english

Histoire constructeur : Ecosse

Un V2 de 2 litre, un montage d'orfèvre et des périphériques de MotoGP

Le meilleur des composants pour une moto "sportive" selon l'esprit US. Et le turbo en bonus, à 275.000 $

Histoire constructeur : Ecosse HereticEcosse, drôle de nom pour une moto ! Pourquoi pas Zimbabwe, Ouzbekistan, ou bien Meurthe-et-Moselle, ou encore Pas-de-Calais ? Ecosse, drôle de nom pour une moto qui est conçue aux USA, dans le Colorado, à Denver, précisément. Les fans érudits d'histoire et de compétition savent cependant que fut fondée à Edimbourg, en 1951, une écurie qui a couru en automobile, en F1 et en F2, mais qui tire surtout ses faits de gloire de deux victoires aux 24 Heures du Mans (auto...) en 1956 et 1957, avec des Jaguar Type D savamment préparées et ceci devant les Ferrari et Maserati officielles, s'il vous plaît. C'est de cette histoire que s'inspira Donald Atchison, un ancien ingénieur en mécanique qui décida de voler de ses propres ailes. C'était en 2001, 50 ans après la création de l'Écurie Ecosse. Bel hommage.

Le meilleur, sinon rien

Il y a entre les américains et nous quelques divergences culturelles, parmi lesquelles la définition même du concept "sportif" : chez eux, un véhicule sportif est d'abord sportif en ligne droite. C'est le cas en automobile, une AC Cobra ou une Dodge Charger n'étant pas réputés pour leur docilité dans les virages ; c'est pareil en moto, où l'essentiel est d'allonger les bras et de martyriser du bitume. Et dans la culture US, le choix du V8 en auto ou du V2 à moto ne se discute pas : c'est inscrit dans les gènes du pays.

 Ecosse, moteur V2 Patrick Racing

C'est donc en toute logique que Donald Atchison a jeté son dévolu sur un bon gros V2, bien gras, bien brutal : pas de bloc d'origine Harley ici, ni de création de chez Smith & Smith, mais carrément un moteur de compétition ! Un Patrick Racing de 1966 cm3, dont les carters ont été usinés dans des blocs d'aluminium taillés dans la masse. Le genre de moteur qui fait passer le bloc d'une Suzuki M1800R pour une moto école. Le V2 Patrick Racing ne prend vie que si l'on actionne les boutons de décompression en haut de chaque culasse et tient son ralenti de manière saccadée en se déplaçant sur sa béquille latérale. Le démarreur, c'est d'ailleurs un gros bouton rouge rétro éclairé, sur la platine du tableau de bord, comme sur les voitures de course historiques. Les chiffres ? 130 chevaux et 20 m/kg, disponibles juste après le régime de ralenti, bien servis par une boîte 6 aux rapports intermédiaires rapprochés. Du brut de pomme, avec le 0 à 100 annoncé en 2,8 secondes ! Facile à vérifier, puisque la fenêtre digitale du tableau de bord dispose d'un chrono embarqué...

 Ecosse Heretic réservoir carbone

Le reste est à l'avenant : Donald Atchison utilise de la fibre de carbone pour l'habillage (dosseret de selle, réservoir, garde-boue...) et d'autres matériaux nobles (aluminium aerospace grade et chrome moly 4130), tandis que le châssis et le bras oscillant sont conçus dans son atelier, tout comme les carters et autres pièces ajourées. Les suspensions sont fournies par Öhlins et les freins font appel à de massifs étriers ISR à 6 pistons. Son prix à l'époque : 50 000 $.

Histoire constructeur : Ecosse Heretic, arriere

Une "gamme" et un turbo !

L'Heretic étant été limitée à 100 exemplaires, Donald Atchison entreprit ensuite de développer une "gamme". Le terme est un peu ambitieux, puisque châssis et moteur restent sur les mêmes bases. Ainsi naquit l'Iconoclast, une série ultra limitée à 11 unités, vendus 54 000 $ : par rapport à l'Heretic, on note surtout la peinture noire mat pour les différencier.

Avec la Titanium Series limitée à 10 exemplaires, Ecosse relève d'un gros cran le niveau du jeu : non seulement la fourche Öhlins TTX provient du MotoGP, les roues sont en fibres de carbone et le châssis utilise de nombreuses pièces en titane afin de faire baisser le poids de l'ensemble à 181 kilos à sec, mais surtout, l'arrivée d'un turbo placé sur le côté droit des carters porte la puissance à 200 chevaux et le couple à plus de 27 m/kg. Et tout cela sans aucune aide à la conduite ! Là, le prix frôle des sommets : 275.000 $ ! Le genre de moto dont la mission première est de vous faire mal et pas qu'à votre compte en banque...

 Ecosse Titanium Turbo

Caractéristiques techniques Ecosse Heretic

  • Moteur : V2 à 45°C, 4T, refroidi par air
  • Cylindrée : 1966 cm3
  • Alésage x course : 101.6 x 101.6 mm
  • Puissance : 130 ch à la roue arrière
  • Couple : 20,3 m/kg
  • Alimentation : carburateur Mikuni, 45 mm de diamètre
  • Boîte de vitesse : 6 rapports
  • Transmission secondaire : par chaîne
  • Échappement : 2 en 1 en 2, manufacturé par Ecosse
  • Suspension avant : fourche inversée Öhlins entièrement réglable
  • Débattement de la suspension avant : 127 mm
  • Suspension arrière : monoamortisseur Öhlins
  • Débattement de la suspension arrière : 152 mm
  • Angle de chasse : réglable, de 25 à 29°
  • Frein avant : double disque de 320 mm, étriers radiaux ISR à 6 pistons
  • Frein arrière : disque de 260 mm, étrier 2 pistons
  • Pneu avant : 120/70 x 17
  • Pneu arrière : 200/55 x 17
  • Empattement : 1524 mm
  • Hauteur de selle : 685 mm
  • Poids à sec : 205 kilos

Plus d'infos sur Ecosse

Commentaires

Dany

De la belle ouvrage... réservée, comme d'hab, à une "élite" fortunée...

25-02-2016 22:37 
cajo

dingue ... tiens, j'vais en commander 2 !!



Cajo dream is over

26-02-2016 06:04 
thom

l'a pas de béquille centrale ?






-> tiens fait bon aujourd'hui.

26-02-2016 13:51 
dante

Le truc qui a été pondu directement d'après ma zone de fantasme moto ... après le prix, voilà ...

26-02-2016 15:54 
BIG83

Salut
Les goûts, les couleurs, tout ça tout ça....

Moi je trouve que leur cadre et surtout le bras oscillant gerbe s'apparentent plus à une machine agricole qu'une pétoire haut de gamme....On dirait qu'ils ont commandé des tubes en trop et qu'ils ont voulu tout mettre....

369f2bf8ad558867cd98af3807faa77b0454a2e9.jpg


Bref, on me la donnerait que je n'en voudrais pas....

Quant au nom Ecosse, pourquoi s'en étonner ? Y'a bien un constructeur Français qui appelle sa moto Tucson.....pipeau

27-02-2016 11:16 
Ptit Loup1300

un gros joujou inconduisible pour richard blindé et désoeuvré ne sachant pas conduire...

29-02-2016 11:53 
L'iguane

Les clichés à 2 balles...

29-02-2016 16:59 
BIG83

Salut
2 balles, 2 balles, un peu plus tout de même.
Mais c est vrai, pour quelle raison, les gens riches, ne sauraient pas conduire.....?
Après, les bécanes les plus chères, ne sont pas forcément les plus efficaces......
V

29-02-2016 19:27 
kaliben

Too much ! yyi haa!manque les cornes a l'avant

29-02-2016 20:27 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

motogp21