Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai casque jet Scorpion Exo-Combat

Le faux intégral hyper stylisé

Cela va faire un an que j'utilise régulièrement le casque jet Exo-Combat de chez Scorpion dans son coloris Solid Titanium. Le Scorpion Exo-Combat n'est pas une nouveauté puisqu'on en a déjà parlé lors de sa sortie en 2016, mais il est toujours dans la gamme du fabricant et fait partie de ces jets au look bad boy. Il est donc temps que je vous en livre un essai complet après presque 20.000 bornes par tous les temps et toutes les températures...

Découverte

Dernier né de la gamme de casques jets du fabricant coréen, l'Exo-Combat se montre clairement taillé pour les utilisateurs urbains avec son design agressif sur la partie basse, que l'on pourrait presque porter quand on fait partie du S.W.A.T. C'est d'ailleurs sur cette zone que l'Exo-Combat se démarque avec sa fausse mentonnière amovible, à l'image de ce que fait Shark sur ses Drak (ex-Raw, lancé en 2012). Attention, sur le mode d'emploi, on note bien une spécification du constructeur qui précise le fait que cet accessoire n'est pas susceptible de transformer le casque en "Intégral" mais de protéger des conditions atmosphériques "extrêmes". Nous allons donc essayer un jet amélioré et bien homologué uniquement en tant que jet.

Essai du casque jet Scorpion Exo-Combat

A première vue c'est une belle réalisation. Le casque repose sur une conception assez classique avec une calotte externe en polycarbonate et un calotin en mousses EPS à double densité. Il affiche ainsi un poids de 1.300 grammes en taille M dans sa configuration jet et 150 grammes de plus avec la mentonnière. Léger, il semble confortable. A noter que le jet dispose deux calottes, en fonction de la taille, celui-ci étant disponible du XS au XXL.

Le jet est également pourvu d'un système d'écran rabattable. Il est livré avec deux écrans, tous les deux fumés, le second étant un peu plus foncé.

L'écran rabattable de l'Exo-Combat

L'avant de la calotte laisse apparaître une large ventilation obturable et on retrouve à l'intérieur des canaux pour orienter le flux d'air. A cela s'ajoutent des ouvertures sur la mentonnière.

L'intérieur fait quant à lui appel au revêtement Kwikwick2 propre à la marque, mais aussi des cannelures KwikFIT pour faciliter le port des lunettes et une jugulaire de type micrométrique.

L'intérieur à très bien résisté dans le temps

Essai

Il est maintenant temps de tester ce casque dans les règles de l'art. L'enfilage se fait sans aucun souci, le casque tombe parfaitement et permet sans problème d'ajuster sa paire de lunettes. La jugulaire est quant à elle facilement utilisable. Bien qu'affichant 1,3 kg, il se fait complètement oublier une fois enfilé. Après 20.000 bornes d'utilisation, il faut également lui reconnaître l'excellente tenue de ses mousses, démontables. Seule sa calotte très ronde montre ses limites en termes d'aérodynamisme et confirme que le casque n'est pas taillé pour la vitesse.

Essai du casque jet Scorpion Exo-Combat sur route

Passons maintenant à la particularité du casque. On se rend compte qu'il va être très facile de passer de la configuration "coupe-vent" à celle de casque jet.

La fameuse "mentonnière" s'enlève facilement puisqu'il suffit d’appuyer sur deux boutons pour la déclipser. A l'usage je n'ai jamais eu à forcer ni rencontré le moindre problème dans le mécanisme, même après ce long kilométrage avec de multiples changements de configuration. En configuration jet, vous pourrez planquer les ouvertures grâce à deux petits caches fournis. Du coup, attention, c'est très facile de les "perdre" dans le fatras des rangements.

Le changement de configuration se fait très facilement

Amusant cet outil, car c'est bien souvent l'aspect esthétique qui va interpeller les gens. En effet quand vous avez ce casque sur la tête, instantanément vous êtes assimilé à un personnage de la guerre des étoiles tant le design a été "bien" inspiré des casques des guerriers de la force. Vous me direz c'est plutôt sympa et cela fait rigoler les gamins. Pour une fois que j'avais un casque qui avait un look hors norme, j'en ai largement profité.

L'Exo-Combat offre un look original

Du point de vue aération c'est le top en été, mais glagla en hiver, car la mentonnière laisse toujours passer de l'air et il n'y a pas moyen d'obstruer les ouvertures. Outre le vent, la pluie aussi peut passer par là, on vous aura prévenu.

L'aération supérieure se montre de son côté très efficace.

Le masque de l'Exo-Combat

Malgré son look d'intégral, on est bel et bien en face d'un casque jet, quelle que soit la configuration. Cela vaut pour la ventilation, mais aussi pour l'insonorisation. Si vous roulez en version ouverte, prévoyez des boules Quies. Avec la mentonnière c'est un peu moins bruyant, mais lors de longues étapes le bruit peut laisser quelques traces.

Le système de visière intégré est assez convaincant. Si on regrette un léger manque dans le champ vision sur le plan vertical, l'écran se montre très facile à manipuler; c'est un peu moins le cas pour le démontage. De même, il affiche une excellente étanchéité, même après 20.000 km et ne souffre d'aucun problème de buée. Enfin, mention spéciale pour la résistance de celui-ci qui n'affiche toujours pas la moindre rayure.

Pas la moindre rayure ou fuite d'étanchéité au niveau de l'écran

Conclusion

En résumé, Scorpion propose avec son Exo-Combat un excellent casque jet au look original et plutôt confortable dans l'ensemble. Je reprocherai juste à l'accessoire « mentonnière » cette fausse impression de sécurité qui va faire croire que l'on dispose d'un intégral, même si cela est bien spécifié par le constructeur. Charge aux revendeurs de bien préciser les choses. Le casque reste également destiné essentiellement à une utilisation estivale et mi-saison de par son importante aération et une protection aux intempéries plus proche d'un jet que d'un intégral même avec la mentonnière. Si on le trouve aux environs de 200 euros sur le net (prix officiel à 229 euros en uni, 259 euros avec déco), son atout majeur reste son look.

Points forts

  • Design
  • Confort

Points faibles

  • Poids
  • Insonorisation
  • Champ de vision vertical

Caractéristiques casque Scorpion Exo-Combat

  • Calotte externe en polycarbonate
  • Calotin interne en EPS double densité
  • Mentonnière type « masque rigide » amovible en un clic par système de magnet
  • Jugulaire : Système rapide Quick Release à fermeture via boucle micrométrique
  • Nombre de calottes disponibles : 2
  • Livré avec 2 écrans SpeedView à commande externe, fumé clair et fumé foncé, traités anti-buée EverClear
  • Tissu Kwikwick2 absorbant, respirant, démontable et hypoallergénique
  • KwikFIT : système facilitant le port de lunettes dans le casque
  • Ventilation à canaux séparés Scorpion Air Channel
  • Cache de finition pour rouler sans mentonnière
  • Poids en taille M :
    En mode jet (sans masque) : 1300g (à + ou – 50g)
    En mode intégral (avec masque) : 1450g (à + ou – 50g)

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre casque jet Scorpion Exo-Combat? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance casque jet Scorpion Exo-Combat en 2mn avec SOLLY AZAR