english

MV Agusta : histoire constructeur

L'histoire de la légende italienne

Née de la passion du Comte Agusta

MV AgustaLes origines de la mythique marque italienne remontent à la seconde guerre mondiale. Le comte Vicenzo Agusta hérite en 1927 d’une affaire d’aviation avec ses frères Domenico, Mario et Corrado. Alors que la Seconde Guerre Mondiale prend fin, Vincenzo et Domenico, passionnés de moto, forment la Meccanica Verghera Agusta en 1945 et décident de se lancer dans la production de deux-roues pour conserver les emplois de la société et répondre à la demande de véhicules abordables. La légende MV Agusta est née.

La première moto est présentée à Milan en 1947 sous le simple nom de MV98. A l'origine elle devait s'appeler « Vespa 98 », mais le nom Vespa était déjà déposé par Piaggio. Très rapidement, le comte Agusta prend conscience de l’importance des compétitions pour la promotion de sa marque. L’esprit de compétition et des courses allait marquer pour toujours la société.

D’ailleurs, les premières courses ne tardent pas à être disputées. Le premier Grand Prix est couru par MV Agusta dès 1950, année de présentation de sa première 500cc d’une puissance de 50ch. Sur le circuit, MV Agusta remporte sa première victoire GP en 1952 grâce à Leslie Graham puis Cecil Sandford qui permet à la marque de décrocher un premier titre de Champion du Monde.

La toute première MV 98
La toute première MV 98

MV : Multi-Victoires

La série se rallonge par la suite de nombreux titres mondiaux non seulement pour les pilotes, mais également constructeurs. L’Italienne va dès lors se faire une place de choix parmi les plus grands constructeurs et va s’assurer une grande notoriété auprès du public.

Mais la véritable légende MV Agusta démarre plutôt aux abords des années 60. A cette époque, Giacomo Agostini accumule quelques 15 titres mondiaux dont 13 sont décrochés au guidon d’une MV Agusta. C’est le début du mythe « Ago » qui rivalise avec des pilotes de légende tels que Mike Hailwood ou Phil Read et qui devient le pilote le plus couronné dans l’histoire de MV Agusta. Outre ses titres mondiaux, l'Italien décroche également 18 titres nationaux pour la marque et 10 victoires sur le Tourist Trophy.

Giacomo Agostini, légende du sport moto et 13 fois champion du monde avec MV
Giacomo Agostini, légende du sport moto et 13 fois champion du monde avec MV

Les heures sombres

Claudio Castiglioni et Massimo TamburiniLe comte Domenico Agusta décède en 1971 et après la dernière victoire d'Agostini sur le Nürburgring en 1976, la société est dans une situation de difficultés économiques. Les problèmes financiers que connaît la firme la conduisent à atterrir entre les mains d’un groupe financier qui décide de stopper la production de motos. La marque continue cependant à vendre ses stocks jusqu'en 1980.

Le feu de la légende n’était néanmoins pas prêt de s’éteindre puisqu’en 1992 le nom MV Agusta est acheté par Claudio Castiglioni et Cagiva, inaugurant une renaissance imminente. La production est alors transférée à Schiranna, sur les rives du lac Varese.

Et c’est au salon de Milan en septembre 1996 que le mythe italien reprend vie sous les yeux de Giacomo Agostini lui-même. La nouvelle MV Agusta F4 est présentée au reste du monde avec la particularité de disposer d’un moteur quatre cylindres de 750 cm3 conçu par la firme.

La renaissance d'une légende

Né de la collaboration de Ferrari auquel les MV Agusta de type F doivent leur lettre, un nouveau moteur quatre cylindres est mis au point. Inspirée du monde de la vitesse, une boîte de vitesse démontable fait son apparition tandis que le design inauguré par Massimo Tamburini se fait intemporel à tel point que la forme est aujourd’hui encore adoptée par les F4 actuelles.

La F4 ne sera pas la seule à marquer les esprits puisque bientôt la gamme vient se compléter avec un roadster au nom évocateur : la Brutale.

La MV Agusta F4 Senna
La MV Agusta F4 Senna

En 2004, une nouvelle page se tourne avec le rachat de la marque par la société malaisienne Proton qui la revend seulement une année plus tard à un groupe d’investissement italien. Puis, en 2008 un accord est signé avec une autre légende de la moto, Harley-Davidson qui rachète la totalité du groupe pour un montant dépassant les 68,3 millions d’euros. Le constructeur américain ne conservera la marque que quelque mois avant de la revendre à l'été 2010 à Claudio Castiglioni qui devient l'unique propriétaire de MV Agusta Motor Holding, S.r.l. L'italien décède l'année suivante et c'est son fils Giovanni qui reprend les commandes.

Le constructeur va alors relancer son activité en multipliant les nouvelles machines avec une F4 1000R et surtout avec un nouveau moteur trois cylindres, décliné d'abord en 675 cm3 puis en 800 cm3, qui servira de base aux Brutale, F3, Dragster, Rivale, Stradale et autre Turismo Veloce. En 2014, Mercedes entre au capital de MV Agusta à hauteur de 25%, mais de nouveaux soucis financiers ébranlent la marque. Alors que Mercedes est pressenti pour un rachat total, le constructeur allemand se retire finalement totalement du projet en 2016.

La MV Agusta Brutale 675
La MV Agusta Brutale 675

Une nouvelle page du constructeur s'ouvre alors qu'un plan de restructuration est présenté à l'automne avec le financement de Black Ocean Group. Quelques mois plus tard, c'est la société ComSar Invest de la famille Sardarov qui vient injecter de nouveaux fonds. En 2019, la société rachète l'intégralité du capital et Timur Sardarov devient le patron de la marque.

Timur Sardarov, le nouveau visage de MV
Timur Sardarov, le nouveau visage de MV

Sous cette nouvelle bannière, MV Agusta lance de nouvelles séries spéciales avec la Brutale 1000 Serie Oro ou la Superveloce, mais ambitionne surtout de s'étendre à l'international en développant sa production et son réseau de distribution. La marque noue alors des partenariats en Chine pour la mise au point d'une gamme de 350 cm3 et s'associe à Loncin pour concevoir des motos de moyenne cylindrée. Entre 2019 et 2024, MV Agusta prévoit ainsi de lancer 20 nouveautés. La légende continue…

Plus d'infos sur MV Agusta

Metzeler