selon la fatigue, ce qui passe par la tête, et pendant ce temps la barrière se rapproche, on le voit, on a peur, on dose mal le freinage, on bloque une roue et on finit dans le ravin. L'ordinateur n'est pas infaillible, mais il ne connait ni peur, ni fatigue, il est pas préoccupé par la fait que son patron lui demande de faire 45H de boulot par semaine en étant payé au SMIC, il a pas ses gosses à aller récupérer.

20-03-2019 10:52 
Bee Loo

Trop de sécurité nuit gravement à la liberté.
Le progrès a du bon, comme certains le disent : ABS, équipements de protection plus performants, ... Il ne réduit pas notre liberté. En revanche la surveillance exacerbée, les limitations en tous genres, le contrôle à distance, là oui on va vers un monde bien désespérant.
Profitons de ce qu'on a aujourd'hui !

20-03-2019 11:43 
L'iguane

Citation
Karalex
D'un côté on se plaint d'être moins libres à cause des lois, que la technologie est présente sur toutes nos motos et que c'est nul parce qu'on est moins autonome, mais en attendant on a réduit par trois le nombre de tués sur les routes.

Mais si tu as peur de te faire bobo, rien ne t'oblige à faire de la moto.

20-03-2019 11:56 
Karalex

Citation
L'iguane
Citation
Karalex
D'un côté on se plaint d'être moins libres à cause des lois, que la technologie est présente sur toutes nos motos et que c'est nul parce qu'on est moins autonome, mais en attendant on a réduit par trois le nombre de tués sur les routes.

Mais si tu as peur de te faire bobo, rien ne t'oblige à faire de la moto.

Il ne s'agit pas seulement de "te faire bobo", mais aussi "faire bobo" aux autres. Quand je roule je suis pas tout seul sur la route. La personne en face de moi a le droit de ne pas crever parce que je maîtrise pas ma moto. Et puis un accident, c'est aussi mobiliser des gens, des secours, des moyens.

Effectivement tu as raison, j'ai peur de me "faire bobo" à moto donc je fais attention. Dois-je arrêter pour autant ?

20-03-2019 12:22 
L'iguane

Jusqu'à preuve du contraire, la fameuse technologie embarquée sur nos motos (ABS, DTC, etc...) ne sert pas à sauver les autres.


Citation
Karalex

Effectivement tu as raison, j'ai peur de me "faire bobo" à moto donc je fais attention. Dois-je arrêter pour autant ?

Commence à me gaver cette société où certains veulent faire des activités à risques mais sans danger. C'est ce qui m'a fait arrêter le para, j'espère que ça ne va pas aller jusqu'à me dégoûter de la moto...

20-03-2019 12:37 
KPOK

Citation

Le problème de la futurologie c'est que c'est une science de plus en plus complexe, car le futur n'est plus ce qu'il était.

Putain de futur qui fait tout rien que de rester dans l'avenir pour demeurer imprédictible. : )

Citation

Le progrès a du bon (...) Il ne réduit pas notre liberté.

Je suis persuadé du contraire. De quoi ne peut-on plus se passer aujourd'hui et qui était parfaitement superflu/ridicule/inutile il y a un quart de siècle ?

20-03-2019 12:42 
PERSO

citation : Commence à me gaver cette société où certains veulent faire des activités à risques mais sans danger. C'est ce qui m'a fait arrêter le para, j'espère que ça ne va pas aller jusqu'à me dégoûter de la moto…

c'est bien vrai ! on veut de l adrenaline mais pas en danger , c'est contracdictoire !

et oui l abs est utile , la ceinture aussi etc mais les nouvelles mesures vont toutes vers un flicage avec rançons. tu payes , tu continue , Rien a voir avec un gain de securité .
ouvrez lez yeux !

20-03-2019 12:52 
fift

Citation
PERSO
les nouvelles mesures vont toutes vers un flicage avec rançons. tu payes , tu continue , Rien a voir avec un gain de securité .
ouvrez lez yeux !


Un exemple ?

20-03-2019 13:01 
Karalex

Citation
L'iguane
Jusqu'à preuve du contraire, la fameuse technologie embarquée sur nos motos (ABS, DTC, etc...) ne sert pas à sauver les autres.

Ces technologies sont censés réduire le risque d'accident, si tu te vautres en virage, que tu percutes la personne en face, tu peux lui faire bobo.


Citation
L'Iguane
Commence à me gaver cette société où certains veulent faire des activités à risques mais sans danger. C'est ce qui m'a fait arrêter le para, j'espère que ça ne va pas aller jusqu'à me dégoûter de la moto...

Ce que je n'arrive visiblement pas à faire comprendre dans mon propos, c'est pas le fait de prendre des risques qui dérange, mais c'est que y'a pas que toi dans la balance, je considère que quand je prends ma moto, si je me mets en danger, je mets également en danger les autres parce qu'avec ma faible expérience de la moto, je peux avoir un accident avec un tiers qui n'a rien demandé, que je peux le blesser gravement.

Mais bon, visiblement y'a des sujets sensibles sur lesquels quand on est pas d'accord on reçoit le mépris en face pour seule réponse sourire

20-03-2019 13:15 
Godzilla

Citation
Karalex

..... Ma moto à l'ABS, et je le remercie à chaque jour de pluie, à chaque freinage appuyé pour éviter quelqu'un qui me fait une queue de poisson.


..... calé à 80, je sillonne les routes tranquille, parce qu'à moto on prend notre temps




Ben en tout cas, avant c'était différent, les seuls qui roulaient "calé à 80" c'était les troupeaux de customs, et encore...

Et je trouve curieux/inquiétant/bizarre de ne plus envisager de rouler sans ABS dès qu'il fait semblant de pleuvoir. Avant l'ABS il y avait le cerveau du motard, et il fonctionne encore.

Oui, avant c'était différent.
Et mieux, je trouve.

20-03-2019 14:10 
BIG83

Salut
L'Iguane
Ta remarque sur l'ABS me laisse perplexe. Dans l'hypothèse où tu roules seul sur la planète, non il ne sauve pas les autres.
C'est sûr que sans ABS tu te prends le Q d'un 44 tonnes, tu n'as pas mis en danger la vie du chauffeur.
Sur un piéton, un vélo, ça change un peu la donne, non ?

Je n'ai pas d'ABS sur ma pétoire, je fais avec. Quand j'utilise des bécanes avec ABS ( service ) je trouve que parfois ça a du bon....

Le parachutisme ? Tu as arrêté pourquoi ?

J'imagine que les normes n'évoluent pas comme tu le souhaiterais et cela t'à décidé à arrêter. Alors qu'on peut penser qu'un parachutiste qui ne respecte pas les règles ne met pas grand monde en danger, à part lui. ( et encore...)

Maintenant, reste le problème des poursuites, des dommages et autres. On sait très bien que tout le monde veut pratiquer comme il entend, son activité préférée, s'insurge contre certaines règles ( à tort ou raison ) mais qu'en tout cas, en cas de pépin, cherche toujours à se retourner contre quelqu'un ( l'organisateur, le système....) ou en tout cherche à se déresponsabiliser...

Je l'ai toujours dit : Tu ne veux pas respecter des règles qui ne mettent qu'en danger ta propre personne ( casque, ceinture, parachute sourire ), OK, mais aucun recours possible...
Tu assumes.

V

20-03-2019 14:20 
Karalex

Citation
Godzilla
Ben en tout cas, avant c'était différent, les seuls qui roulaient "calé à 80" c'était les troupeaux de customs, et encore...

Alors là, l'image que je peux renvoyer à ceux estiment que c'est une conduite troupeau, j'en ai pas grand chose à faire super Si il faut rouler à 140 sur départementale pour avoir le label "motard de France", ben tant pis je l'aurais pas

Citation
Godzilla
Et je trouve curieux/inquiétant/bizarre de ne plus envisager de rouler sans ABS dès qu'il fait semblant de pleuvoir. Avant l'ABS il y avait le cerveau du motard, et il fonctionne encore.

Ce qui est intéressant c'est qu'on est jamais dans la nuance. Parce que j'ai dit plus haut que j'étais content d'avoir mon ABS, tu estimes que je ne ne suis pas capable de rouler pas quand je n'en ai pas. J'ai pas dit ça mais bon. Je suis juste content de l'avoir. Je ne l'ai pas déclenché jusqu'à maintenant, mais je suis conscient qu'il peut m'éviter bien des soucis le jour ou j'en aurais besoin.

20-03-2019 15:01 
virtualgf

"Je l'ai toujours dit : Tu ne veux pas respecter des règles qui ne mettent qu'en danger ta propre personne ( casque, ceinture, parachute sourire ), OK, mais aucun recours possible...
Tu assumes."

Rappelle-nous le montant de la prune pour "non port de la ceinture" ou du casque ?

20-03-2019 15:33 
L'iguane

Citation
BIG83
Le parachutisme ? Tu as arrêté pourquoi ?

Parce que la fédé a édicté des nouvelles règles qui bridaient mon autonomie.
En gros il y avait des trucs qu'on m'autorisait ou que j'étais en capacité de faire, que je n'avais plus le droit de faire parce que je n'avais pas le nouveau brevet idoine.

20-03-2019 16:09 
Nounours48

Mes 3 sous perso :
Big je ne suis pas fan de cette approche, tu manges fast food, tu assumes tes ennuis de santé ?
Tu ne fais pas de sport idem ?
etc etc

Il y a un cadre législatif, on l'aime ou pas mais c'est lui et seulement lui qui définit ce qui est interdit de faire.
Bon avec cette approche là le soucis c'est que régulièrement les lois pondues sont au mieux aberrantes ... au pire iniques.

20-03-2019 16:10 
PERSO

citation : PERSO
les nouvelles mesures vont toutes vers un flicage avec rançons. tu payes , tu continue , Rien a voir avec un gain de securité .
ouvrez lez yeux !


Un exemple ?

plein d'exemple : les radars fixes et les voitures radars et la video surveillance , ils verbalisent mais si tu dis que tu n'étais pas au volant , tu règles l amende et puis tu peux recommencer .
tu te gares mal , c'est la voiture ou la moto qui est verbalisé, tu payes et c'est bon .
les contrôles alcool drogue ou tel au volant (pourtant tres dangereux)
pas beaucoup de contrôle , pourtant là tu peux pas dire que ce n'est pas toi.

20-03-2019 20:32 
PERSO

apres une societé ou la solidarité prends en charge tout le monde , doit aussi demander des contreparties .
celui qui risque sa vie ou sa santé , en cas de problemes , tout le monde va payer pour ses soins et la raparation de sa moto ou voiture. ça peut necessité une surveillance par le système et une diminution des permissions de prise de risque .

mais il faut aller au bout de cette logique et donc au nom de cette solidarité dans les problemes , il faut interdire la cigarette , l'alcool , les sports a risque , le velo sur la route ,le vtt , les rollers, la trotinette,le vol a voile , le delta , l'ulm, le ski hors piste , l'alpinisme , la natation en mer , la traversé en solitaire etc
et sanctionner par des amendes tres severes tous ces comportements.
bref il faut tout interdire , c'est plus sur!
en plus on aura plus besoin d'assurance .

20-03-2019 20:41 
Karalex

Citation
PERSO
mais il faut aller au bout de cette logique et donc au nom de cette solidarité dans les problemes , il faut interdire la cigarette , l'alcool , les sports a risque , le velo sur la route ,le vtt , les rollers, la trotinette,le vol a voile , le delta , l'ulm, le ski hors piste , l'alpinisme , la natation en mer , la traversé en solitaire etc
et sanctionner par des amendes tres severes tous ces comportements.
bref il faut tout interdire , c'est plus sur!
en plus on aura plus besoin d'assurance .

Je pense pas qu'il faille aller jusque là. Le curseur c'est à partir du moment ou tes actions peuvent avoir des conséquences grave pour les autres. Tu clopes, c'est toi qui prends les risques mais à condition de souffler dans la tronche de l'autre, il aura rien. Et tout n'est pas comparable non plus. (comparer les risques du vélo avec une conduite à 300KM/h...)

Les sports extrêmes, on y classe souvent les sports mécaniques à juste titre, mais la les risques sont acceptés par tous ceux qui y participent, et c'est pour ça que personnellement j'adore aller sur les circuits ou sur les rallyes routiers. C'est très encadré, ça n'empêche pas les drames, mais tu n'as que des pilotes qui acceptent ces risques, et personne n'en a pas voulu.

Le cycliste / piéton et même automobiliste que tu vas blesser voir tuer parce que tu as voulu ressentir le plaisir d'atteindre le rupteur en sixième, il a rien demandé à personne lui...

20-03-2019 21:17 
PERSO

je dis que le probleme c'est que notre mode de fonctionnement est solidaire ;
le fumeur met sa vie en danger a coup sur et les soins et autres incapacités qui vont decouler de son comportement , c'est tout le monde qui va en payer le prix (securite sociale , arret maladie etc) et idem pour les autres comportements a risque. donc il faut , soit lui faire payer les consequences de sa clope , soit lui interdire , car dans vos logiques il met en cause tout le monde. pourquoi devrions nous payer pour un type qui fait du parapente, se casse la gueule (c'est assez frequent). pourquoi s'en prendre que aux autos et motos ?
apres des motards qui tuent des gens , c'est assez rares , ils se tuent surtout!
le pilote sur piste accepte les risques , ok , mais les consequences en cas de chute seront assumés par la solidarité, donc nous tous .
c'est ça qui fait que les restrictions sont de plus en plus nombreuses.
ça coute trop cher a la collectivité.
c'est aussi a prendre en compte.
et on voit bien qu'il n'y a pas de limite au curseur, hier a 90 ont eté de bon conducteur , aujourd'hui , ont est dangereux , demain a 80 on sera peut etre dangereux etc. le curseur est trop mobile , jusqu'ou ira t il ??

20-03-2019 22:03 
L'iguane

Citation
PERSO
le curseur est trop mobile , jusqu'ou ira t il ??

