Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Pilote de légende : Phil Read

7 titres de champion du monde, 52 victoires en Grand Prix

Un Prince of Speed à l'esprit rebelle

Pilote de légende : Phil ReadLe pilote Phil Read nait le 1er décembre 1939 à Luton en Angleterre. Avant de se lancer dans une brillante carrière de pilote de vitesse moto, Philip William Read fait ses premiers pas en deux-roues au guidon d’une Matchless à l’adolescence. Il attrape bien vite le virus de la moto tout comme ses parents avant lui. Phil Read entreprend des études d’ingénieur tout en participant à des courses à moto.

Les premières victoires

Read prend part à sa première course à 17 ans au guidon de sa BSA bricolée par ses soins à Mallory Park. Terminant 13ème de l’épreuve il prend conscience de l’importance du matériel utilisé en compétition et décide d’investir dans une Norton 350 Manx d’occasion pour les besoins du « Manx Grand Prix ». Malgré les pièges et la difficulté du tracé, identique à celui qu’emprunte le Tourist Trophy, il parvient à se hisser à la troisième place en 350cm3. Avec la même machine, il concourt en catégorie 500 où il se classe 17ème.
Avec ses quelques économies, il décide de s’acheter une Norton Manx de 500cm3 flambant neuve avec laquelle il participe de nouveau au Manx Grand Prix. Si une casse l’empêche de terminer l’épreuve en 350, il embrasse sa première victoire en 500. Malgré ses exploits, les sponsors se font rares et en 1961, il cherche à se faire connaître en prenant part au célèbre Tourist Trophy dans les catégories 350 et 500cc. Face à des pilotes mythiques tels que Mike Hailwood ou Gary Hocking qui connaissent des problèmes mécaniques, il se fraye un chemin jusqu’à la première place en 350 devenant ainsi le premier Anglais victorieux au TT au guidon d’une machine anglaise depuis 1952. Sa renommée est acquise et se confirme avec une très belle quatrième place en championnat du monde.

La Scuderia Duke et l'époque Yamaha

Phil Read (photo : MV Agusta)Créée en 1962, la Scuderia Duke qui court sur des Gilera quatre-cylindres, propose à Phil Read de venir remplacer le pilote Derek Minter, dans l’incapacité de poursuivre la compétition en raison d’un bras cassé. L’Anglais accepte et finit troisième au TT. Finalement, Read ne reste pas bien longtemps aux côtés de Gilera puisque le constructeur japonais Yamaha lui propose un contrat pour courir sous leurs couleurs officielles. Phil Read entre dans l’histoire et devient en 1964, le premier pilote européen chez Yamaha. Avec six victoires sur onze Grand Prix disputés, il décroche le titre de champion du monde en 250. L’année suivante, il remporte de nouveau le sacre mondial en 250 et décroche en outre une victoire au TT en 125 toujours au guidon d’une Yamaha.

En 1966, Phil Read doit faire face à la rude concurrence de Mike Hailwood qui termine vainqueur de dix des douze Grand Prix de la saison. Read n’en démords pas pour autant et finit Vice Champion du monde. Lors de la saison suivante, Mike Hailwood prend de nouveau les commandes et s’octroie une fois de plus le titre mondial après une égalité avec Read.

Bataille pour le titre

Phil Read et Bill Ivy en 1968 (photo : Yamaha)L’année 1968 reste longtemps gravée dans les mémoires. Au cours de cette saison Bill Ivy et Read, coéquipiers au sein de l’écurie Yamaha se livrent une bataille acharnée dans la course au titre mondial. Le constructeur japonais ordonne en effet à Read de se contenter du titre en 125 tandis que Ivy écope du sacre mondial en 250. Phil Read ne compte pas se plier aux volontés de l’écurie et les deux pilotes doivent terminer la saison sans l’assistance mécanique du constructeur. Ivy et Read ne sont séparés que de deux points à la veille du dernier Grand Prix et le titre revient en conséquence au vainqueur de l’épreuve de Monza. Néanmoins, le sort en décide autrement et pour la première fois de l’histoire du championnat, Read et Ivy se retrouvent à égalité. Les pilotes sont alors départagés selon le total des temps accomplis. Pour seulement 2 minutes, 5 secondes et 3 centièmes, Read décroche la victoire.

Pilote privé

Après cette saison mouvementée, Read semble être dans une phase de transition. Il ne participe qu’à quelques courses entre 1969 et 1970 dans un but essentiellement financier. Il fait néanmoins un retour remarqué sur les circuits du championnats du monde en 1970 et 1971. Il participe alors en tant que pilote privé et confie la préparation de ses Yamaha à Helmut Fath, ancien champion du monde de side-car. Malgré de nombreuses crititques et détracteurs, le pilote anglais parvient à remporter de nombreuses courses et décroche même le titre en 250 en 1971.
En 1972, il reprend part à la compétition en tant que privé avant que l’écurie MV Agusta ne lui propose une place dans son équipe aux côtés du champion Giacomo Agostini. La cohabitation entre les deux pilotes n’est pas des plus cordiales et le titre mondial décroché en 500 par Read lors de la saison 1973 n’arrange rien.

Ago contre Read

Pilote de légende : Phil ReadL’année qui suit, le duel Ago contre Read s’intensifie et l’Anglais termine de nouveau en tête tandis que l’Italien part rejoindre les rangs de Yamaha. Agostini ne se laisse pas faire et reconquiert son titre en 500 tandis que MV Agusta prend la décision de se retirer de la compétition à la fin de la saison. La carrière du « Prince of Speed » parait être en déclin et Read tente de revenir en championnat du monde aux côtés d’une Suzuki privée sans grand succès néanmoins, ne terminant même pas la saison suite à de trop nombreux problèmes mécaniques.

Il revient participer au Tourist Trophy en 1977 où il décroche le titre de champion du monde « Formula One ». Par la suite, Read s’engage dans des compétitions d’endurance et prend son dernier départ officiel en course internationale au TT de 1982.

Avec sept titres mondiaux en poche, des courses d’anthologies et de nombreuses victoires, Phil Read demeure l’une des légendes vivantes du sport moto. Il a d’ailleurs été nommé Grand Prix Legend par la FIM en 2002. Calculateur, stratège, incisif mais profondément talentueux et courageux, il continue de jouer un rôle décisif dans le monde de la moto en prenant part régulièrement à des manifestations à travers le monde.

Palmarès de Phil Read en Grand Prix

SaisonCatégorieCoursesVictoiresPodiumPolesMotoClassement
1976 500cc 2 0 2 0 Suzuki 10
1975 500cc 8 2 8 0 MV Agusta 2
1974 500cc 7 4 7 4 MV Agusta 1
1973 500cc 8 4 8 0 MV Agusta 1
1973 350cc 5 0 5 0 MV Agusta 3
1972 350cc 5 1 3 0 MV Agusta 5
1972 250cc 5 2 4 0 Yamaha 4
1971 500cc 1 0 0 0 Ducati 18
1971 350cc 1 0 1 0 Yamaha 16
1971 250cc 7 3 5 0 Yamaha 1
1970 350cc 1 0 1 0 Yamaha 17
1970 250cc 2 0 2 0 Yamaha 12
1969 350cc 1 1 1 0 Yamaha 13
1969 250cc 1 1 1 0 Yamaha 13
1968 250cc 7 5 7 0 Yamaha 1
1968 125cc 8 6 8 0 Yamaha 1
1967 250cc 8 4 8 0 Yamaha 2
1967 125cc 6 2 6 0 Yamaha 2
1966 350cc 1 1 1 0 Yamaha 8
1966 250cc 6 0 6 0 Yamaha 2
1966 125cc 9 1 5 0 Yamaha 4
1965 350cc 1 0 1 0 Yamaha 9
1965 250cc 9 7 9 0 Yamaha 1
1965 125cc 1 1 1 0 Yamaha 10
1964 500cc 5 1 4 0 Norton 3
1964 350cc 1 0 1 0 AJS 6
1964 250cc 7 5 7 0 Yamaha 1
1964 125cc 1 0 1 0 Yamaha 8
1963 500cc 3 0 3 0 Gilera 4
1963 350cc 1 0 1 0 Gilera 11
1963 250cc 1 0 1 0 Yamaha 10
1962 500cc 3 0 2 0 Norton 3
1962 350cc 1 0 0 0 Norton 15
1961 500cc 1 0 0 0 Norton 15
1961 350cc 3 1 1 0 Norton 5
1961 125cc 1 0 0 0 EMC 12

Plus d'infos sur Phil Read

Suzuki