english

Tuto changer les joints spi de fourche

Explications et conseils pratiques pour entretenir l fourche de sa moto soi-même

Etapes pour démonter, vidanger et changer les joints spi de fourche

  • Difficulté :
  • Durée :
  • Budget :

Toute pièce en mouvement comme la fourche de la moto - et les deux pièces majeures tube et fourreau - subit des contraintes et s'use davantage jusqu'à ne plus assurer sa fonction. C'est notamment le cas de la pièce qui assure l'étanchéité entre le tube et le fourreau de la fourche, j'ai nommé le joint à lèvre, appelé également joint spi.

De plus, les impuretés et les insectes s'accumulent au fil du temps au niveau des tubes de fourche et peuvent endommager les joints de fourche. Un choc violent dans un nid de poule ou sur un dos d'âne, des levers de roue mal reposés peuvent aussi soudainement faire flancher (ou plutôt exploser...) lesdits joints. Même si ce ne sont que deux joints de caoutchouc, ceux ci sont très importants pour une bonne tenue de route de la moto. Si vos tubes de fourches sont huileux alors que vous avez fait un nettoyage récemment, c'est un signe. Les joints sont sans doute morts. Cela peut devenir dangereux sur la route car de l'huile peut couler sur les freins !

Changer les joints spi de fourche
Changer les joints spi de fourche

Changer les joints spi de fourche n'est pas forcément une chose aisée. Pour autant, l'opération est nécessaire afin de conserver une bonne tenue de route et éviter des fuites d'huile. Bien entendu, plus une fourche est réglable, plus elle devient complexe à démonter.

Le changement de joint spi de fourche coûte aux alentours de 120 à 200 ¤ en concession ou chez un mécano moto. On peut donc être tenté de le faire soi-même avec une belle économie à la clef. Mais attention, il faut bien suivre les étapes et être un peu bricoleur.

Les joints spi sont vendus avec ou sans leur cache poussière. Si l'on peut récupérer ceux d'origine, repartir à zéro est toujours mieux : les pièces coulissantes, même moins « fragiles » que les spi, s'usent elles aussi, qu'on se le dise. Pour les fourches classiques, certaines motos et certains accessoiristes proposent de petits déflecteurs discrets. Ils permettent d'épargner au maximum les joints et une zone spécifique du tube de fourche, en se fixant sur le fourreau. Bihr en propose par exemple à son catalogue pour 9 ¤ environ .

Attention: relevez les réglages de votre fourche avant le démontage

Relevez les réglages de votre fourche, même si vous passez par un professionnel. Votre serviteur est par 2 fois passé par un service rapide différent pour un entretien de fourche. Par 2 fois, des réglages différents ont été mis dans chaque fourreau et surtout des réglages totalement farfelus et pour tout dire dangereux en cas de conduite rythmée. Sachez ce qui est fait sur votre moto et sachez revenir en arrière en cas d'intervention manquant de pertinence et de conscience professionnelle. En mécanique, ne pas confondre vitesse et précipitation.

Les éléments constitutifs d'une fourche

  • tube
  • fourreau
  • ressort
  • joint cache-poussière
  • joint spi
  • bouchon
  • bagues de tube
  • BTR de tige-amortisseur
  • tige-amortisseur
  • rondelles
  • entretoise
  • clip d'arrêt

Tuto: changer le joints spi en 6 étapes, fourche démontée

1. Purger l'huile de fourche et récupérer l'huile usagée

2. Démonter les bras de fourche

Retrouvez toutes les étapes du démontage et de la purge de l'huile dans notre tuto "vidanger sa fourche"

Vidange de l'huile de fourche
Vidange de l'huile de fourche

Une fois ces étapes faites,

3. Démonter les fourreaux

La fourche contient de nombreux éléments, souvent imbriqués les un dans les autres. Surtout si elle offre des possibilités de réglage (détente, compression). Il y a souvent des rondelles, une entretoise, un écrou, un joint torique, une tige et une tige plongeuse dans chaque fourreau sans oublier le ressort, essentiel à son fonctionnement.

Avant de tout séparer, bien noter l'ordre des pièces pour le remontage. Une photo est un plus.

Bien noter les pièces de chaque fourche
Bien noter les pièces de chaque fourche

Ôter le cache poussière au moyen d'un tournevis plat par exemple.

On enlève le cache poussière
On enlève le cache poussière

Enlever la goupille de joint spi, toujours avec un tournevis plat

Le clips retenant le joint Spi
Le clips retenant le joint Spi

4. Démonter l'intérieur de la fourche.

Un outil spécifique peut être requis: il est souvent maintenu par le bas de la fourche. On passe alors au travers du pied de fourche. A défaut d'outil spécifique, un pistolet pneumatique à fort couple peut être nécessaire.

Défaire le tube de fourche et récupérer les éléments (le corps interne de la fourche).

Extraire le tube de fourche en tirant dessus. La résistance est normale : il faut passer le « cran » constitué par le joint spi.

Ôter le joint spi de son logement.

5. Mettre le nouveau joint spi

Mettre en place le nouveau joint spi sur le tube de fourche en le faisant coulisser sur le fourreau. Pour cela il est impératif de bien le lubrifier. Pensez à l'huile de fourche ou au WD40.

Attention. Afin d'éviter toute lésion des lèvres de ce dernier, protéger avec du scotch l'extrémité du tube de fourche par laquelle on introduit le spi.

Protéger le tube de fourche avec un scotch
Protéger le tube de fourche avec un scotch

Descendre le spi jusqu'à son logement.

Deux solutions pour le sceller :

- un tube de section interne supérieure à celle du tube de fourche et de section externe inférieure à celle du fourreau et l'ancien joint spi, lequel fait office de tampon entre les deux éléments lorsque l'on effectue le mouvement de va et viens.

La bague de montage de joint spi

Ou

- un outil de montage de joints spi. Formé de deux demi cercles et d'une partie préhensible, son diamètre est adapté à celui du fourreau. Il se referme sur ce dernier et est utilisé pour « tasser » le nouveau joint en coulissant de haut en bas cette masse mobile.

«Tasser» le spi.

6. Remonter la fourche

Remonter partiellement la fourche en suivant les opérations inverses au démontage. Ne pas remettre le ressort, ni la partie supérieure.

Fourreau vertical, verser dans le tube de fourche le volume ou la hauteur d'huile de fourche spécifique et spécifiée.

Un outil pro pour être sûr de mettre la bonne quantité d'huile ? La seringue avec tige graduée, jauge et support. Il est également possible de vérifier la hauteur d'huile dans le fourreau de fourche au moyen d'une tige « plongeur » graduée et d'une bague à poser sur le haut du tube de fourche. On s'assure ainsi que le volume n'est ni trop trop ni trop peu important. Un manque d'huile et la moto perd en tenue de route. Elle risque de louvoyer et de perdre en précision de trajectoire, en sus de moins bien amortir.

Une surpression en huile et elle sera trop « raide », mettant en péril les joints spi.

Pour plus de détails lire le tuto "vidanger sa fourche".

Entretenir ses joints spi

Il est possible d'entretenir simplement les joints spi au moyen d'un petit outillage dénommé Seal Mate, proposé par Motion Pro et distribué par BIHR. Son prix : 12,50 ¤

A retenir

  • Bien respecter la quantité d'huile requise
  • Faire attention à la viscosité de l'huile requise. Si 10W est standard, des sportives requièrent du 5W (CBR 1000RR par ex.). Une bonne marque d'huile est un plus : elles travaillent et vieillissent mieux sous les contraintes.

A ne pas faire

  • Ne pas vérifier les réglages remis par un « pro ». Il est important de vérifier tous les réglages offerts par votre fourche au moment de reprendre la route. 2 fois je suis passé par un pro (service « rapide »), 2 fois il m'a mis des réglages différents dans chaque fourreau et surtout des réglages totalement farfelus. Attention, danger.
  • Mal resserrer les fourreaux
  • Mal resserrer les étriers de frein
  • Mettre une huile trop dure en espérant améliorer le comportement d'une fourche trop souple. Il vaut mieux jouer sur les réglages avant ou changer de ressort ou de fourche.

Outils

  • Huile
  • Joints spi fourche
  • Clef à douilles et douilles,
  • clef plate,
  • tournevis plat,
  • scotch d'électricien,
  • « tasseur » de joint spi,
  • pistolet pneumatique, pistolet électrique,
  • un palan, un étau, des mors et de quoi récupérer l'huile souillée,
  • un verre doseur et/ou une réglette graduée ou une jauge à hauteur d'huile,
  • une béquille ou un support pour maintenir la moto stabilisée sans sa roue avant

Plus d'infos sur la mécanique

Commentaires

Jupi

Petit complément concernant les huiles de fourche : à indice égal (mais de marques différentes), les huiles ont des indices de viscosité parfois très différents.
Il est donc important de se renseigner sur le sujet avant de se lancer dans l'opération sous peine d'avoir une fourche qui ne réagira pas comme prévu par les concepteurs.
La meilleure des solutions consiste à utiliser l'huile d'origine pour assurer un fonctionnement optimal de la fourche.

P.S. : +1 pour vérifier le travail d'un pro. J'ai aussi l'exemple d'une fourche remise en état par un concessionnaire que j'ai dû démonter à nouveau pour qu'elle soit "réglable" :/

18-06-2020 13:46 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Mutuelle