english

Comment bien contrôler la pression de ses pneus motos

Quand vérifier sa pression ? Avec quoi ? Où ? Pour quel budget ? Tout ce qu'il faut savoir pour rouler avec des pneus à la bonne pression

  • Difficulté :
  • Durée :
  • Budget :

Moteur, suspensions, freins... tous les éléments qui constituent une moto sont importants pour son fonctionnement et méritent qu'on les entretienne avec soin. Mais les pneumatiques doivent rester la priorité absolue pour la simple et bonne raison qu'ils forment le seul lien entre la moto et la route. Outre une vérification régulière de l'usure de ses gommes, il est primordial de contrôler leur pression. Pourquoi ? À quelle fréquence ? Comment ? Et à quel prix ? On fait le point.

Contrôler la pression de ses pneus motos
Contrôler la pression de ses pneus motos

Le rôle de la pression

Un pneumatique est conçu pour rouler avec une certaine pression en fonction de la moto sur laquelle il est monté. Cela garantit un fonctionnement optimal que ce soit en termes d'adhérence, de retour d'informations, de maniabilité, de mise en température, de longévité, de régularité de l'usure...

Surtout, une pression inadaptée peut être la source de nombreux problèmes. Qu’elle soit trop haute ou trop basse, la pression inadaptée est à l'origine d'une moins bonne tenue de route, de distances de freinage accrues, d'une surconsommation de carburant, d'un confort en baisse, d'une usure prématurée et peut aller jusqu'à un éclatement. C'est donc un vrai point de sécurité.

Rouler avec la pression préconisée permet d'éviter de nombreux problèmes
Rouler avec la pression préconisée permet d'éviter de nombreux problèmes

Et contrairement à la croyance de certains, un pneu sous-gonflé, donc avec une plus large empreinte au sol, n'améliore pas l'adhérence. Cela a surtout pour principaux effets d'alourdir la direction et de provoquer un échauffement excessif des gommes qui peuvent alors éclater. À l'inverse, le surgonflage va empêcher le pneumatique de monter correctement en température et donc amener plus de risques de glissade.

Si la pression des pneus n'impacte pas les vibrations de la moto, elle peut avoir des effets sensibles sur les guidonnages et le shimmy ainsi que des effets importants sur le louvoiement.

Fréquence de contrôle

On l'a bien compris, un pneu mal gonflé présente de nombreux risques. Et comme la pression baisse naturellement avec le temps, il est important de contrôler régulièrement celle-ci. D'autant plus que l'opération est à la portée de tout le monde.

Les manufacturiers préconisent de procéder à un contrôle de la pression des pneumatiques tous les 1.000 kilomètres sur un deux-roues motorisé, ou surtout toutes les deux semaines. Car même une moto entreposée voit ses pneus perdre de la pression. Il convient également de la faire avant chaque long trajet, ne serait-ce que pour s'assurer qu'aucun pneu n'est affecté par une crevaison lente.

Et pourtant, d'après les études, 75% des motards ne vérifient pas leur pression régulièrement (c'est à dire au moins une fois par mois).

Quelle pression pour quel pneu ?

Chaque moto est homologuée pour être équipée d'une certaine taille de pneumatiques avec un indice de charge précis. Le constructeur détaille d'ailleurs sur la moto elle-même, le plus souvent sur le bras oscillant, les valeurs à respecter pour la pression du pneu avant et du pneu arrière selon que l'on pilote en solo ou en duo avec un chargement.

Il suffit donc de se reporter à cette étiquette ou au manuel utilisateur pour appliquer la pression recommandée par le fabricant. La pression y est indiquée soit en Bar, soit en Psi.

  • 1 bar = 14.5 psi
  • 1psi = 0.0689 bar

On peut dire de façon générale que pour un usage sur route, la pression doit être de 2.5 bars à l'avant et 2.7 bars à l'arrière pour une moto de moyenne cylindrée. Cette pression peut passer à 2.7 et 2.8 bats pour des motos lourdes et a contrario à 2 pour des 125. Ces pressions sont toujours baissées pour un roulage sur piste et peut-être par exemple de 2.1 à l'avant et 2.3 à l'arrière (quand on est à 2.5/2.7 sinon).

A chaque manipulation de la valve, on peut laisser échapper un peu de pression. On veille donc à viser un petit peu plus que juste la pression visée.

En cas de changement de pneus sur la moto, il est important d'opter pour un train de pneumatique présentant les mêmes caractéristiques

Comment et où contrôler ?

Lorsque l'on possède une moto moderne équipée d'un indicateur de pression des pneus (TPMS), les contrôles sont facilités puisqu'ils sont directement réalisés par le système qui doit logiquement alerter l'utilisateur lorsque la pression est trop faible. Si la moto n'en est pas équipée, il existe aujourd'hui des kits adaptables dont les capteurs remplacent les bouchons de valve et qui communiquent les valeurs à un boitier ou via une application mobile. Simple à mettre en place et accessibles à tous les tarifs, il faut cependant prendre garde au poids des bouchons qui pourraient détériorer les valves à la longue.

La solution la plus simple reste donc d'utiliser un manomètre. Qu'il soit analogique ou numérique, le manomètre permet de s'assurer de la pression des pneumatiques de manière très simple puisqu'il suffit de l'installer sur la valve et de lire la valeur. Il offre également l'avantage de pouvoir être utilisé sur tous les types de pneus (vélos, autos...). On trouve facilement des manomètres précis pour moins de 20 euros.

Electronique ou analogique, le manomètre est une solution économique pour le contrôle de la pression
Electronique ou analogique, le manomètre est une solution économique pour le contrôle de la pression

Il est également possible de se rendre dans un centre d'entretien des véhicules, une station-service ou une station de lavage équipé d'un gonfleur. Il est alors possible de faire d'une pierre deux coups en contrôlant et regonflant en même temps.

Attention cependant à ne pas aller trop loin pour trouver un gonfleur, car la pression d'un pneu se lit "à froid".

Lorsque le pneu monte en température, la pression augmente, avec un écart pouvant être de plus de 0.3 bars. Regonfler un pneu chaud serait donc contre-productif. Donc on limite les kilomètres, on roule tranquille ou on fait une pause de 15 mn à l'arrivée pour laisser le temps aux gommes de refroidir avant de vérifier la pression.

Regonfler les pneus

A froid

Comme pour le contrôle, le gonflage peut aussi bien se faire en centre qu'à domicile. Et encore une fois, le gonflage doit se faire à froid.

Manipuler la valve avec soin

On fera extrêmement attention à la manipulation de la valve lors du contrôle, surtout si la valve n'est pas coudée (ce qui est le cas sur la plupart des motos anciennes). C'est comme cela que j'ai abîmé la valve et là, une mèche ne répare rien du tout. Il faut aller changer la valve chez un concessionnaire, à condition que le pneu ne soit pas à moitié gonflé avec le risque de l'âbimer en allant jusqu'à destination.

Prix du gonflage

Longtemps, toutes les stations et centres étaient équipés de compresseurs-gonfleurs-manomètre gratuits. La situation a changé et l'on n'est aujourd'hui plus assuré d'en trouver un à chaque fois, fonctionnel qui plus est et encore moins gratuit.

Deux choix possibles : faire le tour des installations autour de chez soi pour trouver un gonfleur en bon état gratuit ou faire des recherches sur internet, il existe en effet des sites qui répertorient les points de gonflages. Les stations de gonflages sont indiquées par un panneau CE26.

L'autre possibilité est d'investir dans un compresseur pour réaliser l'opération chez soi. On trouve des compresseurs de toutes les tailles, de toutes les capacités et à tous les prix, allant même jusqu'au petit modèle portable et autonome reposant sur une batterie pour les gonflages d'urgence comme chez Chaft ou Xiaomi. Dans l'idéal, il faut se tourner vers un modèle qui sera capable de gonfler le pneu demandant la plus forte pression. Les pneus de vélo de route prennent par exemple jusqu'à 8 bars. Comptez une trentaine d'euros en moyenne pour un compresseur avec manomètre intégré mais les modèles compacts et performants peuvent atteindre facilement les 100 euros.

Plus d'infos sur les pneus motos

Commentaires

Lagrossedodue

En moto je vais toujours dans un garage vers chez moi, speedy ou norauto ou feu vert.

Je m'arrête à toute proximité respectueusement, j'enlève mes 2 bouchons de valves et poliement je demande si je peux me servir du gonfleur et 100% du temps c'est "oui bien sur" voir même "vous voulez que je le fasse".

Je me souviens de l'époque pendant laquelle on avait du personnel dans les stations-service pour mettre de l'essence à votre place, s'occuper du pare-brise, gonfler les pneus et voir leur état, voir l'état des freins à disque/plaquette, remettre l'antenne bien en place, vous racontez une blague, etc ..

05-06-2022 12:08 
tsointsoin

Au Japon c'est toujours le cas !

05-06-2022 12:46 
kernel62

"75% des motards ne vérifient pas leur pression régulièrement"

C'est justement pour ça que les constructeurs mettent souvent des pneus à carcasse dure en première monte, pour garder un minimum de consistance. Mais après ça râle parce que le pneu grip' pas assez.

05-06-2022 16:26 
gvrun666

sauf erreur de ma part, le contrôle de la pression en station "service" est censé être gratuit...cela fait partie des obligations liées à l'exploitation de ladite station (comme le verre d'eau au restaurant) non ?
Nb: perso je sous gonfle systématiquement de 300 g car où j'habite il fait (très souvent) très chaud et je monte rapidement en altitude !

06-06-2022 07:32 
Elgordo

Citation
gvrun666
sauf erreur de ma part, le contrôle de la pression en station "service" est censé être gratuit...cela fait partie des obligations liées à l'exploitation de ladite station (comme le verre d'eau au restaurant) non ?
Nb: perso je sous gonfle systématiquement de 300 g car où j'habite il fait (très souvent) très chaud et je monte rapidement en altitude !

Oui dans toute les stations où je suis allé, le contrôle de la pression est gratuit. Vous mettez l'embout et le manomètre vous indique la pression. Vous pouvez la diminuer, mais pour gonfler, il faut mettre une pièce dans le zinzin.
Donc en gros on peut contrôler, dégonfler, mais la mise à la pression correcte par gonflage demande de payer la plupart du temps.

06-06-2022 07:45 
Picabia

L'avantage d'être à la campagne.
Atelier à coté du garage, compresseur et testeur de pression électronique.
Contrôle toutes les deux sorties soit tous les 600 bornes environ.
Je confirme, beaucoup de motards ne font jamais la pression ou la font quand ils passent à la maison

06-06-2022 11:15 
Philippe21

Vous écrivez :
Quelle pression pour quel pneu ?
Chaque moto est homologuée pour être équipée d'une certaine taille de pneumatiques avec un indice de charge précis. Le constructeur détaille d'ailleurs sur la moto elle-même, le plus souvent sur le bras oscillant, les valeurs à respecter pour la pression du pneu avant et du pneu arrière selon que l'on pilote en solo ou en duo avec un chargement.Il suffit donc de se reporter à cette étiquette ou au manuel utilisateur pour appliquer la pression recommandée par le fabricant. La pression y est indiquée soit en Bar, soit en Psi.


Un peu d'histoire, il n'y a pas si longtemps, effectivement les constructeurs indiquaient deux pressions selon l'usage de la moto, soit (je vais prendre l'exemple de mon ex Bmw R1200R de 2006) 2.2AV-2.5AR en solo, et la pression charge maximale, 2.5AV-2.9AR !

Par un tour de passe passe magico-juridique il ne reste plus que la pression maxi sur les motos à partir de fin 2011 !
Certainement pour être sûr que monsieur ou madame motard ne roulera pas sous gonflé le jour de son départ en vacance avec passager et bagages, c'est vrai que nous sommes si peu responsables !
Les spécialistes allant même à nous expliquer que cette dernière valeur est dorénavant la bonne quelque soit la charge menteur, arf, on vit une époque formidable ! roi

La preuve en images avec l'extrait des recommandations Bmw sur le livret du propriétaire :

Bmw R1200R Avril 2011, pneus Metzeler Z8
[attachment 38398 pressiondespneusR1200Ravril2011.PNG]
Décembre 2011, même moto, même référence de pneus !
[attachment 38399 pressiondespneusR1200Rdcembre2011.PNG]
Et pour retrouver les pressions solo aujourd'hui c'est impossible tant chez les constructeurs que chez les manufacturiers qui se couvrent pénalement !

Pour info les pressions solo 2.2/2.5 étaient celles recommandées par Bmw autant pour les R1150R de 250kg, les R1200R de 235kg et les R1200GS de 246kg, pareil chez Honda pour les VFR800F ou X (2.2/2.5)

06-06-2022 17:11 
Patinfo

J'utilise une pompe à vélo Intersport avec mano et ça fait très bien l'affaire !
On peut se demander s'il est bien étalonné, en tout cas, j'ai la même pression qu'avec mes 2 autres mano de mes gonfleurs électriques (un portable et un sur cuve)

06-06-2022 17:20 
fift

Pareil, une bête pompe à pied avec un mano. Contrôle une fois par mois environ lorsque j'avais des roues à chambre.
Avec les tubeless, c'est ... une fois par trimestre, quand j'y pense. Tout ça pour rajouter 200 ou 300g maxi.

07-06-2022 18:44 
Peterpan

Je prends toujours la température de l asphalte avant d ajuster la pression !clin d'oeil
Nan je déconne !...Vérifier la pression régulièrement permet de détecter une crevaison lente ( soit clou, soit niveau valve) ...mais en général on s en apercoit en roulant !
Une pression élevée permet de gagner en agilité ..une pression un peu plus basse permet de gagner en grip !...Faut juste trouver la bonne équation !
Sinon pour gonfler j ai au choix : pompe à pied avec mano ou gonfleur électrique avec mano ...mais je vérifie toujours la pression avec mano de qualité !

07-06-2022 19:37 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous