english

Les véhicules thermiques menacés par Euro 7

Des critères "techniquement impossibles" selon l'industrie auto allemande

La future norme antipollution européenne prévue pour 2025

Les véhicules thermiques menacés par Euro 7Alors que les deux-roues motorisés en vente en concession respecteront tous la norme Euro5 en 2021, le secteur de l'automobile est quant à lui déjà à la norme Euro6, qui se durcira le 1er janvier avec Euro 6d avant de se préparer à la future Euro7 qui doit entrer en vigueur d'ici 2025.

Cette prochaine norme doit permettre à l'Union Européenne de répondre aux engagements pris lors de l'accord de Paris sur le climat en matière de réduction des émissions de CO2.

Seulement voilà, en Allemagne on s'inquiète déjà de l'impact d'Euro 7 alors que le Bild a publié les résultats d'une étude commandée par la Commission Européenne qui doit servir de base à l'élaboration de la norme et qui se montre extrêmement drastique.

La VDA, l'association allemande de l'industrie automobile, tire ainsi la sonnette d'alarme en promettant la mort du moteur à combustion face à la future réglementation. Il ne serait ainsi pas nécessaire d'attendre les interdictions annoncées par les différents gouvernements pour voir le thermique disparaître.

Hildegard Müller, présidente de la VDA :

Avec l'introduction prévue de la norme EU-7, la Commission Européenne va de facto interdire les voitures à moteur à combustion à partir de 2025.

La Commission souhaite imposer aux véhicules de rester pratiquement exempts d'émissions de CO2 dans toutes les situations possibles, que ce soit avec une remorque sur les routes de montagne ou dans les bouchons en ville. C'est techniquement impossible et tout le monde le sait.

Mais la VDA prêche ici surtout pour sa paroisse, car selon l'association, le problème ne vient pas des véhicules, mais des carburants et souhaiterait que le développement s'effectue davantage sur des carburants propres ou sur des piles à combustible, plutôt que de bannir définitivement le moteur à combustion.

Plus d'infos sur les normes antipollution

Commentaires

PELE

La folie s'est emparée des technocrates. Et le lobby nucléaire s'y retrouve car la réglementation sera faite pour le tout électrique, alors que les énergies renouvelables ne pourront faire face à la demande supplémentaire, et surtout que la production industrielle de l'hydrogène à partir de l'eau n'est pas encore au point rendant de ce fait la pile à combustible inintéressante.
Parallèlement en France on va interdire progressivement les chaudières à gaz dans les logements individuels à partir de 2021...
Ces décisions ne sont elles prises pas dans l'optique d'une indépendance énergétique de l'Europe que ni le pétrole ni le gaz ne nous garantissent?
A partir de ce point de vue, le nucléaire, énergie propre absolument exempte de toute pollution (je plaisante), se pose en solution incontournable.
Question à se poser...

26-11-2020 10:28 
PELE

Et je rajoute une autre question :
- vaut-il mieux être dépendant des russes et de l'Opep pour le gaz et le pétrole ou de la Chine pour les batteries et les métaux rares?

26-11-2020 11:07 
big fish

en métro, lorsque j'habitais en immeuble, rien de prévu pour recharge des électriques.
en Guyane c'est pire, seul certains services publiques ont des véhicules électriques, Chez les particuliers extrêmement rare, pas d'autoroutes, juste une nationale de 260 bornes entre le centre et l'ouest et idem vers le brésil, évidement rien pour recharger, de plus en pleine forêt amazonienne.....déjà que le recyclage des huiles usagers n'existe pas, alors les bornes de recharge électriques c'est du domaine du rêve.

26-11-2020 12:14 
malas

"Avec l'introduction prévue de la norme EU-7, la Commission Européenne va de facto interdire les voitures à moteur à combustion à partir de 2025."

En fait non, les normes euro ne concernent que les véhicules neufs. Donc une nouvelle norme euro n'interdit rien du tout, aussi stricte soit-elle, vous pourrez encore rouler avec votre 2 chevaux ou votre SS100 dans 50 ans.

