Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Pilote de légende : Kenny Roberts

Triple champion du monde en catégorie 500

King Kenny, pilote et team manager de talent

Pilote de légende : Kenny Roberts (photo : DR)Kenneth Leroy Roberts est né le 31 décembre 1951 à Modesto en Californie. Il goûte très tôt au plaisir de la conduite d’un deux-roues motorisés et c’est en assistant à une course de dirt track que Kenny Roberts a le déclic. Quelques jours seulement après son dix-huitième anniversaire, il participe à sa première course et échoue au pied du podium à la quatrième place. Son talent se confirme bientôt avec le titre de « Rookie of the Year » obtenu au championnat AMA de 1971. Dès lors, sa carrière prend son envol et il termine second aux 200 Miles de Daytona au coude à coude avec un des plus grands champions de la discipline, Giacomo Agostini.

Un début de carrière fulgurant

Il participe ensuite au Grand Prix 250 de Hollande où il termine troisième, parallèlement il enchaine les victoires sur ses terres natales et remporte l’Indy Mile National au guidon d’un prototype Yamaha basé sur un moteur de TZ 750 4 avec lequel il dépasse les Harley-Davidson XR-750 de ses concurrents.
L’année 1978 marque sa première victoire à Daytona et sa participation aux championnats du monde 250 et 500. Très rapidement, il décide de délaisser la catégorie 250 au profit du championnat 500 où ses performances font des étincelles. Finalement, à la fin de la saison, Roberts est sacré champion du monde en 500 tandis qu’il rate de peu la troisième marche du podium en 250. Arrachant le titre mondial à Barry Sheene, Roberts devient le premier champion du monde américain de la discipline et laisse son empreinte dans le sport moto en inaugurant un style de pilotage encore inédit basé sur la glisse.

Titres de champion et réclamations

Yamaha YZR500 OW60 pilotée par Kenny Roberts, vainqueur du GP d'Argentine en 1982 La saison 1979 se solde une fois encore sur un titre mondial en 500 avec un total de cinq victoires sur douze Grands Prix sous les couleurs Yamaha. Roberts commence en outre à remettre en question les conditions de sécurité qui entourent l’épreuve et la Fédération Internationale de Motocyclisme n’a d’autre choix que d’améliorer la sécurité sur les circuits ainsi que les primes d’arrivée.

En 1980, Roberts se montre intraitable et ne laisse aucune chance à ses adversaires en remportant pour la troisième fois consécutive le titre mondial en catégorie 500. Toutefois, les saisons suivantes ne sont pas aussi éclatantes pour l’Américain qui finit tout de même sur une troisième et quatrième place. Surnommé King Kenny, Roberts revient aux avant-postes en 1983 dans un duel avec le champion Freddie Spencer à l’issue duquel Fast Freddie s’octroie le titre à seulement quelques points d’écart de son adversaire.

Reconversion professionnelle

Kenny Roberts et Barry Sheene ont piloté cette Yamaha 500 OW 53 C’est d’ailleurs sur ce titre de Vice-champion du Monde 500 que Roberts met un terme à sa carrière de pilote, il ne se retire néanmoins pas tout à fait du monde moto pour autant puisqu’il décide d’endosser le rôle de « team manager ». Il dirige des grands noms tels qu’Eddie Lawson, Wayne Rainey ou encore Luca Cadalora et empoche quatre titre mondiaux en tant que team manager. Après avoir quitté Yamaha, il fonde sa propre écurie nommée Team Roberts et noue un partenariat avec le manufacturier Modenas pour créer sa propre moto de course, la Modenas KR-3 qui concourt au championnat du monde.

Le talent et la passion de Kenny Roberts semblent avoir déteint sur son fils, Kenny Roberts Junior qui se lance lui aussi dans une brillante carrière de pilote d’abord au sein de l’écurie de son père puis sous les couleurs du constructeur Suzuki. Son second fils, Kurtis est lui aussi pilote moto et prend part à des courses sur les circuits américains.

Palmarès de Kenny Roberts en Grand Prix

SaisonCatégorieCoursesPodiumMotoClassement
1983 500cc 12 9 Yamaha 2
1982 500cc 6 4 Yamaha 4
1981 500cc 9 5 Yamaha 3
1980 500cc 8 6 Yamaha 1
1979 500cc 10 7 Yamaha 1
1978 500cc 10 8 Yamaha 1
1978 250cc 4 4 Yamaha 4
1974 250cc 1 1 Yamaha 19

Plus d'infos sur Kenny Roberts