english

Histoire constructeur : Majestic

La moto française aux allures automobiles

Majestic au Salon Moto LégendeC’est au français Georges Roy que l’on doit la marque Majestic. En 1927, il met au point un deux-roues révolutionnaire baptisé New Motorcycle. Malheureusement cette dernière, sans doute trop en avance sur son temps, déroute et connait un échec commercial cuisant.
Face à l’expansion du nombre de voitures à la fin des années 30, Georges Roy a l’idée de concevoir une moto à mi-chemin entre le deux-roues et l’automobile. La Majestic est née.

Insolite, étrange, la Majestic est entièrement recouverte d’une carosserie en tôle venant dissimuler un châssis à double longeron ainsi qu’une suspension coulissante. Sa principale caractéristique se trouve néanmoins au niveau de sa direction qui s’effectue par un moyeu central articulé par une rotule. Dotée d’un moteur Jap ou Chaise, sa transmission est assurée par arbre.

En 1930, Roy et les Etablissements Delachanal, propriétaire du constructeur français Dollar, passent un accord pour la production en série du modèle. Dollar est racheté l’année suivante par l’Omnium Métallurgique et Industriel qui assure quelques temps encore la production de la Majestic.
Cependant, les ventes sont minces, le modèle peu rentable et la société décide de cesser la production définitivement en 1933.

En tout ce ne sont qu’une centaine d’exemplaires qui ont été produits entre 1929 et 1933. Toutefois, la Majestic reste l’une des machines les plus intriguantes et luxueuses du paysage motocycliste français.

Plus d'infos sur Majestic

Commentaires

FMD

Plus d'info ? Regardez là où Le repaire des Motards a "emprunté" la photo du haut [www.moto-collection.org]

16-10-2015 23:09 
CLEW

Citation
FMD
Plus d'info ? Regardez là où Le repaire des Motards a "emprunté" la photo du haut [www.moto-collection.org]

C'est une photo qui a été volontairement publié sur le net et dès lors on peut considérer qu'elle tombe dans le domaine public...

17-10-2015 15:48 
Le Modérateur

Bonjour,
La consigne est claire au sein de la rédaction : "n'emprunter aucune photo sans autorisation préalable". On respecte scrupuleusement les droits d'auteur et les photos libres de droit dans une utilisation à titre de publication éditoriale, d'autant plus que l'on avait notre propre photo pour illustrer l'article et en meilleure qualité.
On y est d'autant plus sensible naturellement que nos propres textes et photos sont largement copiés-collés régulièrement sur d'autres sites et l'on a même vu du contenu copié-collé du Repaire dans des magazines !
Je devrai vérifier les milliers d'articles et de photos publiés chaque année, mais je délègue et fais confiance. En cas d'erreur, j'en suis désolé et présente mes excuses. En attendant, je viens de supprimer quelques photos au copyright (DR).
On a plusieurs centaines de milliers de photos prises par les photographes de la rédaction et normalement ce qu'il faut pour illustrer notre contenu, ce qui laisse encore moins normalement le droit à un emprunt. Je repasse le message en interne, même si nous ne travaillons plus avec la journaliste qui a écrit ces articles. Et nous effectuerons des vérifications supplémentaires en principe de précaution complémentaire.
David

18-10-2015 14:37 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Suzuki Suzuki