Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Passer légalement sa moto en Full

La procédure détaillée de remise en configuration d'origine

Le 15 avril 2015, l'arrêté portant sur le rétrofit de la fin du bridage à 100 chevaux était publié au Journal Officiel. Depuis cette date, il est désormais possible de rendre à sa moto toute sa puissance dans la plus grande légalité. Voici la marche à suivre.

Passer légalement sa moto en Full

Les prérequis au débridage

Avant d'entreprendre des démarches inutiles, il convient de vérifier que sa moto est éligible au débridage, ou plutôt à "la remise en configuration d'origine". Voici cinq points essentiels à cette opération :

  • Etre titulaire d'un permis A. Si vous êtes sous le régime du permis A2, vous devez respecter le bridage à 35 kW, pas question donc de rouler sur une moto de plus de 100 ch
  • Que la moto fasse l'objet d'un bridage à 100 ch. C'est tout bête, mais toutes les grosses cylindrées ne sont pas forcément bridées.
  • Que la moto soit homologuée Euro 3. Si toutes les motos Euro 4 sont vendues en version libre, seules les machines répondant à la norme Euro 3 sont éligibles au débridage.
  • Que la moto soit équipée d'un système ABS d'origine et que celui-ci fonctionne
  • Que la moto soit conforme au type de réception. Aucune modification ne doit avoir été réalisée sur la moto; les échappements et accessoires homologuées font cependant exception.

La procédure de débridage

La procédure de remise en configuration d'origine est relativement simple puisque le motard doit simplement contacter un concessionnaire agréé de la marque, seul autorisé à procéder à cette opération. Dans un premier temps, le concessionnaire contrôle l'état du véhicule et vérifie sa conformité avec le type de réception. En cas d'irrégularité, ce dernier doit commander et réinstaller les pièces d'origine. Une fois la conformité assurée, il demande une attestation auprès du constructeur.

A réception de l'attestation, le concessionnaire réalise l'opération permettant de mettre fin au bridage : pose des pièces nécessaires et/ou ajustement de la cartographie d'injection. Il pause alors une plaque de modification sur le châssis.

Le motard récupère alors son véhicule et son attestation de remise en version d'origine pour pouvoir faire modifier sa carte grise selon les nouvelles spécifications.

La modification de la carte grise

S'agissant d'une simple modification et non de la création d'une nouvelle carte, l'opération ne peut être réalisée par internet et doit obligatoirement se faire en préfecture. La modification de la carte grise coûte le prix d'un cheval fiscal. Selon les départements, il faut compter entre 27 euros et 51 euros.

Le coût de l'opération

Afin de faciliter la remise en configuration d'origine des motos, les principaux constructeurs ont mis en place des forfaits couvrant l'ensemble de l'opération. Certains offrent même le débridage pour les modèles achetés en 2016. De façon générale, il faut compter entre 190 € et 800 € selon la marque et le modèle concerné. Enfin, ces estimations ne tiennent pas compte des éventuelles pièces qui devraient être commandées en supplément pour remettre la moto d'origine.

Plus d'infos sur le débridage des motos