Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Victory, c'est fini !

Le groupe Polaris met fin à cette marque de motos américaines

Une décision liée à un contexte économique difficile pour "recentrer" le business

Victory, c'est fini !La disparition d'une marque de motos n'est jamais une bonne nouvelle et c'est avec tristesse que nous apprenons aujourd'hui la fin de la marque Victory. Le groupe Polaris poids lourd des engins de loisirs et ayant commencé sa croissance avec les motoneiges avant de la diversifier avec les jet-skis, les quads et SSV, avait commencé son entrée dans le monde de la moto de route en lançant Victory, avec un premier cruiser qui a séduit la presse américaine, qui lui avait vite décerné le titre de "cruiser de l'année".

Hélas, créer une marque de toutes pièces est un exercice difficile, surtout sur un segment de marché où le marketing joue à fond sur le patrimoine et l'authenticité. A ce petit jeu, même le géant Harley-Davidson y avait laissé des plumes en étant obligé de liquider la marque Buell, dès le début de la crise économique de 2009. Même en s'associant à des événements comme la Pikes Peak, Victory n'a pas su construire aussi rapidement une image plus jeune, sportive, moins conventionnelle.

Des signes avant-coureurs...

Polaris avait une double offre sur le marché des cruisers, avec Victory et Indian, mais c'est rapidement la marque haut de gamme du groupe qui a représenté l'essentiel des ventes. En dépit de leurs qualités, les Victory ont eu du mal à s'imposer sur les marchés et le fait que Victory réduise sa gamme pour 2017 (les modèles de la gamme Touring disparaissaient, pour ne laisser que l'Octane et quelques cruisers dont la Gunner) pouvait être interprété comme un signe avant-coureur. On se disait alors qu'il restait bien peu pour faire venir des clients en concession et faire vivre le business.

A l'époque, pourtant, l'inquiétude n'était pas officiellement de mise, comme en témoignait Rodney Krois, Victory Motorcycles General Manager :

Le futur de Victory est brillant, nous apprenons de nos succès passés, sans oublier les modèles qui ont construit la marque. Octane marque la direction prise par Victory Motorcycles et nous sommes prêts à écrire ce nouveau chapitre. Bien entendu, perdre certains modèles sur la zone EMEA nous attriste, mais ce qui va suivre nous donne plein d’espoirs.

Des propos hélas contredits quelques mois plus tard par Scott Wine, le CEO de Polaris :

Cela a été une décision extrêmement difficile à prendre. Durant les 18 dernières années, nous avons investi non seulement nos ressources, mais également notre coeur et notre âme pour construire la marque Victory et nous sommes exceptionnellement fiers de ce que notre équipe a réussi à construire. Depuis le début, nous avons produit une gamme de quasiment 60 modèles qui a reçu 25 consécrations de la part du monde de la moto.

Il se trouve que Indian est plus profitable, que son image "plus vieille marque de motos américaines" est en béton et offre de potentiel. Victory avait besoin d'investir dans de nouvelles plateformes pour se différencier et les volumes espérés ne rendaient pas cela rentable. En 2015, le directeur de Polaris France, Pierre Audoin, nous expliquait que Victory fabriquait à peine 20.000 motos par an, tandis qu'Indian était déjà à 50.000 avec plus de potentiel.

Polaris s'engage à tenir ses obligations en termes de garanties et à fournir des pièces pour les 10 prochaines années. Le Repaire exprime ainsi toute sa compassion envers les concessionnaires Victory ainsi qu'aux propriétaires de ces machines attachantes, qui vont se sentir un peu plus seuls désormais.

Victory, c'est fini !

Plus d'infos sur Victory

Commentaires

Le Modérateur

ça me rend triste ! vraiment ! une marque qui disparait, c'est toujours triste, et celle-là, peu de chance qu'elle revive via un nouveau groupe

09-01-2017 20:22 
THE DUDE

Clair c'est dommage, mais en même temps tu arrives sur un marché, copies un des acteurs en faisant meme plus cher, globalement c'est la crise, bref tu ne réinventes rien...forcément tristetriste

09-01-2017 20:53 
Nounours48

J'aimais bien la Gunner et l'Octane au bord des larmes

09-01-2017 20:58 
L'iguane

Ouais c'est dommage.
Même si je les aimais pas trop, elles avaient la bonne idée de se démarquer et non pas copier Harley. Leur style était p-ê trop personnel ?
Avec Indian et Victory au sein du même groupe, était-ce une politique viable ?
Est-ce une manoeuvre pour booster Indian ?

09-01-2017 22:30 
dante

c'est triste, l'octane c'était vraiment une chouette bécane je trouve, un des rares customs que j'aurais envisagé d'aller essayer si j'avais compté racheter une moto ...

10-01-2017 09:28 
CLEW

Salut,

Toujours triste de voir disparaître une marque de moto mais la logique financière a ses impératifs.

V

Etienne

10-01-2017 13:04 
jeandemi

Il faut voir la raison...
Si c'est pour développer Indian, ça peut le faire, encore que les modèles étaient fort différents entre les deux marques

10-01-2017 16:06 
Dany

Un conseil : Ne créez jamais de marque de moto commençant par un V...

On en a l'expérience en France...

13-01-2017 18:19 
L'iguane

Et les Anglais avec Vincent et Velocette...

13-01-2017 19:32 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous