english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Les bases du MotoGP

Règlements sportifs et techniques des Grands Prix moto

Les bases du MotoGP - crédit photo : David ReygondeauLe Championnat du Monde MotoGP est considéré comme la catégorie reine du sport motocycliste et oppose les pilotes les plus rapides du monde au guidon de prototypes surpuissants sur des dizaines de circuits à travers le monde.

3 catégories

Le MotoGP comprend en réalité trois catégories bien différentes ; le Moto3, le Moto2 et le MotoGP.

Moto3

Remplaçant les 125 cm3 depuis 2012, la catégorie Moto3 est ouverte aux machines motorisées par un monocylindre 250 cm3 4 temps ainsi qu’aux pilotes âgés entre 16 et 28 ans. Toutes les machines sont équipées de pneus Dunlop.

Moto2

La Moto2, catégorie remplaçant les 250 cm3 depuis 2010, est ouverte à tous les pilotes de plus de 16 ans. En revanche, la motorisation des machines est fournie pour tous les pilotes par Honda. Toutes les motos sont donc équipées du même moteur 600 cm3 4-temps développant 140 chevaux. Les motos disposent par ailleurs d’un châssis prototype libre pour chaque team. Cette situation permet d’accentuer la concurrence lors des courses et de récompenser le seul talent des pilotes. Toutes les machines sont équipées de pneus Dunlop.

MotoGP

Enfin, la catégorie MotoGP réunit les meilleurs pilotes au monde, âgés d’au moins 18 ans, sur des machines dont la cylindrée ne doit pas excéder 1.000 cm3. Dans le cadre de l'évolution technique des machines, la catégorie reine accueille deux sous-catégories : Factory et Open. Dans le fond, les machines sont identiques, mais les Open utilisent l’ECU (programmateur électronique) défini par l’organisateur en échange d’un réservoir plus important ainsi que d’un plus grand nombre de pneus et de moteurs utilisables dans la saison. Le statut Factory/Open est abandonné en 2016 avec le passage de toutes les équipes sous l'ECU unique du MotoGP.

Jusqu'en 2015, Bridgestone était le manufacturier unique de la catégorie reine, mais ce sont les pneumatiques Michelin qui équipent les 1.000 cm3 depuis le début de la saison 2016.

MotoGP Caractéristiques
Moteur Moteur de 4 cylindres ou moins, 4-temps
Cylindrée Inférieure ou égale à 1.000 cm3, alésage maximal de 81 mm
Nombre de moteurs 9 par pilote et par saison
Réservoir 22 litres
Poids < 800 cm3 : 150 kg minimum
801 – 1000 cm3 : 157 kg minimum
Centrale électronique / Logiciel Magneti Marelli / Défini par l’organisateur

Bridgestone est actuellement le manufacturier unique de la catégorie reine

Calendrier

La saison de MotoGP se tient habituellement sur 18 week-ends de Grands Prix répartis sur l’ensemble de la planète. La majeure partie des rendez-vous se tient en Europe, mais le Championnat du Monde se termine toujours par une tournée en Asie et en Océanie.

Chaque week-end se déroule sur trois jours, du vendredi au dimanche. La première journée comprend deux séances d’essais libres pour chaque catégorie. Le samedi est dédié à la fin des essais libres et aux qualifications. Enfin, le dimanche les pilotes participent au Warm-up dans la matinée avant de prendre le départ de la course.

Départ groupé des pilotes MotoGP à Jerez

L’épreuve d’Assen possède une particularité puisque les courses s’y tiennent le samedi et les essais débutent ainsi le jeudi. L’autre particularité du championnat se présente au Qatar puisqu’il s’agit de la seule épreuve de la saison où la course se tient de nuit. Généralement, la course de Losail ouvre la saison.

Horaires Moto3 Moto2 MotoGP
Vendredi
Essais libres 1 09:00 - 09:40 10:55 - 11:40 09:55 - 10:40
Essais libres 2 13:10 - 13:50 15:05 - 15:50 14:05 - 14:50
Samedi
Essais libres 3 09:00 - 09:40 10:55 - 11:40 09:55 - 10:40
Essais libres 4 - - 13:30 - 14:00
Qualification 1 12:35 - 13:15 15:05 - 15:50 14:10 - 14:25
Qualification 2 - - 14:35 - 14:50
Dimanche
Warm Up 08:40 - 09:00 09:10 - 09:30 09:40 - 10:00
Course 11:00 12:20 14:00


Qualifications

Afin de déterminer l’ordre des pilotes sur la grille de départ, ces derniers prennent part à une séance qualificative. Dans les catégories Moto2 et Moto3, tous les pilotes engagés sur l’épreuve participent à une séance de qualifications de 45 minutes. Les pilotes sont ensuite classés en fonction de leur meilleur temps.

En MotoGP, le format de qualification est quelque peu différent. En effet, on tient ici compte des temps réalisés lors des essais libres. Les dix meilleurs pilotes au cumul des 4 séances d’essais libres sont directement qualifiés pour la 2ème séance qualificative (QP2), tous les autres doivent participer à la première séance qualificative (QP1). Les deux meilleurs pilotes de la QP1 se qualifient pour la QP2 tandis que les autres sont classés par ordre de leur chrono à partir de la 13ème place sur la ligne de départ. Enfin, la QP2 permet d’établir l’ordre des 12 premiers pilotes sur la grille.

Courses

Le nombre de tours pour chacune des courses de la saison est défini par la direction de course une fois que le calendrier est validé par la Fédération Internationale de Motocyclisme. Les courses sont calculées pour durer entre 40 et 45 minutes et doivent couvrir une distance comprise entre 95 et 130 km.

Valentino Rossi sur le prototype Yamaha YZR-M1

Système de points et classement

A l'issue de chaque course, chaque pilote marque un certain nombre de points en fonction de son classement. Seuls les quinze premiers pilotes de la course engrangent des points. En Moto3, Moto2 et MotoGP les points se répartissent de la façon suivante en fonction de l'arrivée du pilote :

  1. 25 points
  2. 20 points
  3. 16 points
  4. 13 points
  5. 11 points
  6. 10 points
  7. 9 points
  8. 8 points
  9. 7 points
  10. 6 points
  11. 5 points
  12. 4 points
  13. 3 points
  14. 2 points
  15. 1 points

Sanctions

En course et durant les essais, la violation ou l’inobservation d’obligations, comme le respect d’un drapeau, sont passibles de multiples sanctions. Ainsi, les pilotes peuvent se voir infliger un Ride-Trough (passage obligatoire et sans arrêt par la voie des stands), une pénalité de temps ou encore une disqualification. Les sanctions sont présentes dans toutes les disciplines, mais les Grands Prix ont également disposé d'une particularité avec l'instauration d'un système de points.

Commissaire de piste agitant le drapeau jaune

En 2013, l’organisation du MotoGP a mis en place un système de points pour pénaliser les comportements irréguliers. En cas de manquement à une obligation, chaque contrevenant peut alors se voir infliger une pénalité de 1 à 10 points par la direction de course. Ces points restent actifs pendant toute la durée de la saison et donnent lieu à diverses sanctions qui s'appliquent en plus de la sanction d'origine :

  • 4 points : départ de la prochaine course de la dernière position sur la grille
  • 7 points : départ de la prochaine course de la voie des stands
  • 10 points : disqualification pour la prochaine course ou annulation des résultats de la course si cela se produit lors de la dernière épreuve de la saison.

Au lancement de la saison 2017, la Commission Grand Prix juge cependant que la Direction de Course dispose déjà de suffisamment de possibilité de sanctions et met fin au permis à point.

Plus d'infos sur les règlements du sport moto