Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Pilote de légende : Patrick Pons

Premier Français sacré Champion du Monde dans un sport mécanique

Champion du monde 750 en 1975

Pilote de légende : Patrick PonsPour beaucoup Patrick Pons reste le pilote Français qui a le plus marqué le sport motocycliste. Pourtant, cet enfant de bonne famille né le 24 décembre 1952 aurait pu prendre des voies bien différentes. Passionné de ski, il choisit pourtant de prendre le chemin de la compétition moto dès 1969 en enfourchant sa 450 Honda sur la côte Lapize avant de prendre le guidon d’une Kawasaki 500 en National où il connait sa première victoire.

Victoire en Coupe Kawasaki

Plus déterminé que jamais à percer dans l’univers du sport moto, il prend conscience que pour monter en grade, il lui faut le soutien des médias. C’est pourquoi il s’engage en 1972 à la Coupe Kawasaki organisée en collaboration avec le journal Moto Revue.
En plus de rafler la victoire, il devient la coqueluche des médias et peut enfin se lancer sereinement dans une carrière de pilote professionnel.

Premiers pas au mondial

Pilote de légende : Patrick PonsDès la saison qui suit, Patrick Pons s’engage au championnat du monde sous les couleurs de l’écurie Motul. Très vite, des résultats encourageants font de lui le nouvel espoir français en Grand Prix et il est approché par Jean-Claude Olivier, patron de Sonauto et importateur Yamaha. Ce dernier sent déjà le potentiel qui sommeille en Pons et décide de lui donner sa chance au sein de l’écurie Sonauto aux côtés du pilote Christian Bourgeois.
Le flair de JCO a encore vu juste. Patrick Pons pointe déjà aux avant-postes et termine troisième des championnats de France F1 et F2 tandis qu’il se classe onzième en 250. Mieux encore, au guidon de la 350 TZ préparée par Christian Maingret, il décroche son premier podium en Espagne.

Coups d'éclat

Au cours de la saison 1974, tous les espoirs français reposent sur Pons et ce dernier ne compte pas décevoir sa communauté de fans grandissante. Dans la catégorie 350 comme en 250 il ne ménage pas ses efforts et signe cinq podiums. Au final, ses efforts s’avèrent payants et il se classe troisième au championnat du monde dans les deux catégories.

En 1975, il est l’unique pilote du team Sonauto Yamaha à courir puisque Christian Bourgeois, gravement blessé au cours de la saison 1974 décide de mettre un terme à sa carrière en Grand Prix pour se focaliser sur le championnat de France et la Formule 750. Bientôt, de nouveaux sponsors font leur arrivée pour soutenir le team dont la marque de cigarettes Gauloises ainsi que le pétrolier BP.
Au guidon des japonaises, Pons signe une saison moins intense. Cinquième au championnat du monde 250 et 350. Au cours de cette même année, il emmène la Yamaha TZ700 jusqu’à la troisième position du championnat FIM 750.

Un flair de génie

Pilote de légende : Patrick Pons (photo : Yamaha)Pour la saison 1976, Pons doit cohabiter avec le tout jeune Gérard Choukroun au sein de l’écurie Sonauto. Hélas, il se blesse dès la première épreuve et chute de nouveau au cours de l’été. Contraint de délaisser les circuits pour un temps, il souffle le nom de Christian Sarron à Jean-Claude Olivier pour reprendre le guidon des machines Yamaha.
Pons voit juste ; Sarron engrange les points et convainc l’équipe de l’engager pour la saison suivante tandis que Choukroun est écarté en raison de résultats peu convaincants.

Retour sur le devant de la scène

Encore convalescent en 1977, Patrick Pons ne parvient pas à réaliser une bonne saison et il doit se contenter d’une douzième place en Coupe FIM 750 tandis qu’en 350cm3 il dégringole au 33ème rang mondial.
Mais Pons ne se laisse pas abattre et tente un retour dès 1978. Il triomphe à l’occasion de la course anglaise du championnat FIM 750 pour revenir occuper le cinquième rang mondial. Parallèlement, il prend le départ du Bol d’Or avec Christian Sarron avec qui il prend la tête de l’épreuve durant un long moment.

La consécration

La 750 TZ avec laquelle Patrick Pons fut Champion du Monde en 1979 Pourtant, c’est véritablement en 1979 que Patrick Pons écrit les plus belles lignes de sa carrière. Avec quatre victoires, cinq secondes places et deux troisièmes places au championnat du monde FIM 750 Patrick Pons s’octroie le sacre mondial. Un titre mondial qui fait de lui le premier Français Champion du Monde dans un sport mécanique.
La même année, il participe au Bol d’Or avec le Japonais Asami et se classe deuxième de l’épreuve.

1980, année tragique

Au sommet de sa gloire, Patrick Pons entame la saison 1980 sur les chapeaux de roues. Vainqueur aux 200 Miles de Daytona, il enchaine sur une seconde place au Moto Journal 200 en catégorie 750. En championnat du monde de vitesse, il court en catégorie 500 sur une TZ500 semi-officielle et si les résultats ont du mal à venir, il sent que la machine est capable de belles prouesses.
Malheureusement, Pons est victime d’une terrible chute lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. Son décès est déclaré quelques jours plus tard, endeuillant le sport moto français de son plus grand champion.

Palmarès de Patrick Pons en Grand Prix

Saison Catégorie Courses Victoires Podium Moto Classement
1980 500cc 4 0 0 Yamaha
1979 350cc 4 0 0 Yamaha 15
1978 350cc 3 0 0 Yamaha 17
1977 350cc 4 0 0 Yamaha 17
1977 250cc 2 0 0 Yamaha 33
1976 350cc 3 0 1 Yamaha 14
1976 250cc 3 0 0 Yamaha 22
1975 500cc 1 0 0 Yamaha 20
1975 350cc 4 0 2 Yamaha 5
1975 250cc 10 0 2 Yamaha 5
1974 500cc 1 0 0 Yamaha 21
1974 350cc 6 0 2 Yamaha 3
1974 250cc 6 0 3 Yamaha 3
1973 350cc 3 0 1 Yamaha
1973 250cc 5 0 0 Yamaha 11

Plus d'infos sur Patrick Pons