english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Jeune permis, quelle moto vas-tu acheter ?

Quel motard veux-tu incarner ? plutôt que quelle moto vas-tu acheter ?

La vraie question est : "quel motard veux-tu incarner ?" plutôt que "quelle moto vas-tu acheter ?". C'est la moto qui fait le motard, pas l'inverse. Permis en poche, quel motard veux-tu devenir ?

Jeune permis (c) photo : Martin Lopez
Jeune permis (c) photo : Martin Lopez

C'est l'heure du choix, celui qui va déterminer le cours de ta longue route. Choisis bien : tu n'as pas droit à un deuxième essai. Tu n'auras jamais qu'une seule première moto. Par elle tu vas entrer dans la famille ; tu as seulement à choisir par quelle porte.

Ton choix sera étroitement limité par ce qui est du domaine du marchand -tant pis pour la moto de Buck Rogers, mais pas seulement. Ce qui est bien à Paris est risible à Barre-des-Cévennes ; n'espère pas les mêmes conseils des vieux potes motards de ton père et de tes copains de lycée. La moto fait de toi un motard, mais c'est le regard des autres qui ouvre la porte.

Avant même de parler d'assurance, d'usage ou de coûts d'usage, en trame de fond il y a l'image qui colle à ta future moto. Tu ne seras pas le même sur une CRF ou une Z400, sur un Burgman ou une 390. Et si tu t'écartes des sentiers battus, si tu choisis une 34 chevaux comme une vieille DR limée des cale-pieds dans les pierriers, une Eliminator 250 rouge grenat en état concours ou une très exotique et charmante 750 Breva, il te faudra pousser avec d'autant plus d'opiniâtreté sur la porte pour qu'elle s'ouvre.

Ton choix n'est pas neutre. Il sera critiqué. Il sera moqué. Pas facile de pousser la porte au guidon d'une moto sans image, oubliée ou reniée. La facilité, c'est le banal, la bonne-à-tout-faire, une ordinaire ER-6, une prévisible SV, une Fazer-bien-sûr, une Diversion-plom-plom, celle qui ne t'attirera pas de quolibets, la moto dans l'air du temps, celle bien classée dans les comparatifs.

Quelle erreur ! Surtout à moto il faudrait envoyer balader les autres, leur regard, leurs opinions et leurs conseils. Il faudrait choisir avec son ventre, avec ses fesses, avec ses yeux et foin du reste. Il faudrait se laisser surprendre, prendre ta nouvelle moto en pleine poire, la renifler quand elle refroidit, sentir -oh, putain- ce virage arriver trop vite et te dire que cette fois-ci tu y vas... ah ben non, en fait, ouf ! Eh ! Ça marche drôlement bien quand même.

Aujourd'hui, après vingt ans de moto, c'est facile pour moi de dire ça. Avec le recul, tout est évident. Mais toi ? Avec presque un permis en poche et tous les trucs que tu lis, toutes les vidéos que tu regardes. Tu sens bien que ta première moto ça va être un truc important : tu en as suffisamment chié sur la lente, suffisamment pioché les fiches en te demandant où est le piège. Et puis ça coûte une blinde, ces merdes ! Pense à garder huit cents balles de côté pour l'équipement et pas juste assez pour un casque à pas cher et un blouson avec plein de coutures -tu comprendras au bout d'un kilomètre sous ta première averse.

Quoi ? Tu pensais trouver ici la réponse à tes questions ? Le 21 d'atout que tu allais pouvoir jouer pour couper court à tes doutes et à leurs moqueries ? Ha ! Si j'avais ce pouvoir, j'en ferais commerce et je serais riche à millions.

Non, c'est bien à toi de choisir, de rassembler tout ce que tu as lu, tout ce qu'ils t'ont dit et de décider. Bien sûr que tu doutes : tu ne sais encore rien à part la moto du permis et peut-être l'enduro ou la cross que tu as empruntée plus tôt.

Ceci peut-être va t'aider : tu as le temps. A la longue, le motard devient la somme de toutes les motos sur lesquelles il a roulé. Écoute-les un peu -surtout les vieux schnoques, un peu moins les motards de six semaines et prends ton deuxième choix. Pas le premier. Le premier choix, garde-le pour ta deuxième ou ta troisième moto, c'est plus sûr. Avant, prends plus modeste, plus facile à rattraper du bout du pied, plus simple pour rouler entre les voitures. Pour être un motard, il faut avant tout rester sur ses roues.

Ne fais pas comme ceux qui ont choisi leur moto pour faire comme les grands, pour faire plaisir à leurs potes, pour faire comme dans les films. Ceux-là se sont fourvoyés.

La moto fait le motard. C'est elle qui t'ouvre la porte. Écoute-les un peu, écoute-toi surtout et va rouler, qu'importe la machine.

Plus d'infos sur les chroniques

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Commentaires

XM

ah! l'XLS 125, ses 10chwo qui permettaient de gratter tous les 50 et tous les 80, son éclairage en 6V et son klaxon qui varie avec le régime moteur.
sans oublier sa tenue de route de danseuse de salsa avec ses freins à tambours autobloquants et ses pneus T64 en vrai bois d'arbre.
spleen

21-01-2020 07:34 
southeagle

maintenant,avec les nouvelles lois,on a le droit d’etre 3 fois jeune permis.
A1,A2,et le graal,A.
J’en suis au 2eme et hesites meme a passer au A vu le plaisir que je prends sur ma vieille xj de 94.
J’aurais 3 première fois, si c’etait pour tous pareill..
V

21-01-2020 07:50 
max098765

Je pense qu'on est beaucoup à tâter de la 125 au début. Pour moi formation 7 heures avec permis B. Ma Shadow 125 que je n'ai vendue que par manque de place, certes de puissance limitée mais très sympa.
Puis le A2, sésame ô combien précieux tant les épreuves du lent sont avant tout un test débile de résistance au stress... Ma CB500F PC45 d'occase récente qui n'était pas mon 1er choix (une Duke 390 ratée de peu). Au final je préfère la Honda, plus sobre visuellement, plus utilisable au quotidien.
Puis la passerelle vers le A, passée surtout afin de valider ce permis une fois pour toutes, avant que les tordus décrètent qu'il faut tout repasser... Au moins je peux tout (apprendre à) conduire, dont ma VN 750 de 94 qui apprend l'anticipation avec son couple qui surprend au début, son tambour AR anecdotique et ses 2 disques AV sans ABS...

21-01-2020 10:13 
Picabia

Ma première moto une Bultaco 350 2T de piste achetée à un copain de l'armée et la remorque qui va avec.Impossible d’aller sur la route avec.
J'ai assisté à mon premier enduro en 1974, j'ai fourgué la Bultaco pour une 125 Monark et ensuite une lignée de Husky.
1980 une 900 Bol d'or Honda. 3 premières motos, 3 expériences mais je préférais de loin le 2 temps.Custom car dorénavant à la retraite.

21-01-2020 18:02 
tom4

Je pense que plus que la 1ere moto, c'est aussi les 1er potes motards qui donnent le "la" sur le motard qu'on sera plus tard.

Mon 400 bandit, je "savais" que j'allais avoir ça depuis mes 17 ans. Donc quand j'ai acheté la moto à 21 ans, c'est ça que j'ai cherché.
J'étais à l'époque dans un motoclub où ça roulait en guzzi lemans, K75, FJ12, CBX750, 500 GPZ en mode balade.
si j'avais été dans un motoclub où ça roulait en mode kéké avec des 600 sport, ça aurait surement été différent :)

tom4

21-01-2020 21:00 
Peterpan

j aimerais juste être un jeune permis pour me poser la question !clin d'oeil

21-01-2020 21:36 
fift

"C'est la moto qui fait le motard".

Pas faux.
Mais pas complet quand même : disons qu'elle incarne le motard que tu veux être.

D'ac en revanche avec la conclusion : ta moto, faut la choisir avec tes tripes. Mais ce n'est pas facile : il faut arriver à savoir ce que veulent tes tripes, qui ne disent pas toujours ce que dit ta tête (laquelle est influencée par les potes, les pubs, les "on-dit", etc).

Pour moi c'était facile : pas de potes motards, pas de revues de moto à la maison. Et j'avais flashé sur une moto aperçue à 16 ans dans un article du Ouest-France (quand je disais qu'il n'y avait pas de revues motos à la maison ) : une sevenfifty. J'ai des rêves raisonnables.
Ce qu'il y a de bien, c'est qu'elle collait bien avec le motard pour qui je voulais me prendre : tracer la route avec madame, armes et bagages.

Ce n'est qu'après que ça a commencé à déconner .

21-01-2020 21:46 
cajo

Bon, si t'as pas le 21, tu mets l'excuse ... et va donc rouler, qu'importe la machine (en kapokien dans l'texte) V

22-01-2020 07:49 
Dwitch

Plein de bon sens dans cette chronique. Elle pourrait être l'épisode 2 - 15 ans après - de "Bébé Motard". En même temps, elle est presque un sujet de philo à elle toute seule. "Quel motard veux-tu incarner ?", motard unique ou avec autant de facettes que sa personnalité ? "C'est la moto qui fait le motard, pas l'inverse", encore une fois moto unique, ou terreau dans lequel on plante des graines, salle de cinoche dans laquelle on va voir des films ? Bref, on pourrait débattre dans tous les sens. Pour moi, moto et motard se sont toujours conjugués au pluriel, dès le début, la somme des éléments n'ayant pas attendu les années.

22-01-2020 10:05 
tom4

Citation
fift
"C'est la moto qui fait le motard".


D'ac en revanche avec la conclusion : ta moto, faut la choisir avec tes tripes. Mais ce n'est pas facile : il faut arriver à savoir ce que veulent tes tripes, qui ne disent pas toujours ce que dit ta tête (laquelle est influencée par les potes, les pubs, les "on-dit", etc).

c'est tout à fait ça.
je me souviens très bien du père d'un pote (ancien motard) qui m'avait dit en parlant du 400 bandit "prends pas ça, c'est comme un 2tps, en pire", ou le concess Honda (qui essayait de me fourguer un CB500 10kf audessus de mon budget :) ) qui m'avait dit une fois que j'avais acheté le B4 "encore un qui va être déçu au bout de 6 mois.
S'il savait que je l'ai gardé 14 ans.

Et cette 1ere moto a clairement conditionné la suite de mon "parcours". Si j'avais acheté un CB500 ou un ER-5, est ce que ensuite j'aurais roulé en 400FZR, en NC30, en 300 ninja? pas sûr.

tom4, du coup, je me demande pourquoi j'ai acheté un F800R :)

22-01-2020 11:12 
cajo

dingue c'est sûr y'en a qui commencent bizarrement, poursuivent bizarrement, et terminent bizarrement... pipeau

22-01-2020 11:41 
pretexte

Ben moi ma 1ere moto c'est la 2ème! Pas de souvenir de la 1ère, un VT500 bicylindre que j'ai gardé 18 mois. La 2ème un ninja 900 neuf de 1989. Pris pour le look sans l'essayer sans même savoir que c'était une sportive que les revues appelait "le missile sol-sol".
9 ans de voyages, de balades, de trajets boulot-dodo et de de glissades. Je prends mes motos non pour ce qu'elles sont mais pour le coup de coeur. De toutes façons les critiques des articles sur le freinage un peu mou, la tenue de route à 150 dans les virages, le repose pied qui touche trop tôt... je ne suis jamais à ces limites alors je me fait mes opinions. Je ne me suis trompé qu'une fois avec une hornet 600 revendue très vite. Je change quand je me lasse. Pour l'instant en GSX-S 1000 depuis 2015 et je l'aime encore.

22-01-2020 15:50 
Bee Loo

Pour ma pomme c'est effectivement l'influence des potes motards qui a très tôt orienté mes choix, il y a 30 ans, et je suis toujours la même ligne (Ducati, Bimota, Buell, Ghezzi-Brian,...).

22-01-2020 17:32 
Peterpan

Ge qui a déterminé mon choix remonte à l'enfance et adolescence :

en vrac je citerai : magasin Honda , couple d 'amoureux en BMW, Agostini, épreuves trial !

Bon Honda c fait; sportive c fait ...BM je fais une croix dessus !...je vais peut être m adonner au trial ! clin d'oeil

22-01-2020 18:43 
KPOK

Citation

Je pense que plus que la 1ere moto, c'est aussi les 1er potes motards qui donnent le "la" sur le motard qu'on sera plus tard.

rhaah, pitain, t'as spoil celle de mardi prochain !

22-01-2020 21:11 
tom4

Citation
cajo
dingue c'est sûr y'en a qui commencent bizarrement, poursuivent bizarrement, et terminent bizarrement... pipeau

arf arf.
j'ai quand même eut des motos "de monsieur tout le monde".
bon ok, le fazer, je l'ai gardé 50km, et le versys 3 mois :)

tom4

ps: [freerideattitude.free.fr]

23-01-2020 08:07 
Fabrice68

Je me souviens d'un jour, étant gamin, moins de 10 ans... une "moto de course" passe dans ma rue... avec ses deux phares ronds... trop belle ! ce jour-là je me suis dit qu'un jour j'aurais la même !
Plus tard, à 20 ans, je passe le permis. La moto de mes rêves, je sais : une ZXR 750 Stinger, verte bien sûr ! Ça sera finalement ma 4ème moto après une NSR125, une FZ600, une FZR600 et enfin la Stinger !! J'aimerais en retrouver une aujourd'hui, en seconde moto.

23-01-2020 18:59 
Hagalma

Il y a aussi la surprise, la rencontre: celle qu'on attendait pas.
Ça nécessite de casser le code image: l'image qu'on a en soi ou de soi, celle qu'on suppose avoir à présenter aux autres.
L'inattendue insiste bientôt.
Se renseigner tout de même, et puis essayer... si ce n'est déjà fait, car l'essai participe aussi de la rencontre.
Délesté de trop d'image, le nouveau tandem pilote-machine consent avec jubilation à l'aventure...

24-01-2020 18:39 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous