english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai pneu Dunlop Sportsmart 2 Max : Le secret est à l'intérieur

Faux semblant

Visuellement, la ressemblance avec le Sportsmart2 est frappante et il faudrait presque les avoir côte à côte pour les identifier à coup sûr. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle ils portent le même nom. Mais contrairement aux apparences, cette évolution en profondeur n'a rien de superficielle justement.

Essai du Dunlop Sportsmart 2 Max

Pour Dunlop, l'objectif était de remettre à jour le Sporsmart2 afin qu'il réponde aux exigences des pilotes hypersport qui utilisent leurs motos sur route et occasionnellement sur circuit. Si le grip sur le sec et sur le mouillé étaient excellents, les points d'améliorations se situaient au niveau de la montée en température, du kilométrage, du retour d'information et du comportement dans son ensemble.

Ceinture du Dunlop Sportsmart 2 Max

Pour atteindre cet objectif, les ingénieurs ont utilisé la base du Roadsmart III (RS3) avant. Un excellent point de départ, car il nous avait particulièrement séduit lors de sa présentation. De fait, comme le RS3 il adopte une construction avant avec un pli de carcasse en rayonne, une fibre issue du bois qui offre l'avantage d'une montée en température plus rapide et d'une plus grande souplesse dès 20/25°. Une ceinture en aramide remplace avantageusement l'ancienne ceinture acier et améliore l'empreinte au sol. Ainsi le pneu est réactif plus tôt, ce qui était une demande des utilisateurs. Le nouveau mélange de gomme est à base de tri polymères et de silice haute dispersion pour un mélange plus intime et un meilleur grip à froid et sur sol mouillé.

Le Max utilise un nouveau mélange de gomme pour une meilleure adhérence à froid et sur le mouillé

Nouveau profil

Très proche du RS3, le profil avant est différent de celui de l'ancien Sportsmart2. Il améliore sensiblement la maniabilité et le retour d'information sur l'angle.

A l'arrière en revanche pas de changement de profil, seuls le dessin et la gomme changent. La partie slick est plus large sur le plein angle, alors que les cavités améliorent le drainage. Dernier point et non des moindres, avant d'enfourcher la moto, Dunlop annonce une longévité accrue de 25% à l'avant et de 10% à l'arrière. Il est toujours intéressant d'avoir un pneu avant qui dure plus, cela permet de conserver un bon comportement jusqu'à la fin de vie du pneu arrière.

Dunlop annonce de meilleures capacités de drainage

Paradoxes

Pour cet essai, nous retrouvons le superbe centre d'essais de Mireval, avec ses infrastructures entièrement dédiées au développement. Malheureusement, les travaux de rénovation du circuit arrosé ne nous permettront pas de faire des tests comparatifs sur le mouillé comme c'est l'usage chez Dunlop. Mais si les pluies torrentielles vont nous permettre de jauger le pneu sur le mouillé, elles vont aussi nous interdire l'accès du circuit hautes performances, totalement inondé! Bref, notre essai va se résumer à 190 km de routes variées sous une pluie diluvienne. Et autant dire que nous n'avions plus un centimètre de sec à l'issue de cet essai, les équipements de pluie n'ayant pas résisté à la violence des éléments. Dans ces conditions, nous avons tout de même eu le loisir de comparer le Sportsmart2 max avec son prédécesseur.

C'est sous la pluie que nous avons pu tester le Sportsmart2 Max

Bluffant !

C’est donc au guidon d’une Kawasaki Z 1000 SX chaussée de Sportsmart2 que commence notre roulage. Dès le départ, le troupeau se lance à un bon rythme Si le grip est excellent, la conduite s'avère physique et suivre le groupe demande une bonne dose d'attention et surtout d'effort. Après une soixantaine de kilomètres, nous échangeons les motos et je troque ma Z 1000 contre le même modèle chaussé de Sportsmart2 Max. Immédiatement, la différence est flagrante. La moto est beaucoup plus facile, bien moins physique. De fait, comme on force moins, la précision du pilotage augmente. Désormais, je suis le groupe sans effort. Le retour d'information est beaucoup plus présent, les sensations et le plaisir sont là, malgré les conditions parfois dantesques.

La différence avec l'ancien modèle est flagrante sur le mouillé

Sur les petites routes, on dessine de belles trajectoires, le grip est important et la confiance aussi. Un vrai bonheur ! Ainsi et toujours sans forcer, j'accélère et double pour rejoindre le groupe de tête en toute sérénité. Incontestablement, il y a du Roadsmart3 dans cet hypersport et ce n'est pas un mince compliment. A l'accélération, l'arrière encaisse le couple et les chevaux du Z1000 sans broncher, on peut copieusement essorer la poignée sans provoquer de dérobade. La stabilité à haute vitesse est irréprochable, même si nous n'avons pas pu pousser les machines au maximum comme nous l'aurions fait sur circuit.

Le grip reste très bon sur route malgré la pluie

Conclusion

Force est de reconnaître que les conditions de roulage difficiles n'étaient pas idéales pour un hypersport censé préférer un bitume chaud et sec. Et pourtant, le Sportsmart 2 Max y a fait étalage d'une maîtrise digne des meilleurs sport-GT. Il s'avère particulièrement performant sur un bitume froid et glissant. Dans la mesure où Dunlop nous assure avoir conservé le niveau de grip du Sportsmart2 sur le sec, avec une précision de pilotage en hausse, on se dit que le 2 Max et un sérieux client dans la catégorie. Nous avons hâte de le tester sur un bitume chaud et sec ! Enfin, si on vous dit qu'il est fabriqué à Montluçon, donc en France, qu'il est déjà disponible et qu'il est à vous contre environ 250 € le train en 120/180, on se demande ce qui vous fait hésiter !

Essai du Dunlop Sportsmart 2 Max à Mireval

Disponibilité / prix

  • Disponibilité immédiate
  • Prix : environ 250 € hors pose et équilibrage pour un train en 120 / 180 X 17

Tableau des dimensions

Avant Arrière
110/70 R 17
120/60 ZR 17
120/70 R 17
120/70 ZR 17
150/60 R 17
160/60 R17
160/60 ZR 17
180/55 ZR 17
180/60 ZR 17
190/50 ZR 17
190/55 ZR 17
200/55 ZR 17

Conditions d’essais

  • Itinéraire : petites routes variées + autoroutes interurbaines avec un peu de ville
  • Kilométrage : 190 km
  • Problème rencontré : Pluies torrentielles, équipements pilote usagés et mal étanches ...

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre pneu Dunlop SportSmart 2 Max? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance pneu Dunlop SportSmart 2 Max en 2mn avec Axa 2 Roues