english

Triumph Speed Twin 2021

Le roadster classique muscle son jeu

3 ch de plus, couple 500 tr plus bas, fourche inversée Marzocchi, étriers Brembo M50, pneus Metzeler Racetec RR...

Triumph Speed Twin 2021Triumph a commencé à lever le voile sur les évolutions de sa gamme classique en février dernier. Mais le constructeur d'Hinckley n'en a toujours pas terminé avec ses machines rétros puisqu'à après les Scrambler 1200 et Street Scrambler en avril, voici enfin venu le moment pour la marque de présenter sa nouvelle Speed Twin.

Contrairement à quelques-unes de ses soeurs, la machine ne se contente pas de se mettre en conformité avec Euro5 avec quelques finitions différentes.

Le constructeur a en effet davantage travaillé la moto, notamment parce qu'il s'agit du modèle le plus populaire dans la gamme ces dernières années. C'est simple, depuis sa présentation fin 2018 et son arrivée en 2019, la Speed Twin (qui doit son nom au modèle éponyme de 1938 qui avait inauguré le twin parallèle) s'est écoulée à 11.000 exemplaires.

La Triumph Speed Twin 2021
La Triumph Speed Twin 2021

Alors quoi de neuf pour 2021 ? La machine qui se place dans la gamme entre la Bonneville et la Thruxton voit, comme ses soeurs, son bicylindre en ligne recevoir des composants modifiés pour passer les normes. Au-delà de l'aspect réglementaire, le twin britannique gagne également en performances puisque le moteur délivre désormais 3 chevaux de plus avec un maximum de 100 ch à 7.250 tours/minutes, une inertie réduite de 17%, une zone rouge relevée de 500 tours, un couple plus présent sur les mi-régimes et aussi un couple maximal, toujours de 112 Nm, désormais atteint 500 tours plus bas à 4.250 tr/min.

Le twin gagne trois chevaux pour son passage à Euro 5
Le twin gagne trois chevaux pour son passage à Euro 5

La marque a également profité des modifications apportées à la ligne d'échappement pour changer les enveloppes des silencieux mégaphones avec une finition en acier brossé.

Silencieux de la Triumph Speed Twin
Silencieux de la Triumph Speed Twin

La partie cycle n'est pas en reste. Si Triumph promet une ergonomie similaire au précédent millésime et donc plus naturelle que sur la Thruxton, l'équipement muscle clairement son jeu. La fourche à soufflet cède ainsi sa place à une nouvelle fourche inversée Marzocchi de 43 mm, des étriers monoblocs Brembo M50 viennent mordre les disques avant de 320 mm et de nouvelles jantes à 12 branches en alliage d'aluminium prennent place, chaussées de pneus Metzeler Racetec RR en 120/70 et 160/60.

Fourche inversée Marzocchi de la Triumph Speed Twin
Fourche inversée Marzocchi de la Triumph Speed Twin

Les trois modes de conduite Rain, Road et Sport ont été revus pour les besoins du nouveau moteur.

La Speed Twin conserve les mêmes technologies que précédemment avec un éclairage à LED et des phares DRL, l'ABS, l'antipatinage, un port USB sous la selle ou encore un double compteur analogique/LCD. En revanche, la Speed Twin n'est toujours pas équipée de shifter, aucun élément de ce type n'est disponible en option et le constructeur ne compte pas en proposer à l'avenir.

Phare de la Triumph Speed Twin
Phare de la Triumph Speed Twin

En plus des silencieux brossés, des nouvelles jantes et de la fourche inversée, l'allure de la Speed Twin évolue avec d'autres éléments esthétiques comme de nouveaux supports de garde-boue, des supports anodisés de phare ainsi que des graphismes revus sur le réservoir de 14,5 litres.

Le réservoir de 14,5 litres arbore de nouveaux graphismes
Le réservoir de 14,5 litres arbore de nouveaux graphismes

La marque britannique propose également un important assortiment d'accessoires et d'options à travers son catalogue avec selle, couvre phare, sacoche de réservoir, poignées chauffantes, système TPMS, sabot moteur, alarme...

Déclinée dans trois coloris, la nouvelle Triumph Speed Twin arrivera dans les concessions dès le mois d'août. Il faudra cependant compter avec une hausse de prix de 300 € par rapport au précédent millésime puisque la moto s'affiche désormais à partir de 13.300 euros.

Photos de la Triumph Speed Twin 2021

Triumph Speed Twin Red Hopper
Triumph Speed Twin Red Hopper
Triumph Speed Twin Matt Storm Grey
Triumph Speed Twin Matt Storm Grey
Triumph Speed Twin Jet Black
Triumph Speed Twin Jet Black
Triumph Speed Twin
Triumph Speed Twin
Compteur de la Triumph Speed Twin
Compteur de la Triumph Speed Twin
Support du phare de la Triumph Speed Twin
Support du phare de la Triumph Speed Twin
Cache latéral de la Triumph Speed Twin
Cache latéral de la Triumph Speed Twin
Etrier Brembo M50 de la Triumph Speed Twin
Etrier Brembo M50 de la Triumph Speed Twin

Disponibilités / Prix

  • Coloris : noir, rouge, gris mat
  • Prix : à partir de 13.300 euros
  • Dispo : août 2021

Plus d'infos sur Triumph

Commentaires

eriko

Quitte à augmenter la puissance pourquoi ne pas avoir retenu le moteur de la RS ?

02-06-2021 10:55 
fift

Si je ne m'abuse, la précédente version n'avait pas exactment le même moteur que la Thruxton. Et visiblement, l'objectif est clairement de positionner la Thruxton comme la sportive de la gamme, la Speed Twin restant le "roadster" (si on prend comme comparaison une gamme classique chez les constructeurs).

02-06-2021 11:12 
tsointsoin

Ils ne prennent pas de risque avec les coloris...

02-06-2021 13:30 
Charlie_41

Quel est l'intérêt de la fourche inversée sur une "rétro" ?
A part le fait qu'elle soit probablement moins chère, ce qui serait logique pour une marque disparue [www.motoservices.com] ...

Plutôt anachronique à mes yeux.

02-06-2021 14:26 
Chorus

La question est plutôt "quel est l'intérêt d'une fourche inversée pour la vraie vie du motard lambda ?"
Par ailleurs, 13.300¤ le roadster de 100cv... on a beau aimer cette marque, le positionnement tarifaire devient de plus en plus décourageant.

02-06-2021 14:34 
fift

Il n'y a pas beaucoup de concurrence sur ce créneau. La seule que je vois, c'est feue la CB 1100 RS vendue 12990¤. Le tarif de cette Speed Twin ne me parait pas déconnant.

02-06-2021 18:29 
ludo51

Une Speed Twin qui se "thruxtonise" encore plus , bof bof ....

03-06-2021 23:38 
eriko

Parmi les défauts qui ressortaient des nombreux essais du précédent modèle il y 'avait une certaine lourdeur du train avant et surtout une sécheresse des suspensions AR.Suspensions non réglables sauf erreur de ma part .Et Suspensions AR qui apparemment non pas été modifiées sur cette version 2021 ...
Quant au moteur il y 'avait la sensation de rupter trop tôt .Avec les modifications tant en allègement des pièces que des 3CVsupplémentaires
on saura bientôt si ce défaut a été gommé ou seulement diminué .Je préférai l'esthétique de l'ancien modèle (notamment le dessin des pots )Mais si les essais sont concluants , je passerai sur ce "détail"et demanderai à l 'essayer .

04-06-2021 08:58 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Mutuelle