26-11-2020 15:48 
L'iguane

Citation
malas
vous pourrez encore rouler avec votre 2 chevaux ou votre SS100 dans 50 ans.

Ça, rien n'est moins sûr.
Paris prévoit le bannissement des moteurs thermiques pour 2030, il suffit que ce genre de décision soit pris à l'échelon national pour qu'on ne puisse plus rouler qu'en électrique sur l'ensemble du territoire.

26-11-2020 16:38 
fift

Dans ce cas, c'est une décision nationale, indépendante d'Euro-7.


M'étonnerait d'ailleurs qu'une telle mesure soit généralisée, ce serait difficilement justifiable politiquement parlant.

26-11-2020 16:40 
fift

PELE>La question de l'indépendance énergétique me parait en effet assez centrale.

Juste une précision :

Citation
PELE
Et je rajoute une autre question :
- vaut-il mieux être dépendant des russes et de l'Opep pour le gaz et le pétrole ou de la Chine pour les batteries et les métaux rares?

Si l'Opep coupe les vannes du pétrole, tout s'arrête quasi instantanément.

Si la Chine coupe l'appro en batteries, ça n'arrête que la production de véhicules neufs. Ce n'est pas exactement la même chose.

26-11-2020 16:42 
VincFR75

Citation
L'iguane
Citation
malas
vous pourrez encore rouler avec votre 2 chevaux ou votre SS100 dans 50 ans.

Ça, rien n'est moins sûr.
Paris prévoit le bannissement des moteurs thermiques pour 2030, il suffit que ce genre de décision soit pris à l'échelon national pour qu'on ne puisse plus rouler qu'en électrique sur l'ensemble du territoire.

Ça pourrait arriver mais pas avec les limitations de la voiture électrique d'aujourd'hui : autonomie / temps de charge. Ça serait un suicide électoral pour tous les élus des régions. Voter une loi qui enclave ta région du jour au lendemain...

Pour beaucoup de gens une voiture électrique qui se rechargerait en 15 minutes pour disons 500km d'autonomie leur ferait franchir le pas sans trop d'hésitation. Tout le monde n'est pas viscéralement attaché au vroum-vroum du moteur thermique. Avec ce type de voiture électrique peut-être que nous verrions une telle loi. Même pas sur que cela passe par une loi. Le parc automobile se convertissant peu à peu, les stations services vont proposer 50% pompe à essence et 50% bornes de recharge. Puis le taux d'utilisation des pompes à essence n'étant plus suffisamment rentable, le "pompiste" (dont-il ne restera que le nom) va passer en 100% borne de recharge. Nous ne trouverons donc plus de pompe à essence en France. Et on dira "quoi acheter une voiture thermique ? Mais tu vas faire comment pour la recharger ? Tu vas aller chercher ton essence au Moyen-Orient directement hahaha"

Pour les nostalgiques du design il y aura peut-être des 2cv converti en électrique (NB : Il me semble que ça existe déjà) pour des 2cv à moteur d'origine, à part dans les musés et à quelques exceptions rares style rassemblements de collectionneurs autorisés par la préfecture, nous n'en verrons plus. D'un autre côté qui se ballade encore quotidiennement en calèche en France aujourd'hui ? Il y aura peut-être des entreprises qui proposeront des ballades en voiture thermique (avec chauffeur car plus personne ne sera utiliser un embrayage) sur des itinéraires bien défini, comme aujourd'hui on trouve encore quelques trains à vapeur.

Ainsi va l'Homme il évolue, il s'adapte ou il meurt.

26-11-2020 17:13 
Picabia

C'est réjouissant pour le futur

26-11-2020 18:20 
PELE

@ fift
C'est pour éviter ce type de problème que les USA se sont tournés vers le gaz de schiste avec les risques inhérents à leur exploitation. Il est vrai aussi que ce pays, comme la Russie, a suffisamment de ressources internes en énergies fossiles pour ne pas dépendre de l'extérieur comme l'Europe.

26-11-2020 20:43 
Charlie_41

Tu vends du rêve ce soir VincFR75 !
Il n'y a plus qu'à découvrir la source d'énergie pour alimenter toutes ces bornes rapides !

26-11-2020 22:39 
vaidd

Pendant ce temps en Australie :

[www.caradisiac.com]

26-11-2020 23:51 
BaguerraJones

Pour les nostalgiques du design il y aura peut-être des 2cv converti en électrique

Rien n'est moins sûr. Ecoutez je pense qu'il faut aussi être réaliste, je ne dis pas que certains politiques ne sont pas réellement intéressés et mobilisés par l'enjeu écologique. Mais il ne faut pas se leurrer, l'écologie est aussi un prétexte ultime à faire consommer. Comme je l'ai écrit en commentaire à l'article sur la fin du thermique en 2030, si les politiciens ne parlent jamais de la notion d'énergie grise, ce n'est pas toujours par ignorance. Cela peut être par intérêt.

La 2cv serait une exception peut-être, mais dans l'absolu, ils ne laisseront pas passer la possibilité de transformer notre véhicule thermique en électrique. Ou alors si, mais le tarif sera élevé et donc de toute façon on passera à la caisse avec la TVA.

Ca n'a rien de complotiste, c'est juste que le conflit d'intérêt économique est omniprésent. Et c'est logique d'ailleurs. L'enjeu écologique d'accord mais tant que notre système fonctionnera sur le principe de la croissance, cela devrait être clair pour tout le monde.

Dans la capitalisme, moins les gens consomment, plus les lois durcissent pour pousser à consommer. C'est le système qui veut ça.

27-11-2020 03:34 
BaguerraJones

Moi je me remet au vélo personnellement. Esthétiquement je préfère mille fois un beau VTT qu'un Zero Motorcycle. Les Otto-bike elles sont belles par contre.

27-11-2020 03:37 
KPOK

"Les véhicules thermiques menacés par Euro 7"
Même les bateaux, les camions et les avions ?
La vache, Bruxelles est devenu un repaire de radicalisés chlorophylistes.

27-11-2020 08:20 
KPOK

"Paris prévoit le bannissement des moteurs thermiques pour 2030"
Donc plus d'AMX-30 et de Rafale le 14 juillet ? Mazette... Ça se voit qu'on fête l'an prochain les 150 ans de la Commune de Paris.

27-11-2020 08:24 
pyggy

Citation
KPOK
"Paris prévoit le bannissement des moteurs thermiques pour 2030"
Donc plus d'AMX-30 et de Rafale le 14 juillet ? Mazette... Ça se voit qu'on fête l'an prochain les 150 ans de la Commune de Paris.

Plus besoin. La defense du territoire sera organisee a partir d'un reseau tres dense de mines anti-personnel disseminees le long des fleuves et reconnaissables a leurs grosses cheminees

27-11-2020 08:44 
fift

Citation
KPOK
"Paris prévoit le bannissement des moteurs thermiques pour 2030"
Donc plus d'AMX-30 et de Rafale le 14 juillet ? Mazette... Ça se voit qu'on fête l'an prochain les 150 ans de la Commune de Paris.

L'interdiction ne vaut que de 8h à 20h, hors week-end et jours fériés. Donc c'est bon pour les AMX 30 dingue

27-11-2020 09:10 
XM

et toujours aucune distinction entre le CO2 fossile et le CO2 "cyclé", avec les carburants d'origine végétale.
c'est comme pour le gaz des logements, aujourd'hui on injecte de plus en plus de biogaz dans le réseau de gaz de ville, ce qui diminue d'autant la part de CO2 fossile.
je résiste au complotisme, mais c'est de moins en moins facile...

