english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

La Honda CB 750 remporte la catégorie C1 du Bol d'or Classic

Victoire en catégorie C1, cinquième place finale

Mamie fait de la résistance

La CB 750 remporte la catégorie C1 du Bol d'or ClassicLe légendaire 4 pattes du CB 750 club a encore de quoi impressionner après sa victoire au Bol d'or Classic 2012 en catégorie C1 (1960/1969) et en terminant sur une cinquième place finale.

Avec un 10ème temps sur la grille de départ, la Honda Four n°61 pilotée par Guy Bertin avait déjà fait forte impression et ravi tous les membres bénévoles du CB 750 Club réunis pour l'occasion.

Si la première manche a été une bonne prise de contact, la tombée de la nuit a marqué un passage difficile pour Alain de Tollenaere, amateur et membre du team, qui n’avait jamais couru de compétition et qui n'avait en outre jamais roulé de nuit sur circuit.

Le dimanche 21 octobre fut la journée de tous les exploits pour la légendaire Honda CB 750. Guy Bertin prenait le départ et revenait régulièrement à la tête de course en pointant un long moment à la seconde place.

Au passage de guidon à Alain De Tollenaere, le jeu des ravitaillements faisait retomber la CB 750 à la cinquième place finale de la manche mais au baisser du drapeau, la Honda remportait la catégorie C1 (1960/1969) et ce en terminant devant toutes les C2 plus récentes (1969/1973).

Au cumul des tours effectués, la moto du CB 750 Club termine en cinquième position du Bol d’Or Classic 2012 et surprend avec son meilleur chrono en course de 2,01,663 minutes tandis que la RC 30 victorieuse, plus vieille d'une bonne vingtaine d'années, réalisait quant à elle un chrono de 1,58,689 minutes.

A propos de la Honda CB 750

La Honda CB 750

Cette Honda quatre cylindres fut dévoilée au Grand Prix de France sur le circuit du Mans au mois de mai 1969. Baptisée CB 750, elle comportait des échappements relevés comme sur les motos de Grand Prix ainsi qu'un graissage par carter sec. Le frein avant à disque constituait lui aussi une grande première sur une moto appelée à une large diffusion.
Bien que son moteur ne possédait qu'un simple arbre à cames en tête, la conjugaison de ses côtes légèrement longue course avec une alimentation confiée à quatre carburateurs lui procurait un couple important à bas régimes et une puissance remarquable à hauts régimes. Ses performances lui permirent d'ailleurs de remporter le Bol d'or lors de sa première sortie en compétition en 1969.

Plus d'infos sur le Bol d'or Classic