english

Les conducteurs seniors sont-ils plus dangereux ?

Senior au volant, mort au tournant ?

La mortalité des seniors en croissance régulière

La mortalité routière connait une baisse continue en France depuis que les pouvoirs publics se sont penchés sur la question dans les années 70. Nous avons même fêté le plus bas niveau de mortalité routière en France depuis 1973 début 2019. Pourtant, si la tendance à la baisse se confirme sur la dernière décennie, on constate que le nombre de conducteurs seniors impliqués, tués ou blessés connait une nette augmentation à l'inverse de toutes les autres catégories. De quoi relancer le débat de leur aptitude à la conduite et d'une visite médicale obligatoire. Mais les conducteurs seniors sont-ils vraiment plus dangereux ?

Une évolution de l'accidentalité en trompe-l'oeil

En 2017, 869 seniors ont perdu la vie dans un accident de la route, dont 527 avaient 75 ans ou plus. Si ce triste total est nettement moins élevé qu'en 2000, il marque surtout une évolution croissante de 1,9% du nombre de tués chaque année depuis 2010 et même de 24% supplémentaire par rapport à 2013.

Evolution de la mortalité routière cumulée sur 12 mois par usagers, ONISR févier 2019
Evolution de la mortalité routière cumulée sur 12 mois par usagers, ONISR févier 2019

Les seniors sont d'ailleurs sur-représentés dans la mortalité routière puisque s'ils comptent pour un peu moins de 20% de la population, ils représentent un quart des tués sur route. Une tendance constatée en France, mais similaire dans de nombreux pays à travers le monde. Au niveau européen, le taux de mortalité des conducteurs de plus de 75 ans est même 5 fois supérieur à la moyenne des autres conducteurs.

Mais, prendre ces seules données brutes serait raccourcir un peu le raisonnement, car dans le même temps on constate que les plus de 65 ans sont également nettement plus représentés dans l'accidentalité en tant que piétons.

Par ailleurs, durant cette période, la population a également fortement évolué. Ainsi, depuis 2010, le nombre de tués par million d'habitants de 65 ans et plus a baissé de 12 %. C'est certes nettement moins que les -22,3 % au niveau national, mais pas aussi critique que ce que l'on pourrait penser au premier abord.

Enfin, il apparaît aussi que les seniors sont plus fragiles que les autres catégories d'âge. Pour 100 blessés hospitalisés, on dénombre 22 seniors tués contre 11 tués pour les moins de 65 ans, soit deux fois plus.

Cependant, on constate aussi que les conducteurs de 65 ans et plus auraient une plus forte tendance à provoquer les accidents puisqu'ils sont présumés responsables dans deux tiers des cas (62,6%) contre dans 54% des cas pour les moins de 65 ans. L'utilisation du conditionnel est volontaire car ces chiffres varient d'une année à l'autre. Et il y a des années où ils n'étaient pas plus responsables que d'autres catégories d'âge. Une donnée à manipuler avec précaution donc. Il n'y a guère qu'après 95 ans qu'ils sont 100% responsables.

Le lieu des accidents avec les seniors

Les seniors ont des accidents de jour, en semaine, avec un taux d’alcoolémie à 0 et une vitesse moyenne faible et le plus souvent dans des intersections ou des ronds-points. Les autoroutes à contre-sens restent une exception qui confirme la règle.

Le vrai profil des auteurs d'accidents

En fait, le vrai profil des responsables principaux d'accidents ne cite pas les seniors. En fait, il s'agit plutôt :

  • d'un homme (82,7% des cas)
  • de nationalité française (94,6%)
  • résident du département où a lieu l'accident (77,7%)
  • sans condamnation (58,5%)
  • détenteur d'un permis non probatoire valide (74,1%)
  • détenteur de 12 points (53%)

Raisons de l'implication dans les accidents ?

Les raisons de cette implication plus importante dans les accidents ? Elle repose entre autre sur le fait que la réglementation et la signalisation ont évolué depuis la date de passage du permis 40 ans en arrière. Par ailleurs, la lisibilité et la conscience de l'environnement et des infrastructures change et diminue avec l'âge, entraînant ainsi des conséquences mortelles. Il reste enfin des aptitudes visuelles, auditives et cognitives moindres, sans oublier les risques de malaises plus élevés avec l'âge et la prise de médicaments.

Part des conducteurs présumés responsables selon l'âge, bilan définitif de l'ONISR 2017
Part des conducteurs présumés responsables selon l'âge, bilan définitif de l'ONISR 2017

L'assurance et l'âge

Certains assurances ont ainsi essayé de rompre le contrat de seniors, sous le prétexte de l'âge. Mais la loi interdit de rompre un contrat pour la seule raison de l'âge. La Halde, la haute autorité de lutte contre les discrimination, est d'ailleurs intervenue plusieurs fois sur le sujet.

Le spectre du contrôle périodique à partir d'un certain âge

Le permis de conduire est accessible en France à partir de 18 ans et reste valide pour une durée illimitée, même s'il nécessite un renouvellement administratif, tant que son solde de 12 points n'est pas arrivé à zéro ou qu'il n'a pas fait l'objet d'une suspension administrative ou judiciaire, notamment pour raisons médicales. Malgré l'évolution des réglementations et des capacités des conducteurs avec l'âge, aucun contrôle ou remise à niveau n'est ainsi obligatoire.

En Europe, la France fait presque figure d'exception avec l'Allemagne, car tous nos voisins ont mis en place des tests réguliers ou à partir d'un certain âge. Dans l'UE, de nombreux pays imposent ainsi un examen médical nécessaire à la prolongation d'un permis de conduire à partir d'un certain âge. C'est le cas aux Pays-Bas à partir de 75 ans et obligatoire ensuite tous les 5 ans. Des contrôles de ce type sont même proposés à partir de 70 ans au Danemark et en Finlande et même dès 65 ans en Grèce.

D'autres pays se veulent même plus stricts et imposent des contrôles réguliers dont la fréquence augmente avec l'âge. En Espagne, les tests sont effectués tous les 10 ans, puis tous les 5 ans après 65 ans. Nos voisins Belges doivent eux aussi faire renouveler leur permis tous les 10 ans depuis 2014 en l'accompagnant d'un certificat médical prouvant qu'ils sont aptes à la conduite.

Si la question de la mise en place d'un contrôle médical revient souvent sur la table, celle-ci n'est guère populaire. Il faut dire que la voiture est souvent le seul moyen indépendant de se déplacer pour beaucoup de seniors. Le véhicule assure ainsi un lien social et une connexion sociale. D'ailleurs les pays pratiquant des contrôles n'ont pas forcément de meilleurs résultats. En comparaison avec l'Espagne, où les plus de 65 ans représentent 18,7% de la population totale contre 18,8 % en France, la mortalité de ces derniers atteint 28,8% de la mortalité routière globale contre 25,5% en France. Même chose en Italie où malgré les certificats médicaux obligatoires la part des + de 65 ans dans la mortalité routière atteint 32,9% pour 22% de la population totale.

Cela veut-il dire qu'un contrôle médical obligatoire n'a aucun impact sur la sécurité routière ? Pas forcément, mais on peut légitimement s'interroger sur l'efficacité des contrôles mis en place, surtout lorsque ceux-ci sont réalisés sur la simple base d'une déclaration du conducteur.

Former les conducteurs seniors / les stages de "remise à niveau"

Il se développe de nombreuses formations pour les conducteurs seniors sous l'initiative de certains assureurs ("Coaching de conduite", "Code & Conduite") mais aussi de mairies ou le département mais aussi de la Prévention Routière ou encore de L'Automobile Club Association, sans que cette liste soit exhaustive. Certaines écoles de conduite comme l'ECF proposent également des formations de 7h spécifiques afin de réactualiser les connaissances réglementaires du code de la route, sensibiliser aux effets de l’avancement en âge, montrer les différentes aides à la conduite. On peut imaginer que comme le permis A2 permet aux motards de devoir attendre 2 ans avant d'avoir le permis A complété par une formation de 7h, ce type de formation constitue une obligation dans le futur après un certain âge.