27-11-2020 09:17 
fift

XM> Ca c'est valable ... à condition que le biocarburant soit produit à partir de plantations créées "ex-nihilo" sur des sols vierges, et pas de plantations remplaçant des végétaux déjà existants (sans parler du remplacement de cultures vivrières).
Or, c'est malheureusement rarement le cas.

27-11-2020 09:25 
Picabia

Biocarburants : grosse arnaque, on cultive à coup d'engrais et de pesticides afin de créer un pétrole synthétique au lieu de nourrir la population.
Eoliennes grosse arnaque : Des tonnes de béton laissées en l'état après exploitation, un recyclage hasardeux doublée d'une pollution visuelle et soumises à un vent capricieux. Bénéficiaires : les sociétés exploitantes et privées subventionnées d'argent public.
Le tout électrique est une aubaine pour eux puisque le nucléaire a du plomb dans l'aile grâce aux écologistes mais on nous prépare encore pire avec les énergies dites vertes.

27-11-2020 09:54 
fift

Citation
Picabia

Eoliennes grosse arnaque : Des tonnes de béton laissées en l'état après exploitation, un recyclage hasardeux doublée d'une pollution visuelle et soumises à un vent capricieux.

C'est sûr qu'un barrage hydraulique ou une centrale à charbon, question pollution visuelle ou tonnes de béton laissées sur place, c'est vachement mieux pipeau

27-11-2020 10:01 
Picabia

Cela fait 30 ans que je suis écologiste de façon raisonnée car la qualité de vie prime sur tout et qu'il faut donner aux gens le plaisir de vivre sereinement.
Ce que l'on nous prépare est coercitif et punitif et va a l'encontre du plaisir. On a laissé se développer des centres commerciaux débiles et hideux, bétonné pour des entrepôts de stockage immenses, sacrifié les centre-ville et la proximité contre une taxe professionnelle bien juteuse, déréglementé le commerce mondial pour le bonheur des multinationales.
Maintenant on en paye le prix

27-11-2020 10:03 
Picabia

Donc pas la peine d'en rajouter. Remettre du laid sur du laid quoi de plus logique

27-11-2020 10:04 
Picabia

Les gars ne ne sais pas où vous habitez mais quand votre paysage familier ou votre site de vacances préféré sera truffé d'éoliennes, on en reparlera.Une centrale c'est affreux mais ponctuel, il vaut mieux éparpiller c'est plus fun comme cela tout le monde en profite, pas de jaloux.Je me suis battu pour que le promoteur immobilier d'un lotissement respecte son engagement d'arborer l'espace comme convenu. On sait le faire et le prévoir en Angleterre, en hollande mais pas en France.
C'est de la responsabilité des maires d'exiger des espaces verts dans le cahier des charges des lotissements

27-11-2020 10:13 
vaidd

Citation
BaguerraJones

Rien n'est moins sûr. Ecoutez je pense qu'il faut aussi être réaliste, je ne dis pas que certains politiques ne sont pas réellement intéressés et mobilisés par l'enjeu écologique. Mais il ne faut pas se leurrer, l'écologie est aussi un prétexte ultime à faire consommer. Comme je l'ai écrit en commentaire à l'article sur la fin du thermique en 2030, si les politiciens ne parlent jamais de la notion d'énergie grise, ce n'est pas toujours par ignorance. Cela peut être par intérêt.

La 2cv serait une exception peut-être, mais dans l'absolu, ils ne laisseront pas passer la possibilité de transformer notre véhicule thermique en électrique. Ou alors si, mais le tarif sera élevé et donc de toute façon on passera à la caisse avec la TVA.

Ca n'a rien de complotiste, c'est juste que le conflit d'intérêt économique est omniprésent. Et c'est logique d'ailleurs. L'enjeu écologique d'accord mais tant que notre système fonctionnera sur le principe de la croissance, cela devrait être clair pour tout le monde.

Si si, la conversion d'un véhicule thermique en électrique est autorisée sous certaine conditions.

[www.mieuxvivre-votreargent.fr].


Pour l'instant par contre, les véhicules de collections sont exclus...

27-11-2020 10:38 
vaidd

Citation
Picabia
Les gars ne ne sais pas où vous habitez mais quand votre paysage familier ou votre site de vacances préféré sera truffé d'éoliennes, on en reparlera.

Perso, niveau esthétique je trouve ça assez beau en fait.

27-11-2020 10:42 
pyggy

Esthetiquement parlant, un champ d'eolienne sur un causse, ca me chagrine. Dans la Beauce ou en mer, pourquoi pas.
Il y en a 3 ou 4 qui ont ete installes dans l'horizon (5 ou 6km) chez mes parents: rien de choquant, ca casse meme la monotonie du plateau agricole.

27-11-2020 11:23 
fift

Citation
Picabia
Donc pas la peine d'en rajouter. Remettre du laid sur du laid quoi de plus logique

Bah si, justement, c'est la peine d'en rajouter. La population augmente, la consommation énergétique aussi.

27-11-2020 12:23 
Picabia

Dans le temps à la télévision en noir et blanc il y avait une émission "La France défigurée", je vois que rien à changé et que rien ne choque personne. En plus les éoliennes sont fabriquées toutes à l'étranger, tant pis pour la balance commerciale.
Sur un rayon de 30 km j'ai deux villages estampillés "plus beaux villages de France", j'irai leur demander tout le bien qu'ils pensent des éoliennes si jamais on vient en planter pas loin de chez eux.

27-11-2020 17:58 
Picabia

Je vous invite à regarder le documentaire sur ARTE que j'ai découvert hier. "La face cachée des énergies vertes" édifiant.
Je vous invite aussi à regarder le documentaire sur Franck Wright architecte Américain .

27-11-2020 18:11 
vaidd

Citation
Picabia
Dans le temps à la télévision en noir et blanc il y avait une émission "La France défigurée", je vois que rien à changé et que rien ne choque personne.

Comme déjà dit au dessus, je préfère des éoliennes à une centrale thermique.


Citation
Picabia
En plus les éoliennes sont fabriquées toutes à l'étranger, tant pis pour la balance commerciale.

Il y a une usine en France, à Cherbourg.

[www.lci.fr]


Citation
Picabia
Sur un rayon de 30 km j'ai deux villages estampillés "plus beaux villages de France", j'irai leur demander tout le bien qu'ils pensent des éoliennes si jamais on vient en planter pas loin de chez eux.

Tu pourrais être surpris...

27-11-2020 18:19 
Picabia

Sauf que celles ci partiront en Hollande et que les terrestres viennent du Danemark, Espagne ou Allemagne, pour le moment.
Pour m'y rendre très fréquemment en délégation, j'en doute.
C'est sûr une éolienne ne dérange pas le citadin, on préfère emmerder le campagnard

27-11-2020 20:37 
Picabia

Quant aux villages remarquables, vu la fréquentation et le site, je doute aussi que des éoliennes seraient les bienvenues, d'ailleurs un collectif s'est créé contre et le projet débouté. Il faut quand même préserver ce qui fait la beauté de la France.
Moi je verrai plutôt une éolienne dans le parc de Chambord puisque ça ne dérange pas. 🤣🤣

27-11-2020 20:41 
fift

(ATTENTION MODE TROLL ON)


Bah c'est logique, emmerder les citadins, c'est emmerder 80% de la population française. Autant emmerder les 20% qui restent.


(MODE TROLL OFF)

27-11-2020 20:47 
BaguerraJones

Si si, la conversion d'un véhicule thermique en électrique est autorisée sous certaine conditions.

[www.mieuxvivre-votreargent.fr].


Pour l'instant par contre, les véhicules de collections sont exclus...


Les véhicules de collection exclus, et seules les véhicules de plus de 5 ans. Autrement dit, une fourchette relativement étroite au regard de l'ensemble de la production thermique.

Et comme je m'y attendais et comme je l'ai écrit dans mon commentaire précédent, en fait, si ça existe vraiment de façon légale et massive (ce qui semble être relativement le cas, bien que je maintiens qu'exclure les véhicules de collection est encore un pousse à la conso), alors il faudra de toute façon passer à la caisse, et je m'attendais à un coût élevé.

Et, en tout cas selon cet article, j'avais vu juste :

"Le rétrofit coûte cher, en effet. Le prix de la transformation avoisine les 10 000 euros pour un véhicule d’une autonomie de 100 km. Selon le site caradisiac.com, les transformations les moins chères seront facturées quelque 5 000 euros (aides de l’État déduites), mais il faudra compter bien plus sur des modèles plus spacieux. Dans certaines régions, il est cependant possible de cumuler bonus gouvernemental et aide régionale."

En gros, si on regarde bien, ceux qui un véhicule très récent (plus de chances qu'ils l'aient acheté neuf que pour des anciennes) sont "à l'abri". Mais tous les autres doivent donc débourser (toujours selon l'article) entre 5 000 et 10 000 euros pour la conversion. Ce qui, à peu de choses près, revient à acheter un véhicule neuf.

Alors encore une fois, il s'agit d'une tyrannie de la consommation mais insidieuse, tacite, inavouée, puisque l'illusion du choix est là "c'est autorisé", "c'est possible". Mais en fait, pas de quoi être soulagé. Car le résultat est le même : nous sommes forcés puisque garder son véhicule thermique ne sera plus autorisé.

27-11-2020 23:20 
1364

Eh ! Les gars ! AMX-30? Mettez-vous à la page ! C'est le Char LECLERC, désormais !

À quand celui propulsé par une micro-centrale atomique ? Histoire de verdir un tant soit peu le mode de propulsion... clin d'oeil

28-11-2020 09:09 
Goldorak

Il y a des éoliennes dans mon secteur, et des barrages. Franchement, je préfère à une centrale au charbon.
Je produis une partie de mon électricité, c'est très sympa à faire.
Et je roule sur une bécane électrique qui consomme au pire 5kW/h au 100, c'est-à-dire l'équivalent d'un demi-litre d'essence, alimentée (en partie seulement pour l'instant) par mes panneaux solaires. Le moteur électrique a un rendement qui n'a rien à voir avec un moteur thermique.
Je ne dis pas que je suis un pur écolo et que mon véhicule ne pollue pas, mais il consomme et pollue nettement moins.

Après, la politique répressive et bourrine qui veut contraindre à toute force, je comprends qu'on y soit réfractaire. Je suis venu à l'électrique par goût, par l'expérimentation, et pas parce qu'on veut m'y obliger ou me prouver absolument que c'est le nec plus ultra (ce que je ne crois pas)
Rien n'est parfait, mais il y a des solutions plus propres que d'autres.

28-11-2020 18:04 
Picabia

Bien résumé, celui qui roule électrique a fait un choix personnel, ce qui me gène c'est la contrainte, de nous imposer une voie qui serait à priori plus éthique, ce qui reste à prouver car toute activité humaine génère une pollution

28-11-2020 18:31 
MoiYoshi

Les commentaires résument bien la situation: pétrole, éolien, nucléaire quelques soient la solution on ne fait que déplacer un problème sur un autre.
Il faut mettre à l'idée que la vrais solution n'existe pas et qu'il faudrait mieux investir pour le rechercher au lieu de déplacer les problèmes.

30-11-2020 10:21 
aximum

La solution c'est d’arrêter de se déplacer pour rien, ou alors tu prends le vélo. J'ai bon ?

30-11-2020 14:17 
Charlie_41

Oui, on appelle çà la frugalité énergétique.

Mais il faut diminuer déjà les déplacements contraints : travail, services...
Sur mes 25 000 km/an, plus des 3/4 sont des A/R travail-domicile, et autant pour Mme (dans la direction opposée). Vu que les enfants travaillent aussi, il y a 4 véhicules actifs dans le foyer.
Je n'ose pas calculer combien de m3 de carburant ou de mégawatt ça représente...

30-11-2020 14:49 
aximum

Avec toute cette frugalité qui s'annonce, j'ai bien envie d'être frugal aussi sur l'effort, j'en ai plein le dos qu'on me charge la barque sans cesse, j'ai envie de simplicité, pas de sacrifices.

30-11-2020 15:45 
BaguerraJones

Avec toute cette frugalité qui s'annonce, j'ai bien envie d'être frugal aussi sur l'effort, j'en ai plein le dos qu'on me charge la barque sans cesse, j'ai envie de simplicité, pas de sacrifices.

Le problème c'est que tout ce système est le produit de la mentalité, de la culture occidentale moderne. Cette notion de frugalité, plus souvent nommé sobriété, fait appel à quelque chose de beaucoup, mais alors beaucoup plus large que la simple thématique écologique.

Le commentaire précédent fait un lien particulièrement intéressant entre cette idée de réduire nos déplacements et le mode de vie actuel, qui, quoiqu'on en dise, tourne tout le temps autour du travail (je parle ici de travail salarié, pas du Travail au sens large du terme).

Il est plus facile pour nos sociétés de déplacer les problèmes en passant leur temps à panser les plaies plutôt qu'a remettre en question de façon profonde les schémas traditionnels.

Or nos préceptes sont à l'opposé même de la notion de sobriété.

La sobriété est une menace pour le capitalisme. Ca n'a rien de subjectif, ce n'est pas une opinion personnelle, mais un fait. Pour que notre système survivre, il ne faut pas qu'il y ait trop de sobriété, au contraire, il faut sans cesse croître, dépenser et consommer.

Donc, la cause écologique reflète directement un problème foncier qui touche à l'esprit. Serions-nous capables de vivre sobrement ? Et d'ailleurs, il nous faudrait définir ce qu'est la sobriété.

En tout cas, je finis là-dessus : réduire les déplacements au maximum ok, mais en quel honneur devrais-je donc réserver ces derniers au labeur qu'est le travail salarié. Commençons par sortir de la tyrannie du travail et repensons l'organisation de nos sociétés avant de réprimer sans cesse en demandant aux gens de faire métro boulot dodo.

Travailler c'est essentiellement gagner de l'argent pour pouvoir le dépenser dans des choses qu'on pourrait faire nous-mêmes, sauf que le travail nous prive du temps et de l'énergie nécessaire pour nous autonomiser suffisamment pour savoir faire ces choses nous-mêmes. Cercle vicieux.

Regardez le nombre de motards qui ne mettent quasiment pas les pieds en garage car ils ont appris à bricoler leur machine eux-mêmes. Et bien dans l'absolu, on peut faire ça avec tout (ultimement j'entend).

Donc désinvestir la sphère du travail est un premier pas salvateur pour la planète, et pour notre indépendance personnelle.

04-12-2020 21:04 
BaguerraJones

PS : en gros, plutôt que d'avoir un système où il faut aller travailler à l'extérieur pour gagner de l'argent - argent qu'on va ensuite dépenser pour demander à d'autres gens de gérer les autres sphères de notre quotidien - on travaille beaucoup moins, et ainsi, on réduit automatiquement nos déplacements de façon drastique, et on fiche la paix à la biosphère.

Si on sort du point de vue capitaliste, la personne qui consomme peu et dispose de beaucoup d'indépendance et d'autonomie profite énormément à la biosphère, car il ne participe pas (ou très peu) à la pollution.

En revanche, d'un point de vue capitaliste, heureusement que tout le monde ne suit pas son exemple, car le système serait contraint d'être revisité.

A chacun de se faire son avis. Personnellement, je pense que c'est au système de suivre le rythme collectif et celui de la planète. Le système ne doit jamais être rigide au point de devenir prédateur et destructeur tel qu'il le devient de plus en plus.

04-12-2020 21:10 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous