english

Histoire constructeur : Excelsior

Bicyclettes, motocyclettes et voitures britanniques

Histoire constructeur : ExcelsiorPlusieurs constructeurs motocyclistes portèrent le nom d’Excelsior, toutefois aucun ne vécut aussi longtemps que la firme britannique qui naquit en 1874 à Conventry, en Grande-Bretagne. Arborant alors le nom de Bayliss & Thomas, la société se spécialise dans un premier temps dans la conception de bicyclettes avant d’entreprendre la production de ses propres engins motorisés à compter de 1896 sous les noms de marque Excelsior et Eureka.
Finalement, Bayliss & Thomas opte pour le nom d’Excelsior Motor Co. dès 1910.

Reprise de l'entreprise par R. Walcker & Sons

Les premières motos de la firme britannique sont mues par des moteurs Minerva avant d’adopter des mécaniques De Dion et MMC quelques temps plus tard. Peu avant la Première Guerre mondiale, Excelsior noue un accord avec le gouvernement impérial russe pour la fourniture de motos mais la Révolution bolchévique met fin au contrat et contraint Excelsior à se placer en liquidation avec un stock excédentaire.
Après 1918, c’est la société R. Walcker & Sons qui reprend l’affaire et déménage la production de Coventry à Birmingham.

Les premiers succès en compétition

Excelsior Manxman (photo : DR)Les machines Excelsior arborent dès lors des moteurs Jap, Blackburne ou encore Villiers. L’accent est également porté sur la dimension sportive des motos anglaises qui s’engagent avec succès dans plusieurs compétitions tandis qu’Excelsior se lance dans la production d’automobiles.
Le premier grand succès de la marque dans le milieu de la course intervient en 1929 avec une victoire sur le Lightweight TT au guidon d’une B14 qui devient dès lors d’un des modèles le plus populaire de la marque.

Le succès de l'Excelsior Manxman

Poursuivant ses efforts sportifs, la marque commande quelques temps plus tard au motoriste Blackburne de concevoir un moteur de course à quatre soupapes. Ce dernier connu sous le nom de Mechanical Marvel fait merveille dès sa sortie en remportant le TT de 1933. Sa carrière sportive se prolonge jusqu’à la fin de la saison 1934 mais le moteur est trop complexe pour être proposé sur les modèles de série. Cependant, un autre modèle sportif est bientôt mis au point et proposé au grand public, il s’agit du Manxman qui connait un beau succès.

La marque en perdition

Histoire constructeur : ExcelsiorLorsque le second conflit mondial éclate, Excelsior est appelé à participer à l’effort de guerre et produit alors un scooter pliable baptisé Welbike. Ce dernier destiné aux troupes aéroportées britanniques ne sera finalement que peu utilisé.
Au sortir de la guerre, la marque décide de se concentrer sur la production de motos deux-temps avec notamment le modèle Consort.

En 1959, la marque commercialise son scooter Monarch mu par un moteur Excelsior de 147cm3 mais la production ne dure guère. Connaissant une période difficile, l’usine d’Excelsior est rachetée par Britax et la production est totalement arrêtée dès 1964, entraînant la disparition de la marque.

Plus d'infos sur Excelsior

MotoblouzMotoblouzMotoblouz