Inciter les seniors à abandonner leur permis

Certains pays ont trouvé une solution parallèle, consistant plutôt à inciter les seniors à abandonner leur permis, notamment en leur offrant des réductions sur des produits, soit de la nourriture. C'est notamment le cas au Japon.

Plus d'infos sur la mortalité routière

Commentaires

XM

attention avec les conclusions tirées de statistiques... quand on va mettre sur le dessus de la pile que les motards représentent 2% des déplacements et 20% des tués, la solution évidente s'impose (tous en scooter, 15chwo maximum, contrôle technique et visite médicale tous les ans, airbag et livia, et interdiction dans les tunnels, la nuit et quand il pleut). on va être enfin décontractéééé!

17-04-2019 07:25 
cricridu34

Ah, les statistiques...

"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées." Winston Churchill.

17-04-2019 09:42 
Hagalma

Intéressant.
Mentionner que les seniors financent plus facilement l'achat d'un véhicule: mettre des bâtons dans les roues... des constructeurs français et allemands), c'est compliqué.
Sinon: bien sûr que les statistiques sont lues par des biais idéologiques (bien la citation de Churchill...).
Après, objectivement, ne pas réactualiser sa connaissance du code passé 40 ans plus tôt et ne pas vérifier la vision et l'audition, ça interroge.
Pour le permis moto j'ai dû repasser le code... après 4 décennies d'obtention du code pour la voiture.Eh bien j'ai pris le bon côté des choses: il y avait des choses "nouvelles"(panneaux, traçages au sol, ... dont le sens m'échappait carrément.
Bon, ça n'était pas un code moto: étonnant !
Ah oui, les stats de la mortalité des séniors sur la route rejoignent beaucoup les stats de la mortalité moto: seul, route tranquille, il fait beau, pilote masculin... cela, de 18 à 77 ans ...

17-04-2019 11:57 
Bee Loo

De mon humble expérience, je constate bien souvent des fautes très dangereuses de la part de séniors / séniors plus. Effectivement surtout à des intersections.
Le rôle des médicaments est aussi très important en effet, et en général plus on vieillit plus on en prend !
Mais bon, il n'y a pas de radars à médocs ...

17-04-2019 12:12 
commando

Dans mon bled, ce sont les "jeunes" qui ne savent pas se servir d'un rétro ou d'un clignotant, qui se garent à qui j'trouve, de préférence sur les places "handicapé"
Quand on conduit n'importe comment quand on est jeune, y a pas de raison que ça s'améliore en vieillissant

17-04-2019 12:36 
VincFR75

Citation
commando
Quand on conduit n'importe comment quand on est jeune, y a pas de raison que ça s'améliore en vieillissant

Mais quand on conduit correctement quand on est jeune. Il y a t-il des raisons pour que ça se détériore avec l'age ? Les réflexes, la vue et/ou l’audition qui baisse, la santé en générale, le code de la route qui évolue...

On met bien des A pour Apprenti. Pourquoi pas des S pour Sénior ?

17-04-2019 12:59 
eric 12 bandit

Oui et un C aux chauves, un P aux petits, un B aux blonds, un...........




VVVV

17-04-2019 13:35 
Godzilla

Débat qui ne sert à rien.


S'ils sont "dangereux", ces séniors (et ça se discute à l'heure ou ça smesse à la pelle en conduisant) au volant, après visite médicale saignante, on en fait quoi?
On leur interdit de se déplacer?

Si on s'en tient juste à l'aspect politique, aucune chance que ce genre de mesure voit le jour.

Par contre, certains aménagements modernes, comme certains rond-point traversés de part en part par une ou deux voies de bus peuvent être facilement incompréhensibles pour des conducteurs âgés.
Ces aménagements défient facilement l'imagination du conducteur en pleine forme, alors imaginez un peu si vous être un papy...


Personnellement, à part une conduite lente, je ne constate pas vraiment de faute de seniors au volant.
Et encore, une fois qu'on les a vus venir, on est vigilant.

Pour d'autres tranches d'âge en revanche, ce sont des fautes assumés, voire provocatrices.
Et je parle plutôt de la tranche 35/50, hommes ET femmes...

17-04-2019 13:57 
Hagalma

Le titre de l'article est clivant. Il évoque aussi le fameux adage: femme au volent, danger au tournant...
On n'en sort pas en répondant oui ou non à la question, mais en prenant du champs: un permis de conduire dispense-t-il -hors infraction à la législation- de réactualiser ses connaissances de temps en temps, et de faire vérifier que l'état de santé est compatible avec la capacité à être en circulation ? Pourquoi n'y-a-t-il pas une examen médical pour se présenter au permis, quel que soit l'âge ? Pour un gamin de 10 ans faisant du judo en club, il est bien demandé une attestation écrite d'un médecin... Pour le reste, la vieillesse et la mort sont bien au programme - quand elle se déroule sans accident (...)- de la vie. C'est révoltant, peut-être, mais pas une raison pour stigmatiser les vieux et les vieilles... Allez, vive le printemps !

17-04-2019 14:01 
L'iguane

Citation
eric 12 bandit
Oui et un C aux chauves, un P aux petits, un B aux blonds, un...........

Les petits seniors blonds chauves vont avoir intérêt à posséder une grosse voiture !

17-04-2019 14:15 
eric 12 bandit

C'est ce que je me suis dit en l'écrivant.



VVVV

17-04-2019 14:39 
fift

Ceci dit, être chauve et avoir les cheveux blonds en même temps, ça doit pas être courant.

17-04-2019 15:22 
L'iguane

Tu connais pas Hortefeux ?

17-04-2019 15:47 
cricridu34

On peux très bien être "Blonde Inside".

17-04-2019 16:01 
c@ssoulet

A 53 balais je suis plus très loin de la date limite.
J'ai eu le permis a un âge où on conduisait tous au taquet et où se faire contrôler au radar en claquant le record de l'après midi n'envoyait pas directement a la une du journal local.
Je sais pas trop ce que veulent dire plein de nouveaux panneaux
J'ai vécu les premiers giratoires, ou la règle était: si tu arrives suffisamment fort, les autres te laissent passer. J'ai appris récemment que c'était pas la bonne technique, pourtant elle marche encore.
J'ai conduit des années au taquet en phares jaunes, donc a l'intuite totale, sans problème. Ceci m'autorise a bourrer la nuit en phares blancs en toute sécurité.
J'ai toujours utilisé les clignos et les appels de phares a bon escient. C'est a dire pour faire dégager les gouttes qui conduisent comme des mémés.

Pour le futur examen, je suis serein.

sourire

17-04-2019 17:13 
Godzilla

Citation
c@ssoulet
J'ai toujours utilisé les clignos et les appels de phares a bon escient. C'est a dire pour faire dégager les gouttes qui conduisent comme des mémés.



Tiens, ça me rappelle qu'il y a pas si longtemps, quand on bouchonnait une file de voitures, on s'arrêtait pour laisser passer et continuer tranquillement sa route.sourire

Maintenant, pas question, on est bouchonné par des tanches qui trouvent jouissif de rouler à 70 et qui créent de véritables convois derrière eux.

17-04-2019 18:11 
olivierzx

Il suffirait de croiser le fichier de l'assurance maladie avec celui du permis de conduire pour convoquer les personnes (tous âges confondus) à risque devant un médecin agréé préfecture.

Nombre de pathologies incompatibles avec la conduite sont connues, sans oublier les traitements médicamenteux au long cours

17-04-2019 18:23 
eric 12 bandit

Citation
c@ssoulet
A 53 balais je suis plus très loin de la date limite.
J'ai eu le permis a un âge où on conduisait tous au taquet et où se faire contrôler au radar en claquant le record de l'après midi n'envoyait pas directement a la une du journal local.
Je sais pas trop ce que veulent dire plein de nouveaux panneaux
J'ai vécu les premiers giratoires, ou la règle était: si tu arrives suffisamment fort, les autres te laissent passer. J'ai appris récemment que c'était pas la bonne technique, pourtant elle marche encore.
J'ai conduit des années au taquet en phares jaunes, donc a l'intuite totale, sans problème. Ceci m'autorise a bourrer la nuit en phares blancs en toute sécurité.
J'ai toujours utilisé les clignos et les appels de phares a bon escient. C'est a dire pour faire dégager les gouttes qui conduisent comme des mémés.

Pour le futur examen, je suis serein.

sourire


Oui, ben en attendant tu vas me faire le plaisir de te coller ça sur le cul vieux schnock !!


dimensions-disque.png







VVVV

17-04-2019 19:14 
eric 12 bandit

J'ai reçu le mien ce matin.



suzuki.png





VVVV

17-04-2019 19:17 
Godzilla

17-04-2019 20:09 
fift

Citation
olivierzx
Il suffirait de croiser le fichier de l'assurance maladie avec celui du permis de conduire pour convoquer les personnes (tous âges confondus) à risque devant un médecin agréé préfecture.

Nombre de pathologies incompatibles avec la conduite sont connues, sans oublier les traitements médicamenteux au long cours


Ouais super !! Ça suffit pas d’être en maladie longue durée et fliqué par la sécu, faut bien enfoncer la tête sous l’eau, des fois que.

17-04-2019 21:45 
TOM

Citation
fift
Citation
olivierzx
Il suffirait de croiser le fichier de l'assurance maladie avec celui du permis de conduire pour convoquer les personnes (tous âges confondus) à risque devant un médecin agréé préfecture.

Nombre de pathologies incompatibles avec la conduite sont connues, sans oublier les traitements médicamenteux au long cours


Ouais super !! Ça suffit pas d’être en maladie longue durée et fliqué par la sécu, faut bien enfoncer la tête sous l’eau, des fois que.

ouai, faut arreter de reclamer des lois dés qu'il y a une anecdote montée en flèche par des médias qui ne savent plus quoi trouver pour faire mousser l'émotionnel (voir le battage pour notre Dame).

La dangerosité ce n'est pas forcément une question d'age; il y a des gens qui ne conduisent qu'en ville et sortent de leur bled seulement 2 fois par an. Il y en a qui manquent d'experience car leur vie ne leur a pas permis de faire assez de bornes et aussi des mecs comme moi qui ont de l'expérience, des bornes et qui vont faire une grosse connerie juste par manque de concentration.

Lachez nous la grappe avec vos demandes de flicages et de lois liberticides, on étouffe, on suffoque, on en crève!!!!!!

Conduisez en pensant que personne d'autre que vous n'a le permis (on appelle ça le sens du danger) et laissez aux flics le soin d'enlever de la circulation les conducteurs dangereux, ça sera bien suffisant.....

applaudissement

18-04-2019 00:48 
CLEW

Bon bin quand je serais trop senior et que l'on m'aura retirer mon permis je roulerais dans un voiture sans permis et même que je prendrais l'autoroute à contresens avec

18-04-2019 09:52 
fift

Citation
TOM


Conduisez en pensant que personne d'autre que vous n'a le permis (on appelle ça le sens du danger) et laissez aux flics le soin d'enlever de la circulation les conducteurs dangereux, ça sera bien suffisant.....

applaudissement

supersuper

18-04-2019 11:18 
Hagalma

ben c'est-à-dire que les agents de l'ordre font ce que la loi leur demande de faire... les lois sont votées à l'assemblée par les représentants du peuple, c'est-à-dire nous... et, comme dirait l'autre, si le citoyen ne s’occupe pas de l'institution, l'institution s’occupe de lui... enfin... point-de-vue de vieux sénior...

18-04-2019 12:34 
RTT

si l'on compare deux tranches d'âge de 18 à 39 on a 1420 "présumé responsable" de 65 à 95+ moins de 500, donc plus on est vieux moins on est dangereux pour les autres aussi, même si 95+ à représente à lui seul 100% de responsabilité pour cette tranche d'âge.
Donc les chiffres dingue, regardons l'usage que ces personnes "âgées" font de leur véhicule et bien c'est pas pour tirer la bourre de Paris à Marseille en 5h ou l'utiliser à des fins professionnelles alors qu'en font ilsquestion, et bien dans la France de nos campagnes que nous aimons tant, c'est pour 10 à 40 km par semaine pour aller faire les courses, saluer un voisin car il n'y a pas de transport de substitution, si on zoomait sur l'IdF la majorité des accidents de cette tranche d'âge ce sont les passages pour piétons car il y peut être la RATP et RER. Certes cela ne veut pas dire qu'il ne faut rien faire, mais dans un article de Ouest France l'attention était mise sur le rôle du médecin de famille (là où il y en a encore) pour prévenir la perte inévitable des capacités cognitives et travailler avec la famille et le voisinage sur les dispositions d'accompagnement pour les déplacements.
Le contrôle "normé" des capacités de conduite ne serait qu'une couche de m..de supplémentaire, comme pour les plus jeunes les moins jeunes ont besoin de formation. Dans la commune plusieurs débats avec remise en question et remise à niveau ont eu lieu pour faire prendre conscience du problème aux séniors, comme quoi à tout âge la formation est indispensable mais voilà c'est impliquant pour les autorités sur la durée alors que l'on cherche à chaque fois l'immédiateté des résultats.
Quant à ceux parmi les les Repairiens qui trouvent que les vieux conduisent mal, qu'ils se rassurent s'ils ne se bourrent pas avant, un jour ou l'autre ce sera leur tour d'être dézingués par les jeunesouf

18-04-2019 21:27 
Corsys

A l'âge de 73 ans, je suis donc bien dans la catégorie "seniors". Mais ça ne veut rien dire quand à la condition physique de ces personnes et leur état mental. Je fais du sport 3x par semaines et j'en ais toujours beaucoup fait. Je suis en très bonne santé, j'ai du bol mais je vis sainement! Je suis motard depuis bien des années, à mes 18 ans déjà première moto, avec parfois des interruptions, mais toujours je suis revenu à la moto. Je roule étés comme hivers. Diverses machines, des "gros cubes" quatre cylindres 1100 cc aux scooters 300 cc et Maxi scooters aussi, et maintenant je suis en MaxiSym 600 un "gros mono" de 600 cc qui pour le moment me suffit. Je n'ais plus de voiture, et par expérience, posséder les deux formules n'est pas pour moi rentable car je choisis le plus souvent la moto et la voiture reste garée la plupart du temps. J'ai beaucoup voyagé en moto, et même fais du camping en deux roues, partout en Europe, donc beaucoup de km parcourus aux guidons de diverses machines.Très peu d'accidents, et jamais graves, soit des petites chutes à petite vitesse en man½uvrant avec des motos lourdes et un sol glissant (neige, graviers, flaques de mazout) ou mon pied à faillit. Mais dernièrement, un accident qui à failli être conséquent; je me suis fait brutalement couper la route par un conducteur au volant, refus de priorité, franchissement d'une bande blanche! J'ai pris la voiture dans le flanc latéral droit à 50 km/heure et je suis passé au dessus pour atterrir de l'autre coté sur le tarmac. Pas du tout en tort, pas de défaut de vigilance, même pas le temps d'actionner mes freins, imprévisible!Un vrai connard! Mais ça existe, oui oui! Ambulance, urgences, mais pas de gros bobo. Sinistre total de mon nouveau scooter 600 déjà remplacé. Tout va bien. Je veux dire que même prudent, il faut un peu de chance et "seniors" ne veut pas tout dire... D'ailleurs, dans le tableau statistiques, les jeunes ne sont pas en reste... Brassens chante très bien "quand on est con, on est con" et "le temps ne change rien à l'affaire" à écouter et réécouter car c'est pétri de vérité! Bonne route à tous et à toutes! Salutations moto!

19-05-2019 12:42 
Corsys

[www.youtube.com]

19-05-2019 12:46 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

MotoblouzMotoblouzMotoblouz