Il ira jusqu'à ce que les jeunes générations trouvent qu'on peut plus rouler et que c'était mieux avant.

20-03-2019 22:15 
virtualgf

"Il ira jusqu'à ce que les jeunes générations trouvent qu'on peut plus rouler et que c'était mieux avant."

Et après ? C'est déjà comme cela actuellement et à part râler personne ne peut rien y faire vu que la majorité vote pour toujours plus de contrôle/restrictions.

Au regard des autres problèmes de la vie cette perte progressive de libertés apparaît pour beaucoup de gens comme totalement secondaire. Revenir en arrière ne sera jamais possible.

Nos vies sont une somme de petites résignations. "Les petits ruisseaux..."

21-03-2019 09:47 
Godzilla

Citation
Karalex
Citation
Godzilla
Ben en tout cas, avant c'était différent, les seuls qui roulaient "calé à 80" c'était les troupeaux de customs, et encore...

Alors là, l'image que je peux renvoyer à ceux estiment que c'est une conduite troupeau, j'en ai pas grand chose à faire super Si il faut rouler à 140 sur départementale pour avoir le label "motard de France", ben tant pis je l'aurais pas

Citation
Godzilla
Et je trouve curieux/inquiétant/bizarre de ne plus envisager de rouler sans ABS dès qu'il fait semblant de pleuvoir. Avant l'ABS il y avait le cerveau du motard, et il fonctionne encore.

Ce qui est intéressant c'est qu'on est jamais dans la nuance. Parce que j'ai dit plus haut que j'étais content d'avoir mon ABS, tu estimes que je ne ne suis pas capable de rouler pas quand je n'en ai pas. J'ai pas dit ça mais bon. Je suis juste content de l'avoir. Je ne l'ai pas déclenché jusqu'à maintenant, mais je suis conscient qu'il peut m'éviter bien des soucis le jour ou j'en aurais besoin.



Je ne te visais pas en particulier, et je ne juge ni ta conduite ni ta façon de l'envisager.
Pas toujours se sentir visé même si on vous cite.

21-03-2019 13:36 
Karalex

Citation
Godzilla
Je ne te visais pas en particulier, et je ne juge ni ta conduite ni ta façon de l'envisager.
Pas toujours se sentir visé même si on vous cite.

Ok, au temps pour moi dans ce cas. V

21-03-2019 14:26 
fift

Citation
PERSO
hier a 90 ont eté de bon conducteur , aujourd'hui , ont est dangereux , demain a 80 on sera peut etre dangereux etc. le curseur est trop mobile , jusqu'ou ira t il ??

Non, ça n'a pas été le discours.
Le discours a été : à 80 km/h, il y aura moins d'accidents mortels qu'à 90 km/h (indépendamment de la dangerosité ou pas des conducteurs). C'est assez imparable : statistiquement, sur l'ensemble du pays, baisser la vitesse de 10 km/h va forcément avoir une incidence (mesurable ou pas, ça, c'est autre chose).

21-03-2019 16:25 
Godzilla

Citation
fift
C'est assez imparable : statistiquement, sur l'ensemble du pays, baisser la vitesse de 10 km/h va forcément avoir une incidence (mesurable ou pas, ça, c'est autre chose).



Non.
Ce n'est imparable que sur le papier.

Dans la réalité, et ceux qui roulent l'ont constaté, on se retrouve à rouler à 75, 70 km/h en convoi derrière des gens qui flippent de croiser un radar.
On roule donc moins vite, mais dans des conditions beaucoup moins sereines qu'avant, avec moins de respect qu'avant des distances de sécurité.

22-03-2019 10:52 
fift

Oui, je ne nie pas que dans un bon nombre de cas, ce soit pénible à rouler. Et ça peut même susciter des situations dangereuses, genre un mec qui en a marre et dépasse sans visibilité. Mais prends le total, et tu verras que ces cas sont bien moins nombreux que les accidents évités / à la dangerosité diminuée.

Les chocs ont lieu moins vite d'une part, et tu as aussi plus le temps de réagir en cas d'imprévu, d'autre part.


Encore une fois, je ne souscris pas, mais alors pas du tout à cette baisse de limitation. Juste qu'il faut trouver les bons arguments (augmentation des temps de trajet, par ex., et encore, faut l'étayer).

22-03-2019 11:01 
Godzilla

Je ne pense pas qu'il y ait besoin d'arguments.
Ca a été fait pour faire rentrer de l'argent, c'est tout.
Il me semble que cette raison est assez mauvaise, bien loin d' une quelconque idée de sécurité routière, donc je ne trouve pas utile de chercher plus loin.

Si en 2018/19 on ne peut pas rouler à 90 sur route avec des véhicules modernes, autant revenir à la charrette à bestiaux.

22-03-2019 14:37 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous