english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

J'ai acheté la meilleure des mauvaises motos

un excellent choix parmi toutes les mauvaises motos que j'aurais pu choisir.

Elle remplit son office ; je m'emmerde dessus.

Lapin-Lap1 est un excellent choix parmi toutes les mauvaises motos que j'aurais pu choisir. Elle remplit son office ; je m'emmerde dessus.

la meilleure des mauvaises motos (c) Lukas Horak
la meilleure des mauvaises motos (c) Lukas Horak

Je rêve d'une YZ 125 homologuée. Ou au moins d'une KDX avec la bride meulée. Parce que je m'ennuie avec Lapin-Lap1. C'est une machine parfaite : pratique, facile à conduire, maniable, consommant peu, fiable, passe-partout, rarement volée, un missile en ville pas ridicule sur route, avec un grand pare-brise, des pare-mains et un grand top-case, le tout pour à peine le prix de l'option "avec des pneus" de chez Béhème.

Je me disais qu'on allait voir ss'kon allait voir. J'allais enchaîner tous les cols d'Hendaye à Ljubljana (département du Finistère oriental) pour démontrer qu'avec trente chwô, ça passe à l'aise.

La tente et le duvet entre les pattes -faut pas trop encombrer la selle pour pouvoir faire le plein sans tout gerber- il aurait fallu me retenir pour que je ne finisse pas à Pékin ou Port Elizabeth (Morbihan Sud).

Quand ça tourne, c'est stable. Quand ça tournicote, merci le poids limité et le grand bras de levier du guidon. Quand j'ai des courses à faire, merci le coffre sous la selle, le marchepied et le top-case. Quand il flotte, merci les options : s'il n'y avait pas l'eau gouttant du blouson, je pense que je pourrais me passer de pantalon de pluie grâce à la protection du tablier. Quand je passe à la pompe tous les 300 kilomètres, j'en ai rarement pour plus de douze balles. Les pneus d'origine me mettent en confiance. J'aime bien le compteur qui ne fait rien de trop. La clef de contact électronique ? Bof.

Des reproches ? L'éclairage à diodes très moyen de nuit et impossible à améliorer. La selle un peu trop haute en ville qui m'oblige à m'avancer pour mettre plus d'une demi-pointe au sol. L'accélération qui marque le pas au-dessus de 80 km/h -forcément, c'est un petit mono de même pas 30 chwô.

Donc : un super brêlon, parfait pour aller taffer ou passer 3 semaines sac-de-couchage-sardines-à-même-la-boîte quelque part sur Terre.

Mais qu'est-ce que je m'emmerde avec. Pire qu'avec ma voiture -pourtant, c'est dur de faire plus lymphatique qu'une 2l essence automatique d'une tonne cinq.

Me revoilà sur le Coin-coin à fouiller les annonces. Difficile, après Lapin-Lap1, de trouver mieux. Tout ce que je trouve, de la CB Two Fifty à la MT-07 en passant par des trucs bizarres ou oubliés (300 Gas Gas ? Scarver ? Shiver ? Beta 300x ? KLX-R Ichiban?), est moins bien.

J'en reviens à l'usage : que fais-je de ma moto ?

Pas grand-chose pour être honnête : quelques balades de temps en temps. Je n'ai plus besoin de l'utiliser pour aller au taf' : le vélo ou le bus suffisent et le jour où j'ai la flemme, la 125 est encore plus passe-partout que Lapin-Lap1. Je n'ai plus besoin de ce mélange d'aptitudes routières et urbaines.

D'où la tentation de la moto-gadget. Celle que j'aurais juste pour me faire plaisir. Celle que je pourrais dépouiller de tous ses aspects pratiques sans la rendre inutile. Celle qui pourrait bouffer de l'essence et de l'huile que ça ne changerait rien. J'ai des motos de retard, depuis le temps que je suis prudent dans mes choix. Je voudrais pouvoir accrocher à mon palmarès une ZZR, une Vultus et une Bandit 400.

Quand j'ai commencé la moto, je trouvais choquant les annonces qui se terminaient par : "je la vends parce que je ne m'en sers plus". Quelques années plus tard, je comprends qu'une machine prenne la poussière dans un garage, par ennui, par lassitude, par flemme. Les qualités de la moto délaissée ne sont pas en cause : c'est le motard qui décide de s'en détourner.

Je roule le plus souvent seul, il faut dire. Cela n'aide en rien. La moto aussi est une activité sociale, qui se nourrit du groupe.

Allez ! Je frais bien un dernier grand tour avec, un peu au hasard, sans doute en montagne, pour pouvoir dire que je ne me suis pas complètement trompé, que Lapin-Lap1 est quand même une bonne moto.

Que c'est juste moi qui ai changé, pas elle.

Plus d'infos sur les chroniques

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Commentaires

waboo

Bonne réflexion mais, personnellement, moi je ne comprends pas "qu'une machine prenne la poussière dans un garage, par ennui, par lassitude, par flemme."

C'est assez triste.

C'est un peu comme un divorce, une erreur de choix au départ. Pas de moto, mais de centre d'intérêt. Au final, plus de partage...

05-11-2019 07:45 
D3n1s57

Comment peut-on s'emmerder sur une moto? Même avec mon Scooter chinois de 50ccm que j'utilise tous les jours et toute l'année j'ai du plaisir à rouler avec. Perso je roule seul aussi en bécane et c'est le top, tu fais ce que tu veux, les groupes? Non merci, pas besoin de me traîner derrière à prendre les gaz d'échappement dans la figure et être obligé à chouffer en permanence dans les rétros à attendre l'autre derrière bloqué à un feu ou dans les bouchons parce qu'il a peur de faire de l'inter-file, ou bien encore à attendre l'un ou l'autre tout les 5 bornes parce qu'il veut pisser ou se fumer une clope voir même boire un café dans chaque patelin. Roule tout simplement.

05-11-2019 08:33 
VFatalis

C'est marrant, je suis un peu à l'opposé: j'ai une moto "plaisir" complètement déraisonnable, elle consomme de trop, risque de vol élevé, aspects pratiques proches du vide abyssal mais elle me donne une banane d'enfer. Comme c'est mon seul véhicule, des fois je mate les occases pour voir si je ne prendrais pas un truc un peu plus sage, un choix économique et raisonné... Mais finalement non. Le plaisir, c'est tellement important. Merci pour la Kronik qui va bien au bon moment.

05-11-2019 08:36 
big fish

j'en ai eut des "meilleurs des mauvaises motos" ! malgré ça j'ai toujours trouvé du plaisir avec ( meme en 125 nsr sur le Ricard, 110 maxi dans le mistral…). Dans tous les cas, la meilleure reste la prochaine.

05-11-2019 10:25 
Godzilla

ange

Tiens, moi qui regarde depuis hier les Ducati 888 sur les petites annonces...

05-11-2019 12:27 
tom4

perso, je comprends tout à fait "qu'une machine prenne la poussière dans un garage, par ennui, par lassitude, par flemme."

je suis passé par là, je n'imagine pas ne pas avoir de moto dans le garage, parce que "si jamais j'ai envie de faire une balade", en général, ça me prend comme une envie de pisser, donc faut que la moto soit là. au pire, je gonfle les pneus, je mets sur SP dedans et roule.

Pis après, y'a aussi la moto qu'on n'arrive pas à se décider à vendre, avec le très classique argument "oui mais si j'en ai besoin". Comme mon NC30 qui est sous un drap depuis aout 2016 :)

je continue de changer de moto presque tous les ans ou tous les 2 ans, parce que j'aime bien varier les plaisirs, mais il peut facilement s'écouler 3 mois sans que je la démarre, et d'un seul coup, je vais la prendre un we et lui coller 2000 km.
Le F800R, entre la date de l'achat et ma 1ère balade avec, il s'est écoulé plus de 2 mois :)


tom4

05-11-2019 19:32 
Dwitch

J'aime beaucoup la dernière phrase "c'est juste moi qui ai changé, pas elle". Ca résume presque tout, et explique aussi certains cas de motos qui dorment dans le garage. Parfois le motard file un mauvais coton, au point de même plus pouvoir savourer sa chère et tendre. Heureusement c'est souvent passager. Pour revenir à des trucs plus gais, y'a un jeu que j'aime bien sur LBC : les meules de l'improbable. Tu mets un prix maxi ras les pâquerettes, éventuellement une fourchette de cylindrée, un kilométrage max, pis c'est tout. Faut prendre son temps, mais y'a souvent des trucs assez incroyables qui remontent, du style "nan … ça se trouve encore … et pourquoi pas ?" … Faites vos jeux …

10-11-2019 01:28 
Hagalma

J'ai acheté la moto que je n'imaginais pas acheter. Un peu comme une rencontre: pas prévisible, ou repoussée malgré l'évidence. D'un point-de-vue utilitaire à quoi me sert-t-elle ? A rien. Et puis dès fois nous partons en ballade, des petites ballades modestes, et la magie est à nouveau au rendez-vous: "ben mince" me dit la moto, "ben mince" que je lui réponds, "qui l'eût crû" ?! Puis nous rentrons. Je l'oublie. Dès fois mon attention se porte sur des machines incroyables, avec en effet l'option guidon ou moteur... Mais il n'y a pas que ça dans la vie. Du temps passe... Et puis le jour d'un matin ou d'un autre moment je vais la chercher, elle dont j'ai parlé. "Ben mince" que nous nous disons à nouveau, quel tandem heureux ! Un peu comme un doudou ? (un lapin par exemple !): je t'ai choisi, dès fois j'te jette, on s'retrouve, qu'est-ce qu'on est bien !...

10-11-2019 11:57 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous