Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Permis : conduire en Europe

Reconnaissance et utilisation du permis français

Que ce soit pour des vacances de courte durée ou en vue de s'installer dans le pays, il est possible de conduire dans tous les autres pays de l'Espace Economique Européen (EEE) avec un permis de conduire français. Il existe cependant quelques exceptions et il est possible de devoir procéder à un échange. En revanche, vous ne serez pas obligés de demander un permis international.

Conduire en Europe avec un permis français

Séjour touristique

A partir du moment où l'on est titulaire d'un permis de conduire français, il est possible de circuler dans n'importe quel pays de l'EEE dans le cadre d'un séjour touristique. La seule condition est que le permis soit valide.

Il est également possible de rouler à l'étranger si le permis a fait l'objet d'un échange avec un permis non européen. Toutefois, chaque Etat dispose de sa propre règlementation à ce niveau et il convient de se renseigner auprès du consulat ou des autorités de ce pays.

En revanche, le Certificat d'Examen du Permis de Conduire (CEPC) où le récépissé de déclaration de perte/vol du permis ne sont pas reconnus car il s'agit de certificats provisoires.

Expatriation

La situation est quelque peu différente dès lors que l'on parle d'une installation dans un autre pays de l'Europe. Comme les permis européens sont reconnus mutuellement par les différents pays de l'EEE - et il existe plus de 110 types de permis européens valables dans l'UE -, il est possible de rouler avec son permis tricolore sans avoir à procéder à l'échange. Pour cela, le permis doit être valide et ne pas faire l'objet d'une restriction, suspension, retrait ou annulation en France. Les certificats provisoires ne sont pas non plus reconnus.

Il est également possible de faire une demande d'échange de permis auprès des autorités dans le pays où l'on s'installe. Aucun examen théorique ou pratique ne devra être passé. Après vérification des pièces justificatives et vérification que le permis est bien valide, le permis national de l'Etat en question sera remis au conducteur. Comme il est interdit de disposer de plusieurs permis pour la même catégorie de véhicule dans l'EEE, le permis français est ensuite renvoyé à la préfecture l'ayant initialement délivré.

Une fois installé dans le pays depuis 2 ans en résidence normale, le pays d'accueil peut limiter la durée de l'ancien modèle de permis de conduire (rose) selon les critères du nouveau permis européen. Selon les pays, il faudra ainsi procéder à un renouvellement administratif tous les 10 ou 15 ans.

Pour les nouveaux modèles de permis, le renouvellement doit se faire auprès des autorités du pays de résidence. Selon les Etats, il faudra également passer un examen médical.

En revanche, lorsque le permis de conduire français a été obtenu suite à l'échange d'un permis non européen, celui-ci n'est pas toujours reconnu par les membres de l'EEE dans le cadre d'une expatriation. Chaque pays ayant ses propres règles à ce niveau, il convient de se renseigner auprès des autorités locale quant à la reconnaissance d'un permis français obtenu par échange.

Durée de validité des permis en Europe

10 ans: Belgique, Bulgarie, Croatie, Espagne, Estonie, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovénie, Suède et Royaume-Uni

15 ans: Allemagne, Autriche, Chypre, Danemark, Finlande, France, Grèce, Pologne et Slovaquie

Les Etats membres de l'EEE

Allemagne Grèce Pays-Bas
Autriche Hongrie Pologne
Belgique Irlande Portugal
Bulgarie Islande République Tchèque
Chypre Italie Roumanie
Croatie Lettonie Royaume-Uni
Danemark Liechtenstein Slovaquie
Espagne Lituanie Slovénie
Estonie Luxembourg Suède
Finlande Malte
France Norvège

Plus d'infos sur la conduite en Europe

Motul