english

Estonie : Infos pratiques

La barrière de la langue comme principale difficulté

Vous avez prévu de partir sur les rives de la mer Baltique et à la découverte de Tallinn ? Mais êtes-vous bien au fait des règles et informations de base sur l'Estonie ? Argent, formalités, décalage horaire, langage... on fait le point.

Estonie : Infos pratiques
Estonie : Infos pratiques

Pièce d'identité

L'Estonie étant désormais membre de l'Union Européenne, une simple carte nationale d'identité valide ou un passeport, valide lui aussi, permettent aux ressortissants français et européens de se rendre dans le pays pour une durée de moins de trois mois. Au-delà, il est nécessaire de demander une carte de résident auprès des autorités locales.

Monnaie

Pas de problème en vue au moment de payer puisque l'Estonie a abandonné ses couronnes en 2011 pour passer à l'Euro. Les commerçants permettent largement le paiement par carte et on trouve des distributeurs automatiques dans toutes les villes ainsi que sur les sites touristiques ou dans les hôtels.

Langue

Si l'argent ou l'entrée sur le territoire ne poseront pas de soucis, la barrière de la langue pourrait poser quelques difficultés. La langue officielle du pays est l'Estonien, mais elle n'est comprise que par un peu plus de 80% de la population, à peine plus que le Russe qui est pratiqué par près des trois quarts des habitants. À moins de connaitre bien ces deux langues, on pourra toujours se débrouiller en anglais, notamment auprès des jeunes, puisque la langue de Shakespeare est comprise par un peu plus d'un tiers de la population.

Décalage horaire

Il ne devrait pas non plus y avoir de "jet lag" au programme, pas plus que lors d'un changement d'heure en tout cas, puisque l'Estonie ne compte qu'une heure d'avance sur la France. Cela est valable en toutes saisons puisque le pays pratique également le changement d'heure été/hiver aux mêmes dates.

Santé

Aucune vaccination obligatoire, les recommandations sanitaires pour un voyage en Estonie sont les mêmes qu'en France : être à jour dans ses rappels, faire attention aux tiques dans les zones rurales et forestières... Par ailleurs, il faudra penser à demander sa carte européenne d'assurance maladie afin de bénéficier de l'accès au soin. Un contrat d'assistance ou d'assurance couvrant un éventuel rapatriement est également conseillé.

Sécurité

En dehors de quelques quartiers de grandes villes où la délinquance sévit avec notamment des pickpockets présents dans les zones touristiques comme partout ailleurs, l'Estonie ne présente guère de problème de sécurité. Par contre, si vous sortez à pied la nuit, il ne faudra pas oublier de porter un dispositif réfléchissant sous peine d'écoper d'une amende de 40 euros.

Plus d'infos sur les voyages

MotoblouzMotoblouzMotoblouz