english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Casques moto : la norme 22.06 en approche

Nouveaux tests de certification : impact obliques et tests sur les équipements et accessoires

Une réglementation soumise au vote en juin 2020 pour la nouvelle homologation à venir

Casques moto : la norme 22.06 en approcheDémocratisation de la fibre de carbone, intégration de visières solaires, systèmes modulables, dispositifs intercoms... depuis l'instauration de la norme ECE 22.05 il y a deux décennies, les casques de moto ont bien évolué. A tel point que l'Union Européenne travaille aujourd'hui à l'élaboration de la sixième version du règlement n°22, ou plus simplement la certification ECE 22.06.

Une liste de nombreuses modifications a été présentée et les évolutions portent majoritairement sur deux volets : les tests d'impacts et les technologies des casques.

Ainsi, la nouvelle norme prévoit de prendre en compte les dégâts causés au cerveau par les rotations. L'importance de cet aspect a été notamment mis en avant par des études comme celle de Certimoov. Et c'est également sur ce point que des dispositifs comme MIPS ou 6D tentent d'agir. En conséquence, en plus des tests d'impacts linéaires, les impacts obliques seront testés avec des capteurs dans le casque pour mesurer la rotation. Les tests d'homologation se feront aussi à basse et haute vitesse tandis que la projection et la résistance à l'abrasion seront mesurées. Les visières ne sont pas en reste puisqu'elles devront résister à des billes d'acier envoyées à haute vitesse sans se fracturer.

Parce que le niveau d'équipement a lui aussi bien évolué en 20 ans, des règles de certification s'appliqueront aussi à eux. Les accessoires officiels proposés par les fabricants seront ainsi testés en même temps que les casques, par exemple les intercoms. Seuls les accessoires homologués avec le casque pourront être utilisés sans faire perdre à ce dernier sa certification.

Les visières solaires vont elles aussi être inspectées. En l'état, ces dernières ne seront autorisées que si elles ne réduisent pas le champ de vision en dessous du minimum autorisé de 105° en périphérique et si elles n'empêchent pas l'ouverture de la visière principale. Les casques équipés d'un écran solaire seront testés avec celui-ci en position de fonctionnement.

Les visières teintées, qui étaient jusqu'alors autorisées si elles laissaient passer un minimum de 50% de transparence pourront désormais descendre jusqu'à 35%, mais seront accompagnées d'un marquage spécifique précisant une utilisation uniquement en journée. Il en va de même pour les visières photochromiques ou à cristaux liquides qui se teintent en fonction de la luminosité. Celles-ci seront dorénavant testées en fonction de leur niveau de teinte maximal.

Le nouveau règlement doit être voté en juin 2020, même si en l'état actuel des choses, il n'est pas impossible que l'opération soit décalée.

Une fois la nouvelle réglementation en place, les distributeurs et fabricants disposeront de trois ans pour écouler leurs modèles homologués ECE 22.05. Plus sûrs et plus complets, ces tests de certification coûteront également plus cher et se répercuteront à coup sûr sur le prix final des casques. Le prix des casques motos pourraient être impacté à la hausse d'environ 5%. Mais ils devraient aussi constituer un écrémage dans certaines marques, dont les modèles ne pourront plus répondre aux nouvelles normes et notamment un certain nombre de casques à bas prix.

Plus d'infos sur les casques

Plus d'infos sur les certifications d'équipements

Commentaires

Charlie_41

Quid de la protection aux UV des écrans "solaires" ?

24-03-2020 14:17 
Bee Loo

Je rappelle - en effet Charlie41 - que la plupart de nos casques n'ont pas de visière ... (parfois dommage en cas de soleil rasant d'ailleurs)

24-03-2020 15:04 
Toff

>Seuls les accessoires homologués avec le casque pourront être utilisés sans faire perdre à ce dernier sa certification


Cela veut dire que si on ajoute un intercom sur un casque et qu'il n'a pas été homologué avec, on perd l'assurance au motif que l'on n'a pas un équipement homologué ?

24-03-2020 17:55 
olivierzx

A démontrer que le dit équipement est responsable des dommages.

Mais cette particularité existe déjà.

24-03-2020 18:13 
fift

Citation
Charlie_41
Quid de la protection aux UV des écrans "solaires" ?

A priori, tous les écrans des casques moto sont en polycarbonate (les transparents comme les teintés). Le polycarbonate bloquant les UV (raison de sa tendance au jaunissement avec le temps, d'ailleurs), tous les écrans protègent. clin d'oeil

24-03-2020 18:37 
Charlie_41

@fift respect

25-03-2020 00:19 
1364

Oueps! Encore une bonne raison de nous obliger à changer de casque, avec pour effet non négligeable, d'engendrer de la TVA!
J'ai été confronté au changement d'un casque après une chute, et comme celui-ci était équipé d'un intercom dédié... Ben, j'ai été obligé, pour continuer à pouvoir utiliser mon intercom, de me reprendre un Caberg SINTESI!Alors que c'est quasiment le seul casque Caberg de bonne facture qui peut le recevoir!
Donc faites attention aux modèles d'intercoms dédiés!
Même si plastiquement et esthétiquement, ils sont plus adaptés.
Ce casque est aussi équipé d'un écran solaire, que j'utilise continuellement, et je peux vous dire qu'en plein été, je le double de lunettes solaires, car la teinte de filtration à 50% est déjà pas terrible! Et encore moins sur du soleil rasant, alors 35% C'est une vaste blague!
Bon, en même temps, mes yeux ont devenus fragiles depuis ma tendre jeunesse insouciante (c'était bon, alors... franchement moins aujourd'hui! Avec toute cette pression totalitaire)
J'avoue même parfois utiliser l'écran, de nuit... tant les mauvais réglages de feux des véhicules que l'on croise et la puissance des feux à leds agressent et blessent le fond des yeux!
Rahaaa! Chef! Y'a un Con-trevenant!Et pis, P'tite nature va!
Aller à Auf wiedersehen!

28-03-2020 09:15 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous